Été 85

Année : 2020
Réalisateur : François Ozon
Interprètes : Félix Lefebvre, Benjamin Voisin, Philippine Velge, Valeria Bruni-Tedeschi, Melvil Poupaud, Isabelle Nanty
Éditeur : Diaphana Vidéo
BD : BD-50, 101', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 17/11/20
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99  €
Rakuten
13,70 €
Fnac
19,99 €

Tandis que son voilier dérive lors d’une sortie en mer, Alexis (Félix Lefebvre), 16 ans, est secouru par David (Benjamin Voisin), 18 ans. Le temps d’un été, les deux ados partageront une histoire d’amour aussi lumineuse que tragique.


Adaptation libre du roman d’Aidan Chambers, Dance on my Grave (paru en France sous le titre La danse du coucou en 1982), Été 85 explose comme une bouffée d’air juvénile dans la filmographie arrivée à maturité de François Ozon (Jeune & jolie, L’amant double). Narré par la voix‑off d’Alexis, le récit d’apprentissage brouille les pistes avec son arrestation en prologue suivie d’une chronique intime jalonnée de moments magiques déjà révolus.

 

Un point de vue rétrospectif qui va de pair avec une nostalgie naturelle, notamment lors d’une touchante scène hommage à La boum. Un épisode de déconnexion rêveuse toutefois révélateur d’un amour à deux vitesses : Sailing de Rod Stewart dans les oreilles, Alexis s’enferme dans sa bulle romantique, à ses côtés mais déjà loin, David amorce les pas frénétiques que son ami/amant reprendra plus tard sur sa tombe en guise de promesse tenue.

 

Une histoire d’amour idéalisée qui se déroule délicatement en filigrane des confessions de l’adolescent inconsolable, soutenu par son professeur de français (Melvil Poupaud, méconnaissable), il rejoindra le réel et le monde des vivants grâce au pouvoir cathartique de l’écriture.


Réalisé en Super 16 mm, le grain permet de « ramener une douceur, de faire ressortir le rouge des peaux contrairement au numérique dont l’image est très froide et glacée », selon le cinéaste.
Un Été 85 poignant et solaire comme un premier amour.

Carole Lépinay - Publié le 30/11/20
Liste des bonus
- Commentaires audio de François Ozon, Benjamin Voisin et Félix Lefebvre
- Entretiens avec l'équipe du film (10')
- Scènes coupées (8')
- Répétition de la bagarre (1')
- Répétition de la danse (3')
- Essais pellicule 16 mm/35 mm (2')
- Essais lumière et costumes (4')
- Prises coupées (14')
- Projets d'affiches (2')
- Une robe d'été, court métrage de François Ozon (1996) (16')
- Bande-annonce (1')


Commentaire

Covid oblige, le commentaire audio du film se fait de façon alternée, tour à tour, Félix Lefebvre et Benjamin Voisin rejoignent François Ozon et partagent leur expérience de tournage. Truffé de petites anecdotes marrantes, comme la fois où Félix a dû rester des heures dans l'eau (le film a été tourné au Tréport, une petite station balnéaire ouvrière en Haute‑Normandie) ou encore quand Benjamin a enquillé les verres de vodka pour la scène du mec bourré, le commentaire évoque également les préoccupations techniques du cinéaste.

 

Il a eu recours au format Super 16 mm pour la beauté du grain (qu'il utilisait déjà pour ses premiers films) et accordé une attention particulière à la reconstitution de la jeunesse (surtout américaine) des années 80. Fan inconditionnel des Cure, Ozon a même changé le titre initial de son film (Été 84) afin de pouvoir intégrer la chanson In Between Days sorti en 1985. On apprend également que Benjamin Voisin était d'abord pressenti pour camper le rôle d'Alexis.

 

 

Note bonus : 4/6
Image

Si vous cherchez une image parfaitement lisse, définie et chirurgicale, passez votre chemin. Ici, tout n'est que souvenirs, nostalgie, grain, pellicule et chair. Les couleurs sont belles, le grain de peau presque palpable, les lumières typiques du Tréport, mais l'aspect vintage de la photographie pourra plaire comme le contraire. Heureusement, les scènes nocturnes, déjà un peu bouchées, ont été tournées en numérique (caméra Alexa Mini).

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Cure évidemment, on l'a déjà dit, mais aussi Rod Stewart, Jeanne Mas, Stars de la pub… Une BO à pleine puissance sur les enceintes comme à l'époque, avec une scène de boîte de nuit parfaitement mise en scène avec son double point de vue musical. Piste 5.1 plus que conseillée tant les voix sont davantage en retrait en stéréo. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



76€ 99€
il y a 14 heures
29€ 59€
il y a 17 heures
349€ 449€
il y a 17 heures
PLANNING
27/01/21 Judo
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
François-Charles Bideaux - directeur de la production des chaînes sport, groupe Canal+
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/161/photo_1108160423.jpg
francois-charles-bideaux
lars-lundstrom
sidse-babett-knudsen
priyanka-chopra
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011