Les Goonies

The Goonies
Année : 1985
Réalisateur : Richard Donner
Interprètes : Sean Astin, Josh Brolin, Corey Feldman, Jeff Cohen
Éditeur : Warner
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 113', toutes zones
Genre : aventures, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/09/20
Prix ind. : 44,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Italien Dolby Digital 2.0
Espagnol Dolby Digital 2.0
Néerlandais Dolby Digital 2.0
Tchèque Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, italien pour sourds et malentendants, néerlandais, espagnol, portugais, chinois, coréen
Amazon
44,99  €
Rakuten
48 €
Fnac
44,99 €

Une fantastique chasse au trésor écrite et produite par Steven Spielberg, puis confiée aux mains expertes de Richard Donner pour la réalisation (L'arme fatale). Le film suit à toute allure Choco, Mickey, Data et Bagou, quatre gamins et leur grand frère dans leur course folle à la recherche d’un repaire de pirates vieux de quatre siècles.

Doté d'une ouverture trépidante et exemplaire dans les rues de la petite ville d'Astoria, présentant avec malice le terrain de jeu des Goonies et surtout la famille de dégénérés qu'ils affronteront plus tard (les Fratelli), le film de Donner brille par son rythme haletant, son humour teenage (la danse du bouffi‑bouffon) et le talent de ses jeunes comédiens, à commencer par Sean Astin, alias Sam Gamegie du Seigneur des anneaux, mais aussi Martha Plimpton, fille de Keith Carradine, ou encore le jeune Josh Brolin.

Une aventure unique et hypnotique à faire découvrir aux enfants de toute urgence, sans effets spéciaux mais ô combien réussie, portée par la merveilleuse partition musicale de Dave Grusin (La firme) et le titre Goonies R Good Enough de Cindy Lauper. Le film culte de toute une génération de trentenaires, dont Super 8 de J.J. Abrams (également produit par Spielberg) reprenait en 2011 l'esprit d'aventure teinté de références cinéphiles.

 

Immanquable, d'autant que Warner concocte pour cette édition 4K Ultra HD un superbe coffret Steelbook en forme de coffre au trésor doté de goodies que même les grands voudront accrocher à leur revers de veste. 

Carina Ramon - Publié le 12/10/20
Liste des bonus
- Commentaires audio
- Commentaires audio filmés
- Making of (7')
- Scènes inédites (7')
- Clip Goonies R Good Enough par Cindy Lauper (12')
- Bande-annonce
- Blu-Ray du film et bonus
- Reproduction de la carte au trésor du film
- Lot de badges à épingler
- Patch brodé thermocollant


Commentaire

On retrouve les sympathiques suppléments du précédent Blu‑Ray, dont le clip déjanté de Cyndi Lauper avec l'apparition de Steven Spielberg. Mais aussi le making of dévoilant un Richard Donner aux prises avec une bande de jeunes ados en roue libre, ou encore les commentaires audio enregistrés une petite dizaine d'années après le tournage. Proposés en version audio ou vidéo (notre préféré), ils dévoilent le visage de ces enfants stars devenus adultes, pas avares en anecdotes et blagues potaches.

 

Les nouveaux goodies (badges, patch…) de ce coffret devraient fleurir un peu partout, même chez la génération X dont l'enfance a définitivement été marquée par ce film. Bien vu.

Note bonus : 5/6
Image

On oublie tout ce que nous avions vu jusqu'ici pour retourner à Astoria, petite ville de l'Oregon Coast dont on découvre pour la première fois la vraie topologie des lieux, baignée de rayons lumineux rafraîchissants et de maisons plus colorées que jamais.

 

Si l'âge du film n'est pas totalement effacé (35 ans au compteur), notamment au niveau de la définition un peu douce (filtre DNR sans doute, donc moins de grain 35 mm) et des passages et/ou arrière‑plans légèrement flous (les défauts des optiques de l'époque sont ici révélés), ce nouveau master DI 4K opéré à partir des négatifs originaux, sous la supervision de Richard Donner lui‑même, débouche complètement la vue, ouvre le champ visuel, apporte une lumière inédite au cadre, dégrise les blancs pour une tonalité moins tristounette qu'autrefois et fait littéralement exploser les rouges et les jaunes (voir la chemise hawaïenne de Choco) pour plus d'adéquation entre l'image et l'ambiance survoltée du film. Gorgé de scènes souterraines, le film présente aussi une lisibilité et des détails inédits sur ces passages plus sombres.

 

Il n'y a qu'à comparer les deux disques du coffret pour se rendre compte de la progression accomplie en ce qui concerne la lumière et les couleurs entre HD et UHD. Un vrai bain de jouvence qui nous fait immédiatement retomber en enfance.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Là encore, l'ouverture du film sur les notes de Dave Grusin est un réel plaisir, comme le reste du film d'ailleurs. En DTS‑HD Master Audio 5.1 comme autrefois en Dolby TrueHD, l'ampleur est immédiate et fait décoller l'action. Une présence qui se confirme par la suite avec beaucoup de vie, de tonus et de rigueur dans tous les secteurs de jeu. De la clarté aussi. Et même quelques circulations spatiales bienvenues. En comparaison, la VF apparaît toujours plate même si elle n'est pas à jeter aux orties. VO à privilégier donc.

Top son : aucun
Note son : 4/6



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
maggie-q
lucas-belvaux
lucy-lawless
priyanka-chopra
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011