Masters of Sex saison 3

Année : 2015
Réalisateur : Michelle Ashford
Interprètes : Michael Sheen, Lizzy Caplan, Caitlin Fitzgerald, Nicholas D'Agosto
Éditeur : SPHE
BD : 4 BD-50, 12 x 54', zone B
Genre : biopic, couleurs
Interdiction : tous publics (accord parental souhaitable)
Sortie : 06/04/16
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, arabe, hindi
Amazon
25,07 €
Cette nouvelle saison de Masters of Sex (cliquer sur Masters of Sex saison 2 pour accéder au test) est synonyme de changements et de mutation pour tous ses protagonistes.

Pour la suite des aventures sulfureuses de William Masters (Michael Sheen) et Virginia Johnson (Lizzy Caplan), les scénaristes ont choisi de faire faire un bond dans le temps de six années à leurs personnages. Désormais en pleine année 1966, le tandem a publié ses recherches sur le sexe et découvre la vie publique. Un changement qui ne sera pas sans conséquence pour ce couple atypique.

Autre changement non négligeable, la place de plus en plus importante que prendra le personnage de Libby Masters, incarné par Caitlin Fitzgerald (Blue Blood) et qui aura une incidence directe sur le destin des principaux protagonistes.

Pour le reste, la série conserve un ton décalé et offre toujours autant de scènes d’amour incandescentes sans jamais sombrer dans la vulgarité. C’est aussi la saison qui traite le plus de la vie personnelle de ses personnages même si, parfois, cela se fait au détriment des intrigues secondaires, un peu oubliées, rendant certains épisodes un peu plus faibles. Mais l’ensemble parvient à conserver un ton et une signature très appréciables dans le monde actuel des séries TV.
Cédric Melon - Publié le 06/05/16
Liste des bonus
- Bêtisier (4')
- Scènes coupées (32')


Commentaire
Pas chou blanc mais pas loin. On peine toujours à trouver le moindre intérêt à une scène coupée issue d'une série qui, par essence, en regorge bien plus qu'au cinéma.
Note bonus : 2/6
Image
La touche de modernisme apportée par les Sixites rafraîchit le cadre et dépoussière un peu l'image. On se rapproche d'une ambiance à la Mad Men avec des décors cossus, une certaine brillance et de belles couleurs chaudes.
Top image : aucun
Note image : 5/6
Son
Toujours aussi délicat, en partie grâce à la partition subtile et jazzy composée par Michael Sheen (également producteur de la série). Tout est clair et bien fourni en ambiances. Notre préférence va bien sûr à la VO pour son authenticité.
Top son : aucun
Note son : 4/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
30/09/20 The Hunt
01/10/20 Un flic
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
maggie-q
christian-rouaud
victor-matsuda
gillian-anderson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011