Cliffhanger

Année : 1993
Réalisateur : Renny Harlin
Interprètes : Trey Brownell, Sylvester Stallone, Michael Rooker, John Lithgow
Éditeur : Studiocanal
BD : 1 UHD‑66 + 1 BD‑50, 108', toutes zones
Genre : action, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 05/12/18
Prix ind. : 24,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Allemand DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français, allemand
Amazon
24,99 €

Cliffhanger a été l’occasion d’une rencontre entre Sylvester Stallone, le poids lourd du film musclé, et Renny Harlin, jeune cinéaste américain spécialisé dans le cinéma d’action (L’île aux pirates, 1995).

 

Suite au signal de détresse lancé par un avion, Gabe Walker (Stallone), alpiniste, part dans les montagnes à la recherche des survivants. Mais sur place, il tombe sur un groupe de terroristes mené par Eric Qualen (John Lithgow). Commence alors une échappée sanglante dans un univers hostile et glaçé qui, mine de rien, fera date avec ses scènes vertigineuses impressionnantes pour l'époque. Notons enfin la présence de Michael Rooker, interprète de Henry, Portrait of a Serial Killer.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 17/12/18
Liste des bonus
- Commentaires audio de Renny Harlin et Sylvester Stallone
- Commentaires audio de l'équipe technique
- Introduction de Renny Harlin (5')
- Scènes coupées (8')
- Making of (20')
- Effets spéciaux (7')
- Comparaison film story‑board (12')
- Coulisses de la bande‑annonce (3')
- Blu-Ray du film et bonus


Commentaire

Ambiance années 90 avec ces bonus d'époque qui nous embarquent dans les pas de Renny Harlin et Sylvester Stallone sur le tournage. Scènes d'action filmées dans les Alpes italiennes pour leur beauté fatale, équipe bloquée pendant trois jours en pleine tempête (mais avec des vivres et des jeux de cartes), implication totale de Stallone…, une fois de plus, c'est le cinéma US dans toute sa splendeur et son immense barnum qui sont loués à travers les prises de parole des uns et des autres.

 

Les deux commentaires audio restent les bonus les plus attractifs. Renny Harlin et Sylvester Stallone se relaient dans le premier commentaire : mise en scène, ouverture du film, histoire de vertiges, économies de trucages pour plus de réaslisme, conditions météo (un motoneige y laissera des plumes jusqu'à la fonte des neiges au printemps), lieux de tournage, tout est expliqué par les deux principaux intéressés. L'autre commentaire, plus technique et aussi moins enjoué, reste une option intéressante.  

Note bonus : 4/6
Image

À tout point de vue, une très bonne surprise image 4K dépourvue de défaut de compression ou toute autre trace d'usure. La photographie et les couleurs trahissent un peu leur âge mais le gain en lumière est indéniable et cela change tout. Cette fois, la neige est éclatante, le ciel vraiment bleu, les gros plans réellement précis, les contrastes appuyés et les payages dotés d'un relief inédit. La sensation de prodondeur est beaucoup plus appuyée, procurant chez le spectateur une impression de vertige et de vide accrue. 

 

La légère coloration rosée des visages et le petit voile typique des années 80/90 s'estompent aussi pour laisser place à une palette de couleurs plus soutenue. Les touches de rouge et les quelques couleurs fluo des combinaisons sont largement boostées.

 

Bien que très bon lui aussi, le Blu‑Ray simple apparaît plus plat, plus éteint et moins précis. Preuve que même sur un film de 1993, le HDR Dolby Vision associé à une Digital Intermadiate 4K font la différence. Après Terminator 2, une autre superbe restauration signée Studiocanal.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

La VO a beau se montrer ample, dynamique et tournée vers les effets, elle reste coincée par les moyens et le style de l'époque. Même le crash de l'avion parvient difficilement à faire pulser les enceintes et le caisson de basses. Un petit manque de modernité qui se fait sentir mais ne plombe pas tout le film pour autant. Même constat en VF, mais encore un cran en‑dessous avec certains personnages moins bien incarnés en français.

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
DVD 19/01/19 Peppermint
BLU 19/01/19 Peppermint
DVD 19/01/19 Hell Fest
INTERVIEWS
Eva Green - Camelot, la légende du roi Arthur saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
eva-green
poppy-montgomery
melissa-george
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011