Sicario 2, la guerre des cartels

Sicario : Day of the Soldado
Année : 2018
Réalisateur : Stefano Sollima
Interprètes : Benicio Del Toro, Josh Brolin, Isabela Moner, Jeffrey Donovan, Catherine Keener, Matthew Modine, Shea Whigham
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : 1 UHD-100 + 1 BD-50, 122', toutes zones
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 27/10/18
Prix ind. : 29,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 7.1
Français Audiodescription
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Sous-titres
Français, français pour sourds et malentendants
29,99 €
23,99 €
29,99 €

La guerre entre les cartels mexicains et les États‑Unis fait régner la terreur à la frontière entre les deux pays. L'agent fédéral Matt Graver (Josh Brolin), aidé du mystérieux Alejandro (Benicio Del Toro), élabore un plan machiavélique pour que les choses changent.

 

Suite du très réussi Sicario de Denis Villeneuve et deuxième volet d'une trilogie à venir, La guerre des cartels est plutôt une bonne surprise. On retrouve avec plaisir les deux personnages emblématiques du premier film, baignés encore une fois dans une atmosphère glaçante et crépusculaire. La réalisation de Stefano Solima (Suburra, Gomorra) n'a certes pas l'ampleur et l'impact de celle de son prédécesseur, mais elle a le mérite de dépasser, et de loin, ce qui se fait un peu partout ailleurs dans un genre similaire. Après une première demi‑heure qui prend (trop ?) son temps, les scènes d’action déroulent leur hyper‑réalisme cru et radical, avant que le récit ne s’imprègne d’une humanité inattendue et donne encore plus de densité à ces deux héros aux allures de cow‑boys, happés par les paysages désertiques et sans fin.

 

Le twist final aussi inattendu que réussi laisse augurer le meilleur pour une suite que l’on attend déjà avec impatience.

Cédric Melon - Publié le 02/11/18
Liste des bonus
- Du film à la franchise (8')
- Making of  (16')
- Les acteurs et leurs personnages (14')
- Blu-Ray du film


Commentaire

Rien de très concret hormis les interventions promo de l'équipe des deux films sur l'évolution des personnages et les nouveaux arcs narratifs empruntés. On grappillera de trop rares images de tournage captées depuis le plateau dans le making of et les commentaires éclairés du très grand directeur de la photo Dariusz Wolski (Alien Covenant, Seul sur mars).

Note bonus : 2/6
Image

Musclée, puissante, atmosphérique, guidée par les vastes paysages naturels, la magnifique photographie de Dariusz Wolski est sublimée par ce master 4K UHD (Digital Intermediate 2K) de toute beauté qui fait ressortir le travail narratif autour de la question des frontières avec de magnifiques plans larges sur le désert et ses routes énigmatiques. 

 

Scènes de nuit, ombres, détail des textures, le HDR10 profite à tous les secteurs, surtout lorsqu'il apporte des teintes supplémentaires bienvenues (l'interrogatoire dans les tons oranger). De même, la précision sur les gros plans est vraiment superbe. Bref, l'ensemble offre un réalisme indéniable, élément clé du récit par film par ailleurs.

 

On n'évite pourtant pas quelques astuces de faux reflets optiques pour styliser encore davantage des plans qui n'en avaient vraiment pas besoin, mais l'allure générale, comme toutes les nuances et l'éclat de certaines couleurs primaires, valent le détour. Les noirs sont ultra‑denses, les blancs brillants, les contrastes durs et intenses. Un voyage grand luxe. 

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

La force du thème principal et le violoncelle de la compositrice islandaise Hildur Guðnadóttir (déjà à l'œuvre sur le premier film, mais aussi Prisoners et Premier contact de Denis Villeneuve) offrent un univers singulier et glacial à ce film par ailleurs très taiseux. Les percées sonores n'en sont que plus saisissantes, elles nous transportent au cœur de l'action avec une VO Atmos profonde et pleine de détails qui écrase magistralement la VF. Cette dernière fait preuve de moins de force, d'une moindre richesse sonore, sans parler de ses accents un peu toc.

 

Les amateurs de Dolby Atmos apprécieront les graves, l'impact de chaque note de musique et les effets assourdissants, sur les passages d’hélicoptères au‑dessus de la tête notamment. Le reste du temps, les enceintes Atmos sont là pour participer à l'ambiance plutôt que pour diffuser des tonnes d'effets hauteur. Pourtant, leur présence, dans les scènes de désert par exemple, est plus que bienvenue pour donner véritablement corps à l'environnement sonore. Belle maîtrise technique là aussi.

Top son : aucun
Note son : 6/6



PLANNING
BLUHD 21/11/18 Robin des Bois
DVD 21/11/18 Mon Ket
BLU 21/11/18 Mon Ket
INTERVIEWS
Melissa Bernstein - Breaking Bad saison 5
https://www.avcesar.com/source/interview/142/photo_0656162718.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
melissa-bernstein
eva-green
victor-matsuda
melissa-george
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
SONY DSC-H400V NOIR + ETUI - Bouchon 55mm Hama - Canon PowerShot G1 X compact numérique 14.3 Mpix - Noir - Fujifilm Instax Mini 50S noir - Appareil photo instantané - 49 mm Flower Lens Hood Pare Soleil Objectif For Canon Nikon Sony - Minolta AF 75/300 4.5-5.6(D) objectif - Panasonic HC-V270 - Caméscope - 1080p - 2.51 MP - 50x zoom optiqu... - Nikon MB-D200 - Poignée d'alimentation (GRIP) - Porte Filtre Cokin A series - Pentax K BC109E - Chargeur de batterie - pour D LI109 - Panasonic Lumix DMC-FZ28S Argent - Pentacon auto 50mm f/1.8 monture 42 - Sony LA-EA3 - Bague d'adaptation d'objectif Minolta A-t... - Nikon MH-63 - Chargeur d'accu EN-EL10 - Cokin A 345 Double Mask2 - Filtre - masque double - Sony Cyber-shot DSC-S750 - Polaroid colorpack 82 - Nikon Speedlight SB 10 - SKYLIGHT FILTER 1 A (LA+10) - FILTER - SKYLIGHT - Mini Caméra HDRAZ1VBCEN Sony -