L'homme invisible

The Invisible Man - Steelbook
Année : 1933
Réalisateur : James Whale
Interprètes : Claude Rains, Gloria Stuart, William Harrigan
Éditeur : Universal
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 71', toutes zones
Genre : horreur, N&B
Interdiction : tous publics
Sortie : 06/10/21
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.33
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS 2.0 (mono doublé)
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0 (mono doublé)
Espagnol DTS 2.0 (mono doublé)
Allemand DTS 2.0 (mono doublé)
Italien DTS 2.0 (mono doublé)
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois, chinois, japonais
Amazon
29,99  €
Fnac
29,99 €
Rakuten
25 €

James Whale fut, avec Tod Browning, le grand maître d’œuvre du cinéma fantastique. Entre Une étrange soirée et son chef‑d’œuvre, La fiancée de Frankenstein (1935), Whale signe L’homme invisible, un film d’horreur brillant doté d’effets spéciaux étonnants pour l'époque et qui étonnent encore aujourd'hui.

 

L'histoire d'un scientifique (Claude Rains) qui trouve le moyen de devenir invisible mais qui, soustrait à son regard et à celui des autres, brave la morale et devient bientôt fou. Le meilleur film du cycle des films de monstres Universal.

Jean-Baptiste Thoret - Publié le 16/11/21
Liste des bonus
- Commentaire audio de Rudy Behlmar en VOST (historien du cinéma) (71')
- L’homme invisible à découvert (un documentaire sur le film) (35')
- Photos
- Bande-annonce
- 100 ans d'Universal et de personnages inoubliables (8')
- Blu-Ray du film


Commentaire

Des bonus déjà vus à l'époque de la sortie Blu‑Ray (quelques années déjà), mais toujours intéressants à revoir, notamment l'analyse du film image par image de l'historien du cinéma Rudy Behlmar. 

Note bonus : 3/6
Image

On gardait le souvenir d'un master très abîmé, parsemé de grain, de rayures persistantes et d'une définition en dents de scie à chaque mouvement de caméra. N’ayez crainte, ici, tout est propre, comme neuf, le tout rehaussé d'un beau N&B certes corsé mais doté d’une belle profondeur et d'un bon niveau de détail pour un film de cet âge. La 4K HDR10 fait le job et ça se voit. L'occasion de redécouvrir le film dans des conditions quasi optimales.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Une VO mono doublé de bonne composition. Même si la gamme de fréquences est limitée (plutôt dans les aigus, surtout la voix de l'aubergiste) avec quelques distorsions et baisses de volume à l'intérieur d'une même séquence, la dynamique demeure remarquable pour un film de 1933. La VO est à privilégier pour son naturel et son surcroît de détails sonores, tandis que la VF change complètement la tonalité du film avec une ambiance plus légère voire joyeuse. Cette dernière pousse aussi en avant les bruitages pour un côté artificiel dont on se passe avec plaisir en VO. 

Top son : aucun
Note son : 3/6



Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 3 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Liam Neeson - Taken 2
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
liam-neeson
eva-green
fabrice-gobert
maggie-q
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser