Maryland

Année : 2015
Réalisateur : Alice Winocour
Interprètes : Matthias Schoenaerts, Diane Kruger, Paul Hamy
Éditeur : FranceTV Distribution
BD : BD-50, 98', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/02/16
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Français DTS-HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour malentendants
Amazon
20,07 €
De retour d'Afghanistan, Vincent (Matthias Schoenaerts, Bullhead), victime de troubles de stress post‑traumatique, intègre l'équipe de sécurité de Maryland, une propriété dans laquelle vit Jessie (Diane Kruger), la femme d'un businessman libanais. Rapidement, il va éprouver une étrange fascination pour cette femme et percevoir une menace extérieure, malgré le calme apparent planant sur la demeure...

Trois ans après le succès de De rouille et d'os, Matthias Schoenaerts trimbale de nouveau sa carrure de costaud mutique au cœur tendre dans Maryland d'Alice Winocour. Si la tension est palpable grâce à deux comédiens charismatiques et à la musique entêtante de Gesaffelstein, tout cela manque cruellement d'enjeu (cette histoire de règlement de comptes entre trafiquants d'armes nous laisse totalement indifférent), de rythme, de dialogues et de vie. Il ne passe rien ou presque dans cet ersatz de Bodyguard, totalement dépourvu d'émotion. Rendez‑nous Kevin Costner et Withney Houston !
Éric Le Ven - Publié le 04/02/16
Liste des bonus
- Magic Paris, court métrage de la réalisatrice (20')
- Bande-annonce


Commentaire
Par curiosité...
Note bonus : 2/6
Image
Pas spécialement gracieuse, l'image de ce thriller profite néanmoins d'une excellente définition et d'une agréable palette de couleurs. Après une première partie à l'aspect documentaire qui colle aux basques du héros blessé, le film vire au thriller plus classique (façon Panic Room) avec Diane Kruger pour illuminer l'écran.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
La pièce maîtresse de cette bande‑son, c'est évidemment la musique électronique de Gesaffelstein. D'abord discrète, elle prend davantage de place au fil du récit et s'insinue largement sur les canaux arrière. Le rendu est assez convaincant, même si le mixage 5.1 est plutôt du genre discret.
Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Matt Dillon - Wayward Pines
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/162/photo_0347144329.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
matt-dillon
lucky-mckee
leila-bekhti
lucy-lawless
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011