Six femmes pour l'assassin

Sei donne per l'assassino
Année : 1964
Réalisateur : Mario Bava
Interprètes : Eva Bartok, Franco Ressel, Cameron Mitchell, Thomas Reiner, Arianna Gorini, Mary Arden
Éditeur : Studiocanal
BD : 1 BD-50 + 1 DVD-9, 89', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines scènes peuvent choquer les jeunes spectateurs)
Sortie : 25/09/18
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.66
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Italien DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
Amazon
18,99 €
Rakuten
16,88 €
Rakuten
16,98 €

Rome. Un mystérieux meurtrier sévit dans une maison de haute couture. En charge de l'enquête, l'inspecteur Silvestri (Thomas Reiner) découvre les cadavres de jeunes modèles, assassinées au compte‑gouttes dans d'atroces conditions.


Dans le sillage du Masque du démon (1960) ou des Trois visages de la peur (1963), ce giallo séminal, réhabilité par Studiocanal (selon l'excellente initiative du critique cinéma JB Thoret, membre éternel de la rédaction d'AVCesar.com), entérine l'audace formelle et la colorimétrie flamboyante de ses prédécesseurs. D'autre part, le tueur flanqué d'un masque et de gants en cuir convoque les motifs caractéristiques du genre, un dress code identifiable que Dario Argento pérennisera dans le courant des années 70 avec Le chat à neuf queues, Quatre mouches de velours gris ou encore le sublime Frissons de l'angoisse.

 

La série de meurtres minutieusement ritualisée (en atteste un crescendo de violence graphique lors de séquences toujours plus inventives) conduit à un jeu de piste macabre et déroutant qui imprime la rétine.

Carole Lépinay - Publié le 15/04/19
Liste des bonus
- Préface de Jean-Baptiste Thoret (6')
- Six femmes pour l'assassin revu par Christophe Gans (41')
- DVD du film


Commentaire

Une petite mise en bouche appétissante avec cette présentation courte mais non moins instructive de JB Thoret, directeur de la collection Make my Day ! Il dit notamment tout de l'importance de ce film, tourné en quelques jours, pour d'autres grands réalisateurs, d'Argento à De Palma en passant par Scorsese. Bava est indéniablement un des cinéastes transalpins les plus importants du cinéma de genre des années 60/70. 

 

Ensuite, le réalisateur Christophe Gans propose une analyse pointilleuse du film, nourrie de repères cinéphiliques structurant pour le genre (de Psychose aux réalisations formalistes d'Argento) et de pistes biographiques qui nous permettront de cerner les préoccupations esthétiques et techniques de Mario Bava, cinéaste réputé pour son côté secret.

Note bonus : 4/6
Image

Un excellent master issu d'une copie restaurée, gorgée de couleurs de plus en plus envahissantes et de lumières étranges. Une « aventure optique » comme le souligne JB Thoret dans sa préface. Les noirs ne sont pas en reste, et comme il n'y a pas un seul défaut à l'horizon, note maximale amplement méritée. N'oublions pas que Bava fut lui‑même chef‑opérateur dans les 50.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Déconcertant et parfait contrepoint de l'image ténébreuse et inquiétante à souhait, le mambo‑salsa qui ouvre le film est une merveilleuse trouvaille du compositeur Carlo Rustichelli, qui s'attache tout au long du film à créer une inquiétude grandissante, n'hésitant pas à jouer avec les cris déchirants des victimes et les détails « qui tuent » comme le simple rebond d'une bille… Une créativité épatante plutôt bien rendue sur ce Blu‑Ray malgré la petite pointe d'agressivité de cette stéréo tout à fait compréhensible compte tenu de l'âge du film.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BLU 23/04/19 Guillaume Tell
BLU 24/04/19 West 11
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Sophie Turner - Game of Thrones saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
sophie-turner
nic-pizzolatto
fabrice-gobert
lucas-belvaux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011