Child's Play : la poupée du Mal

Année : 2019
Réalisateur : Lars Klevberg
Interprètes : Gabriel Bateman, Aubrey Plaza, Brian Tyree Henry, Tim Matheson, Carlease Burke, Beatrice Kitsos
Éditeur : TF1 Studio
BD : BD-50, 90', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/10/19
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants

Contraint de déménager, le jeune Andy (Gabriel Bateman) s’acclimate difficilement à sa nouvelle vie. Sa mère, Karen Barclay (Aubrey Plaza), décide de lui offrir une poupée connectée afin de lui tenir compagnie. Mais Buddi n’est pas un jouet comme les autres…


Dans ce huitième opus, considéré comme un reboot 2.0, Chucky débarque d’un entrepôt localisé en Chine. Superbe et terrifiante séquence inaugurale par ailleurs, dans laquelle la série uniformisée de poupées high‑tech reflète la déshumanisation avérée des ouvriers qui les fabriquent. Passée la critique acerbe d’un marché globalisé et meurtrier (du suicide de l’un d’entre eux au carnage qui suivra), la méchante poupée élit domicile auprès d’une famille monoparentale aux États‑Unis.

 

Affranchi de l’esprit démoniaque du tueur en série d’origine, Chucky/Buddi doit désormais sa folie sanguinaire à une faille dans son système intelligent lors de sa conception. Avec un soupçon d’effroi et l’humour qui caractérise la franchise initiée par Tom Holland en 1988, Child’s Play : la poupée du Mal révèle pertinemment la déficience programmée de notre époque.

Carole Lépinay - Publié le 04/05/20
Liste des bonus
- Création de la poupée Chucky (2')
- À la rencontre de l'équipe du film (2')
- Modélisation des scènes de massacre (1')
- Bande-annonce


Commentaire

Afin que Chucky nouvelle génération soit le plus crédible possible, l'équipe du film a envisagé une poupée animatronique. Disponible en six exemplaires et munie d'expressions faciales hyperréalistes, la poupée est une petite réussite.

 

Plus loin, Gabriel Bateman (Andy), Aubrey Plaza (l'interprète de sa mère) et Brian Tyree Henry (le flic et nouvel ami) ne cachent pas leur enthousiasme à l'idée d'avoir pu jouer dans une franchise culte.

 

Enfin, une courte séquence insolite avec les scènes de massacre modelisées en pâte à modeler. 

Note bonus : 2/6
Image

Une très belle image aussi précise que possible, dense, chargée en matière, chaude à l'intérieur/froide à l'extérieur, typique du blockbuster US avec ses noirs durs (le film est très sombre) et son piqué ciselé. On n'atteint pas des sommets d'originalité mais ça le fait.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Du tout‑venant. Un peu de musique vite oubliée, des sons d'ambiances (encore heureux) et puis c'est presque tout. Mais largement de quoi supporter le film malgré tout avec un 5.1 très naturel en VO au niveau des dialogues.

Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
01/11/20 Journal intime
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Gillian Anderson - The Fall saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/154/photo_1145170618.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
gillian-anderson
justin-theroux
nic-pizzolatto
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011