Le parrain III épilogue : la mort de Michael Corleone

Mario Puzo’s the Godfather, Coda : the Death of Michael Corleone - 30e anniversaire
Année : 1990
Réalisateur : Francis Ford Coppola
Interprètes : Al Pacino, Diane Keaton, Talia Shire, Andy Garcia, Eli Wallach, Joe Mantegna, Bridget Fonda, Sofia Coppola
Éditeur : Paramount
BD : BD-50, 157', zone B
Genre : mafia, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 03/06/10
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby TrueHD 5.1
Allemand Dolby Digital 5.1
Espagnol Dolby Digital 5.1
Italien Dolby Digital 5.1
Japonais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, arabe, cantonais, danois, allemand, grec, espagnol, hindi, italien, japonais, coréen, mandarin, néerlandais, norvégien, portugais, roumain, chinois, finnois, suédois

Trente ans après sa sortie initiale au cinéma, Francis Ford Coppola propose un nouveau montage du dernier épisode de sa trilogie du Parrain. Entièrement restauré en 4K pour l'occasion, le film est désormais intitulé Le parrain épilogue : la mort de Michael Corleone.

 

Ce troisième opus de la saga mondialement connue met en scène Michael Corleone (Al Pacino) qui, à bientôt 60 ans, est déjà fatigué. Il veut prendre de la distance avec les activités mafieuses de sa famille pour se réhabiliter lui et les siens aux yeux de la société et de l’Église. Pour ce faire, il tente de conclure un accord financier avec le Vatican, mais très vite son passé criminel le rattrape.

 

Dans les années 80, Francis Ford Coppola avait déclaré à de nombreuses reprises qu’il en avait terminé avec la famille Corleone et qu’il ne voyait pas l’intérêt de donner une suite aux deux premiers films. Et il était sincère. Mais au début des années 90, le metteur est financièrement aux abois. Quand la Paramount lui propose de tourner un troisième opus, il ne peut qu’accepter malgré de nombreuses concessions à venir, tant sur le scénario que sur le montage. Quand le film sort, les quatorze nominations aux Oscars et le succès au box‑office n’effacent pas l’amertume du cinéaste qui, à l'instar de certaines critiques de l’époque, pense qu’il aurait pu faire beaucoup mieux.

 

Trente ans après, Coppola s’offre donc une nouvelle chance de livrer à ses yeux un meilleur film. Un nouveau titre (en fait, le titre original de l'auteur des romans, Mario Puz) et sept mois de montage plus tard, il finit par accoucher d’une nouvelle version du Parrain 3, sa version définitive. Si elle dure cinq minutes de moins que la version originale, elle est plus radicale et moins nostalgique. Les deux changements majeurs opérés par le cinéaste se trouvent au début et à la fin du long métrage. Tous les autres changements dans l’intervalle sont mineurs, quasi invisibles pour tous ceux qui ne connaissent pas Le parrain 3 par cœur.

 

Désormais, l’ouverture du film nous plonge directement dans l'intrigue principale qui oppose le Vatican au Parrain. Il s’agit d’une scène qui existait déjà dans le montage initial mais que le réalisateur a remontée au début du film. En revanche, le final est complètement inédit. Il est bien plus âpre, sombre et lourd de sens que dans la conclusion initiale. Il tombe comme un couperet et, associé au nouveau titre, prend une nouvelle dimension.

 

Le pari du réalisateur est d’autant plus osé que la fin originale du Parrain 3 était à mettre au crédit des trop rares séquences réussies du film et que cette nouvelle fin contrariera forcément les puristes. On peine à voir autre chose dans ce choix plus radical et lourd de sens qu'une tentative désespérée du cinéaste de changer son « Histoire » pour que ceux qui s'apprêtent à redécouvrir le film ou le découvrir pour la première fois s’en souviennent autrement, voir peut‑être un peu mieux.

Cédric Melon - Publié le 17/12/20
Liste des bonus
- Introduction de Francis Ford Coppola (1')


Commentaire

Un peu court pour un tel cinéaste. 

Note bonus : 1/6
Image

Restauré sous la supervision des sociétés American Zoetrope et Paramount Pictures, ce troisième opus tourné il y a trente ans correspond mieux un peu mieux aux standards techniques du moment. Le résultat est même assez bluffant pour un « simple » Blu‑Ray avec une définition dans l'ensemble plus précise et une séquence finale vraiment emballante.

 

Et si la palette colorimétrique montre des reflets cuivrés élégamment soulignés et de beaux éclats de couleurs (surtout en extérieur), on notera toutefois la présence d’un grain lors des séquences de nuit qui tempère l’excellence du reste de l’image. Ainsi que des contrastes vraiment marqués, parfois presque bouchés pour un petit manque de lisibilité encore patent.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

La scène d’ouverture « opératique » du film est toujours aussi séduisante. Ambiances de la rue, de fête et de fanfare, on plonge très vite au cœur du film. Même immersion instantanée grâce à la BO enveloppante et équilibrée où chaque séquence parvient à développer sa propre atmosphère sonore. Également restaurée pour cette édition, la bande‑son affiche un meilleur volume et de meilleures nuances qu'auparavant. La VF Dolby Digital 5.1 bénéficie de bons doublages mais d'une ampleur plus limitée avec des voix collées à l'action, donc trop éloignées du spectateur.

Top son : aucun
Note son : 4/6


379€ 449€
il y a 4 jours
199€ 299€
il y a 4 jours
499€ 649€
il y a 4 jours
549€ 599€
il y a 4 jours
PLANNING
28/04/21 Hiroshima
28/04/21 Frances
28/04/21 De sang-froid
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
maggie-q
justin-theroux
eva-green
tom-selleck
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011