Voyagers

Année : 2021
Réalisateur : Neil Burger
Interprètes : Colin Farrell, Tye Sheridan, Lily-Rose Depp, Chanté Adams, Fionn Whitehead, Quintessa Swindell
Éditeur : Universal
BD : BD-50, 107'
Genre : science-fiction, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 25/08/21
Prix ind. : 16,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Italien DTS 5.1
Anglais Audiodescription
Sous-titres
Français, anglais, italien, danois, finnois, norvégien, suédois, islandais
Amazon
16,99  €
Fnac
16,99 €
Rakuten
12,69 €

Le réchauffement climatique ayant fait son œuvre, la Terre ne sera bientôt plus habitable. Pour sauver le genre humain, des scientifiques ont conçu le vaisseau Humanitas destiné à transporter une trentaine d’enfants vers une planète plus accueillante. Avec Richard (Colin Farrell), leur père de substitution, les gamins, conçus artificiellement, embarquent pour un voyage de 86 ans.


Variation ratée du chef‑d’œuvre de William Golding, Sa majesté des mouches (1954), Voyagers
était pourtant bien parti avec son équipage de gamins dociles rompus à une routine draconienne et confrontés à un subit déchaînement de pulsions. Cet alléchant postulat obéit toutefois à la tendance puritaine actuelle, car dès lors une potion bleue inhibante boycottée, les jeunes gens pourtant en surrégime hormonal se disputeront la place du boss comme dans une cour de récré. Même combat pour la découverte de la sexualité ‑torchée en une scène ridiculement chaste avec le couple phare du vaisseau incarné par Tye Sheridan et Lili‑Rose Depp, fadasses au possible. Bref, une mutinerie galactique qui ne tient pas ses promesses.

Carole Lépinay - Publié le 11/10/21
Liste des bonus
- Compartiments cachés : visitez le Humanitas (7')
- Contre nature : désapprendre la nature humaine  (7')
- Nés pour cette mission : les acteurs (11')
- À la surface : le style visuel (10')
- La survie du plus fort : la physicalité de Voyagers (4')


Commentaire

Le directeur artistique Kevin Houlihan propose une visite des décors du film. Bâtis sur quatre plateaux différents à Bucarest, ils ont été conçus avec une intention précise du réalisateur : récréer l'atmosphère claustro d'un sous‑marin. 

 

Neil Burger mentionne la difficulté pour son équipe de jeunes acteurs d'interpréter des gamins dépourvus de backstory mais paradoxalement identifiables grâce à leur personnalité. « Qui sommes‑nous au fond ?, Sommes‑nous bons, mauvais (…), Des animaux, des prédateurs ? Pourquoi être bon ? ». Autant d'interrogations que pose le film et auxquelles l'équipe artistique tente d'apporter des éclairages. 

 

D'autre part, Burger revient sur ses choix esthétiques : un cadre sobre à la limite de l'épure afin d'appuyer la dimension réaliste du film. Enfin, les jeunes acteurs ont été ravis de tester les cascades lors des séquences de rixe qui révèlent la propension à l'agressivité des personnages.

Note bonus : 2/6
Image

Un univers graphique qui se limite à l'intérieur d'un vaisseau hyper‑sobre voire clinique (le stylisme fait simple : t‑shirt noir un point c'est tout). Forcément, le blanc et l'austérité dominent, avec quelques touches de rouge pour la référence évidente à 2001. Reste que le master est nickel et la précision d'image impeccable.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Très calme et anesthésiée comme tout le monde à bord du vaisseau au début, la bande‑son prend peu à peu son envol puis s'éveille. Les sens entrent doucement en action, par petites touches sonores comme les battements de cœur, les respirations, les frôlements… Un « petit 5.1 » malgré tout.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Kyan Khojandi - Les nouveaux héros
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
kyan-khojandi
melissa-george
martin-scorsese
anthony-hopkins
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser