Crazy Amy

Trainwreck
Année : 2015
Réalisateur : Judd Apatow
Interprètes : Amy Schumer, Bill Hader, Brie Larson, Colin Quinn, John Cena, Ezra Miller
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 124', zone B
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 29/03/16
Prix ind. : 15,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 5.1
Italien DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, espagnol, italien, portugais, arabe, danois, néerlandais, finnois, islandais, norvégien, suédois
Amazon
14,99 €
Judd Apatow, dont les comédies grinçantes tournent souvent autour de quadras en pleine crise existentielle, se préoccupe d’un nouveau cas, pas moins perturbé pour autant. Amy (Amy Schumer), la trentaine, picole beaucoup, papillonne sans scrupules et couche sans modération. La faute à un paternel volage, qui a pris le temps d’enseigner les dangers de la monogamie à ses deux filles avant de quitter le nid familial et tester d’autres « poupées ». Un point de vue critique et opportuniste sur la vie maritale qui les conditionnera une fois adulte, sans compter l’occasion d’une désopilante séquence d’introduction.

Incapable, donc, de se caser et préférant le cumul de partenaires plutôt que de se convertir en bonne épouse et future maman épanouie à l’instar de Kim (Brie Larson), sa petite sœur, Amy va rencontrer Aaron (Bill Hader), un médecin sportif de grande renommée. Elle abhorre le sport et doit pourtant lui consacrer un article, elle se méfie des sentiments. Il lui fera toutefois apprécier de vivre un petit moment de cinéma sur un certain banc, face au pont de Queensboro.

Davantage échaudée à cause d’un trauma d’enfance que littéralement « crazy » (Trainwreck, le titre original, est d’ailleurs plus approprié), Amy perd peut‑être en excentricité quand elle se réconcilie avec l’amour, quelques scènes de biture et de sexe décomplexé plus tard. Une comédie inégale scénarisée par l’actrice principale, humoriste de stand‑up remarquée dans l’émission de radio The Howard Stern Show.
Carole Lépinay - Publié le 07/04/16
Liste des bonus
- Scènes coupées (45')
- Scènes version longue/scènes alternatives (49')
- Bêtisier (13')
- Copie digitale


Commentaire
On reprendra bien un peu de blagues déjantées avec ces innombrables scènes, tantôt réussies, tantôt fades, à force de vouloir en faire trop.
Note bonus : 2/6
Image
Du basique qui ne met personne particulièrement en valeur. C'est même plutôt froid et neutre, voire inégal, à l'image du film. L'apport de la HD n'est pas flagrant.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Pour cause de bande‑son assez calme voire discrète, qui fait toute la place aux dialogues et à la tchatche des comédiens, les différences entre la VF mi‑débit et la VO plein pot ne sautent pas aux oreilles (hormis les voix originales bien sûr).
Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
DVD 26/06/19 Paradise Beach
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Joel Schumacher - Phone Game
https://www.avcesar.com/source/interview/131/photo_0525105410.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/153/photo_1156104630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
joel-schumacher
liam-neeson
tara-reid
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011