Mafia Inc.

Année : 2019
Réalisateur : Daniel Grou
Interprètes : Marc-André Grondin, Sergio Castellitto, Mylène MacKay, Mark Day, Cristina Rosato, Benz Antoine
Éditeur : Koba Films/L'atelier d’images
BD : BD-50, 143', zone B
Genre : drame, couleurs
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 18/11/20
Prix ind. : 16,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français québécois DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
16,99  €
Rakuten
24,21 €
Fnac
16,99 €

Montréal. Depuis trois générations, les Gamache habillent la famille mafieuse Paterno. Intégré au clan depuis l’adolescence, Vince (Marc‑André Grondin, C.R.A.Z.Y) n’a pas souhaité marcher dans les pas de son père tailleur. De retour d’Amérique du Sud, il monte un gros coup afin d’impressionner le parrain Frank Paterno (Sergio Castellitto). 

 

Librement adapté de l’enquête (et best‑seller) Mafia Inc. : grandeur et misère du clan sicilien au Québec (André Cédilot et André Noël, 2010), le film de Daniel Grou (Podz) appréhende le milieu très confidentiel de la mafia montréalaise avec sa hiérarchie pyramidale et ses rapports de force séculaires. On suit ainsi le parcours périlleux de Vince, outsider complexé par ce clan qui l’a certes formé mais dont l’allégeance connaît aussi ses limites. En concurrence inavouée avec son ami de longue date Giaco Paterno (Donny Falsetti), Vince refoule son désir de reconnaissance à l’égard du Don. À travers ce récit de filiation contrariée, les pères communiquent au lieu de dégainer ‑magnifique scène dans laquelle Henri Gamache (Gilbert Sicotte) et le Don évoquent la perpétuation de leurs liens‑ et les fils finissent par s’entretuer.


Sur le terrain balisé des films de mafia, Mafia Inc. distille (pour notre plus grand plaisir) les références au Parrain (un homme de main demande si les cannolis ne sont pas empoisonnés, les fêtes de famille qui précèdent la tragédie) et propose, in fine, un thriller assez violent de bonne facture.


À noter, la combinaison décomplexée de trois langues (« What the fuck, va fanculo calisse de tabarnak ! ») qui fait son petit effet comique.

 

Carole Lépinay - Publié le 02/12/20
Liste des bonus
- Bande-annonce


Commentaire

On ne dit pas merci à Koba Films.

Note bonus : 0/6
Image

Saison hivernale oblige, la lumière froide et blanche de Montréal envahit le cadre pour une atmosphère pâlotte, presque atone. Une volonté évidente de rien magnifier mais de filmer de façon réaliste pour un rendu au final sans défaut mais pas non plus mémorable. On aurait toutefois bien aimé un regain de précision.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Une intéressante utilisation des titres musicaux (souvent italiens bien sûr) pour une plongée décalée dans les exactions de ces mafieux low profile. Rien de bien spectaculaire hormis une grosse explosion. Et à moins d'être rôdé à l'accent québécois mêlé d'italien et d'anglais, on activera les sous‑titres pour ne rien louper.

Top son : aucun
Note son : 4/6



379€ 449€
il y a 4 jours
199€ 299€
il y a 4 jours
499€ 649€
il y a 4 jours
549€ 599€
il y a 4 jours
PLANNING
28/04/21 Hiroshima
28/04/21 Frances
28/04/21 De sang-froid
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Poppy Montgomery - Unforgettable saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
poppy-montgomery
kevin-bacon
melissa-george
damian-lewis
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011