Superdeep

Kolskaya sverhglubokaya
Année : 2020
Réalisateur : Arseny Syuhin
Interprètes : Milena Radulovic, Nikolay Kovbas, Kirill Kovbas, Viktor Nizovoy, Sergey Ivanyuk
Éditeur : M6 Vidéo
BD : BD-50, 115'
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 23/06/21
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français Dolby Digital 5.1
Russe DTS‑HD Master Audio 5.1
Russe Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
19,97  €
Fnac
22,62 €
Rakuten
11,70 €

1984. À 12 000 m de profondeur, le Kola Superdeep Borehole, un laboratoire secret russe, enregistre des cris d’origine inconnue. Un commando spécial, parmi lequel une scientifique spécialiste de vaccins (Milena Radulovic), est alors missionné afin de percer le mystère tapi au cœur des abysses.


Entre 1970 et la fin des années 80, l’ex‑Union Soviétique effectue le forage titanesque d’un trou sur la péninsule de Kola afin d’étudier les spécificités de la croûte terrestre. Baptisé « trou de l’enfer » par les scientifiques, le trou le plus profond du monde (12 262 m) serait une des portes de l’Enfer d’où il serait possible d'entendre les cris des damnés. Une légende terrifiante dont le jeune cinéaste russe Arseny Syuhin s’empare avec des moyens techniques considérables mais zéro inventivité côté scénario.

 

Truffée d’incohérences (normal de survivre à plus de 200° ?), le film s’empêtre dans les poncifs du genre (scientifiques contre militaires, créature hybride qui en veut à l’Humanité) sans tenter au moins de susciter notre intérêt quant aux aspérités de l’héroïne. Le contexte géopolitique tendu et paranoïaque de l’époque (nous sommes en pleine Guerre Froide) semble également loin des préoccupations du réalisateur sans vision. N’est pas Carpenter qui veut.

Carole Lépinay - Publié le 12/10/21
Liste des bonus
- Making of (7')
- Film-annonce (1')


Commentaire

« Les gars, on va faire un film d'horreur classique avec une actrice à moitié nue qui est poursuivie par un énorme monstre hybride » : vaste programme proposé par le producteur au binôme qui est derrière la conception de l'affreuse bestiole de Superdeep. Un travail monumental qui a sollicité une équipe de sculpteurs, techniciens, maquilleurs, prothésistes et six personnes pour manipuler la créature. Pour l'inspiration, ils sont allés chercher du côté des formes organiques des champignons et autres plantes… Ils évoquent un tournage intense. 

Note bonus : 2/6
Image

Une palette rétreinte de couleurs au milieu d'un univers pâlot, bonjour tristesse… Un rendu un peu vidéo et dépouillé, mais pas si mauvais que cela au niveau du piqué, en vrai. 

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Pas ou peu de musique, juste des bruits métalliques froids typiques des films en huis clos. La petite activité arrière justifie en partie le 5.1. Attention, scène sonore frontale moins forte en VO. 

Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Melissa George - La gifle
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/140/photo_0412164405.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/155/photo_1119161630.jpg
melissa-george
florent-siri
sidse-babett-knudsen
tatiana-maslany
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser