Wonder

Année : 2017
Réalisateur : Stephen Chbosky
Interprètes : Jacob Tremblay, Julia Roberts, Owen Wilson, Izabela Vidovic, Noah Jupe
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : BD-50, 113', zone B
Genre : comédie familiale, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 27/04/18
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.40
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français Audiodescription
Anglais DTS‑HD Master Audio 7.1
Sous-titres
Français, français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99 €
Rakuten
23,04 €
Fnac
19,99 €

Après une scolarité dispensée à domicile, Auggie (Jacob Tremblay) entre en classe de CM2. Né avec une déformation faciale, le jeune garçon sera confronté au monde extérieur, à la fois tendre et cruel, avec le soutien indéfectible de ses proches.


Adaptée du roman jeunesse éponyme de R.J. Palacio, la comédie familiale de Stephen Chbosky (Le monde de Charlie) entend enseigner une belle leçon de tolérance face à l’aspect physique, qui ne révèle en rien le potentiel de tout un chacun.

 

« La beauté est intérieure ». Le réalisateur contourne subtilement les automatismes cucul du proverbe en donnant à l’apparence le pouvoir extraordinaire de se prémunir du regard des autres. D’abord, grâce à un casque de cosmonaute, car dès son premier jour, Auggie sait qu’il ne fera pas l’unanimité, c’est donc à lui de rêver de la situation idéale comme devenir un astronaute débarqué d’une mission spéciale et ovationné par tous. Changer les situations inconfortables en des moments héroïques.


Puis, en considérant d’autres points de vue, lesquels évoquent autant la rencontre ou le quotidien avec Auggie, que la difficulté à panser des bobos plus personnels. Ainsi, Via (Izabela Vidovic), la sœur adolescente sacrifiée mais pleine d’attention, Miranda (Danielle Rose Russell), l’ex‑meilleure amie de celle‑ci, Jack (Noah Jupe), le petit camarade idéal mais complexé, tombent le masque à leur tour, parés pour une leçon initiatique qui mériterait d’être applaudie.

Carole Lépinay - Publié le 03/05/18
Liste des bonus
- Commentaires audio du réalisateur et de l'auteure
- Le plus beau des étés (57')
- Wonder, un émerveillement d'enfant (13')
- Quel monde merveilleux (12')
- Clip vidéo (3')
- À propos de la bande originale (3')
- Film annonce (VF/VOST) (2')
- Bandes-annonces


Commentaire

Si toutefois le coup de cœur ne se serait pas manifesté durant le visionnage, il reste encore une petite chance de le provoquer grâce au commentaire audio de Stephen Chobsky et de l'auteure R.J. Palacio, pétri d'anecdotes marrantes et de petites remarques intéressantes sur la transposition cinématographique du roman. 

 

C'est toujours dans la bonne humeur et la légèreté que l'équipe artistique aborde un peu plus loin la distribution des rôles, le choix de la bande originale ou encore la diversité des points de vue qui offre du relief au film. 

Note bonus : 3/6
Image

Une image toute douce, comme le cinéma US sait les faire. Une sorte de classique en somme. À notre goût, les contrastes sont un peu légers, mais il fallait sans doute adoucir les angles pour coller au mieux à l'histoire. Un master propre, net et défini.  

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

De bons doublages français en 5.1 mais toujours plus d'équilibre, de force et détails en VO 7.1. D'autant que la bande‑son est loin d'être muette question ambiances arrière. Un film vivant à tous les points de vue même si les basses, évidemment, se font discrètes.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Priyanka Chopra - Quantico saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
priyanka-chopra
liam-neeson
melissa-bernstein
christian-rouaud
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011