Roubaix, une lumière

Année : 2019
Réalisateur : Arnaud Desplechin
Interprètes : Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz, Sébastien Delbaere, Elléonore Lemattre
Éditeur : Le Pacte
BD : BD-50, 119', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/01/20
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.75
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99  €
Rakuten
19,99 €
Fnac
19,99 €

Roubaix. Un soir de Noël, le commissaire Yacoub Daoud (Roschdy Zem) se retrouve confronté à une affaire de meurtre. Claude (Léa Seydoux) et Marie (Sara Forestier), les deux voisines de la victime, sont finalement arrêtées…


Considéré à tort comme un polar, le dernier film d’Arnaud Desplechin (Un conte de Noël) appréhende plutôt le quotidien d’une brigade policière afin de résoudre les travers d’une ville en perdition. D’interrogatoires en enquêtes de terrain, le commissaire et sa nouvelle recrue, le lieutenant Louis Cotterel (Antoine Reinartz), sondent les motivations des présumés coupables, tandis qu’ils se représentent la ville selon deux points de vue différents. Fraîchement débarqué, Cotterel a besoin de mettre des mots sur sa nouvelle expérience, c’est pourquoi ses réflexions nées d’un monologue intérieur emplissent sa chambre d’hôtel, une fois son service terminé.


La narration s’efface bientôt derrière l’œil aguerri du commissaire Daoud. À l’image d’une sentinelle omnisciente, il ramène sa ville natale (qui est aussi celle du cinéaste) à des souvenirs lumineux disséminés quelque part entre une aire de jeux et le visage d’un habitant de longue date, sans aucun espoir de les réconcilier avec le présent. En atteste la bouleversante séquence d’interrogatoire avec le tandem de meurtrières dans laquelle il évoque leur part d’enfance (solaire ou complexée), avant qu’elles ne paient le prix cruel du monde adulte et d’un environnement aux prédispositions carcérales.

 

« La vie n’est pas gratuite », leur fera remarquer le commissaire, avec la douceur inquiétante d’un vieux sage paré pour veiller tard. Une réussite.

Carole Lépinay - Publié le 20/12/19
Liste des bonus
- Dialogue entre Arnaud Desplechin et Jean‑Christophe Ferrari  (58')
- Scène coupée : crèche de Noël (2')
- Bande-annonce


Commentaire

Un superbe bonus avec le réalisateur et le rédacteur en chef cinéma de Transfuge dans lequel tous les grands thèmes du film et du cinéma de Desplechin sont abordés.

Note bonus : 4/6
Image

À l'image du titre, la lumière du film de Arnaud Desplechin, comme sa photographie signée Irina Lubtchansky, apportent un éclairage étonnant sur les quartiers et la ville de Roubaix. Avec sa première partie en immersion, ses tonalités dorées que l'on n'attendait pas, l'image est une surprise à elle seule.

 

À la fois belle, hypnotique, lumineuse, ancrée dans le réel et mystérieuse, elle semble emprunter à Alfred Hitchock son sens du cadre et son ambiance tendue faite de rues humides, de cheminées qui crachent leur fumée au loin et de brume de nuit. À l'intérieur, tout est jeu de lignes et de touches de couleurs éparses. Une réussite aussi visuelle à laquelle ce master Blu‑Ray rend un parfait hommage, à tel point que l'on regrette franchement l'absence de sortie 4K Ultra HD.

Top image : aucun
Note image : 6/6
Son

Composée par Grégoire Hetzel, la musique de film est un personnage à part entière. Avec son tempo lent et énigmatique, elle fait irrémédiablement penser au maître Hitchcok et à son compositeur Bernard Herrmann. Elle apporte indéniablement une couleur particulière à ce faux polar tout en permettant à chaque personnage de déambuler sur un terrain à la fois si familier et plein de dangers. Une petite pépite parfaitement rendue par cette piste DTS‑HD Master Audio 5.1 à laquelle on ne peut rien reprocher. 

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
DVD 26/02/20 Hors normes
BLU 26/02/20 Hors normes
BLUHD 28/02/20 Parasite
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Nic Pizzolatto - True Detective saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
nic-pizzolatto
melissa-george
liam-neeson
sarah-jessica-parker
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011