Le voyage du Dr Dolittle

Dolittle
Année : 2020
Réalisateur : Stephen Gaghan
Interprètes : Robert Downey Jr., Antonio Banderas, Michael Sheen, Jim Broadbent, Jessie Buckley, Harry Collett
Éditeur : Universal
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 101', toutes zones
Genre : comédie familiale, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 10/06/20
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10+
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital Plus 7.1
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD 7.1
Hindi Dolby Digital Plus 7.1
Polonais Dolby Digital 5.1
Hongrois Dolby Digital Plus 7.1
Tchèque Dolby Digital Plus 7.1
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois, tchèque, hongrois, polonais, grec, roumain, hindi, coréen, chinois, thaï
Amazon
22,55  €
Rakuten
19,50 €

Depuis la mort de son épouse, le Docteur Dolittle (Robert Downey Jr) vit reclus dans son manoir en compagnie de ses plus chers amis, les animaux. Mais la reine Victoria, dont les jours son comptés, l’oblige bientôt à sortir de son autarcie. Avec Tommy (Harry Collett), une jeune recrue bien décidée à apprendre le langage des bêtes, Dolittle entreprend un palpitant voyage vers une île mystérieuse à la recherche d’un remède miracle.


Après Rex Harrison (dans l’adaptation de Richard Fleischer en 1967), puis Eddie Murphy (la saga débutée en 1998 mettait alors en scène d’authentiques animaux), c’est au tour de Robert Downey Jr de troquer son costume d'Iron Man contre la dégaine farfelue du physicien le plus extravagant de l’histoire du roman jeunesse (écrit et illustré par l’auteur britannique Hugh Lofting).

 

Dans la tradition des récits d’aventures hollywoodiens, l’adaptation tout‑numérique de Stephen Gaghan convoque un imaginaire (très Jules Verne) arrimé à des terres exotiques et peuplé de sympathiques mammifères beaucoup plus solidaires que les membres de la Cour royale préoccupés à comploter…Mention spéciale au casting vocal par ailleurs, Emma Thompson, Rami Malek, John Cena, Octavia Spencer, Ralph Fiennes ou encore Selena Gomez se cachent derrière la joyeuse ménagerie du docteur qui comprenait la langue secrète des animaux. De quoi régaler les tout‑petits.

Carole Lépinay - Publié le 23/07/20
Liste des bonus
- Parler aux animaux (5')
- RDJ et Harry : mentor et élève (3')
- Devenir le bon médecin (3')
- Antonio Banderas : le roi pirate (3')
- Le méchant Dr Müdfly (2')
- Une maison peu ordinaire (4')


Commentaire

Des bonus taille réduite autour des personnages archétypaux du genre, du jeune apprenti fasciné par son « guide animalier » aux méchants tels que le roi‑pirate, père de la défunte épouse de Dolittle, ou le psychorigide Dr Müdfly. C'est un peu léger si on s'attend à davantage de détails consacrés à la conception numérique de chaque créature qui anime cette gentille comédie familiale. 

Note bonus : 2/6
Image

Un univers tout‑numérique auquel les plus petits sont désormais habitués… les grands, moins. La féerie opère malgré tout grâce à un bestiaire on ne peut plus réaliste fait de poils tout doux, de truffes en tous genres et de trognes trop mignonnes. Des animaux en CGI intégrés à la perfection aux images réelles (tournées en 8K), même par le prisme très délicat de la 4K (Digital Intermediate seulement 2K) qui a tendance à révéler les tours de passe‑passe et autres ficelles, grossissant au passage les défauts par le truchement de l'effet loupe.

 

Rien de tout cela ici, les contrastes très tendus voire noircis permettent d'asseoir l'image en toutes circonstances et de profiter des magnifiques décors. Il faut dire que le Dolby Vision, qui propose un relief, une brillance et des couleurs vives haut de gamme, peut s'exprimer quasiment à chaque plan. Les scènes gorgées de lumière à bord du bateau, et de détails à grappiller dans tous les coins, en sont sans doute la plus belle expression. Un rendu grand luxe en somme et qui plaira au plus grand nombre. 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Première réflexion, c'est un tout petit peu trop bruyant pour les tout‑petits, on aurait parfois aimé des mélodies plus raffinées et davantage de nuances et de variations. Comme qui n'est pas Prokofiev qui veut, on devra faire avec cette composition costaude, portée qui plus est par un Dolby Atmos très actif et ludique bardé de voix d'animaux dans tous les sens et d'éléments naturels déchaînés. Les basses sont de la partie et la VO s'amuse avec ses nombreuses possibilités de placement dans l'espace. Une fantaisie sonore de tous les instants, parfois même surprenante.

Top son : aucun
Note son : 5/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
05/08/20 Trauma Center
05/08/20 Radioactive
19/08/20 Invisible Man
19/08/20 Dark Waters
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Damian Lewis - Billions saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
damian-lewis
tatiana-maslany
sarah-jessica-parker
kevin-bacon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011