Aline

Année : 2021
Réalisateur : Valérie Lemercier
Interprètes : Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud, Roc LaFortune, Antoine Vezina, Pascale Desrochers
Éditeur : Gaumont
BD : BD-50, 125', zone B
Genre : comédie dramatique
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/03/22
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants, anglais
Amazon
19,99  €
Fnac
19,99 €
Fnac
19,99 €

Aline, de et avec Valérie Lemercier (Palais Royal), est un ovni cinématographique qu’il est très difficile « d’enfermer » dans un genre unique. Ce n’est ni un biopic sur Céline Dion, ni un drame, ni une comédie décalée, c’est tout cela à la fois.

 

Touchant, comique, dramatique et parfois même surréaliste

Le scénario, qui s’inspire avec malice de la vie de la pop star avec une bienveillance et un premier degré salvateurs, met en perspective la trajectoire de la petite Aline (alter ego de Céline Dion) depuis ses 14 ans jusqu’à son avènement sur la scène musicale mondiale en général, et de Las Vegas en particulier. Le récit est à la fois touchant, comique, dramatique et parfois même surréaliste, surtout quand la comédienne « adulte » décide d’incarner Aline alors qu’elle n’est qu’une fillette. Ces scènes, mixant joyeusement rajeunissement numérique et jeu sur les proportions hérité de Méliès, sont à la fois troublantes et poétiques.

 

César de la Meilleure actrice mérité

Mais le cœur du film est ailleurs. Il met surtout en lumière le décalage entre l’ascension de la star mondiale triomphante et le parcours de la jeune femme issue d’une famille modeste de quatorze enfants, qui tente de vivre son amour sincère et véritable avec son mentor Guy‑Claude, clone de René Angelil décédé en 2016. On suit ainsi son ascension, son amour pour Guy‑Claude ‑son aîné de 26 ans‑ son installation à Las Vegas, la perte de sa voix et son combat pour avoir des enfants. La star apparaît alors plus accessible, plus « normale », avec ses hauts, ses bas, ses moments de joie et de désespoir. Une prouesse qui tient avant tout à la performance de Valérie Lemercier dans le rôle d'Aline, fraîchement et à juste titre récompensée du César de la Meilleure actrice.

 

Métamorphose spectaculaire

La métamorphose de la comédienne est tout simplement spectaculaire. Et même si elle a été doublée pour les chansons (la voix dans le film est celle de Victoria Sio), sa gestuelle et ses mimiques sont bien celles de son illustre modèle. La comédienne, qui trouve ici son meilleur rôle, est aussi accompagnée de seconds rôles remarquables dont les époustouflants Danielle Fichaud et Roc LaFortune, qui incarnent les parents de la star, et de Sylvain Marcel, parfait clone de René Angelil (Guy‑Claude dans le film).

 

Simple et efficace, la mise en scène devient plus précise et spectaculaire sur les scènes de concert mais ne cède jamais aux sirènes de la démonstration. C'est la voie de l'intime que Valérie Lemercier emprunte, doublée d'une cocasserie permanente qui touche en plein mille. On en ressort avec l’impression de mieux connaître Céline Dion, de l’avoir vue telle qu’elle devrait être dans la vie sans pour autant que son aura ou son statut de star ne soient écornés d’aucune façon. C’est peut‑être là, avec les prestations des comédiens, la plus belle réussite du film.

Cédric Melon - Publié le 28/02/22
Liste des bonus
- Naissance d'un projet (3')
- De Valérie à Aline (3')
- Une voix exceptionnelle (3')
- Bande-annonce


Commentaire

Trois modules bien trop courts et malheureusement peu immersifs. Quelques infos à glaner tout de même comme la soixantaine de costumes et 16 chansons vus et entendues dans le film. Ainsi que quelques images dévoilant les astuces pour « rapetisser » Valérie Lemercier à l'image.

Note bonus : 1/6
Image

Soixante superbes costumes, un univers graphique allant des années 80 à nos jours, de la douceur, de la mélancolie parfois, des séquences atmosphériques (Aline déambule seule dans les rues de Las Vegas pour la première fois), des lumières ciselées selon l'époque traversée et des trucages pleins de charme… ce film ne ressemble assurément à aucun autre. Un cinéma singulier qui ne copie personne et qui assume ses partis pris. Bravo.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Une superbe playlist et pas seulement issue du répertoire de Céline Dion, chanté ici par Victoria Sio. Rien ne fait peur à Valérie Lemercier, pas même « s'attaquer » à la plus grande pop star actuelle. Il fallait pour cela autant d'humilité que de malice. Mission réussie pour toute l'équipe qui concocte une bande‑son à la fois enveloppante (en 5.1) et intime. Sans compter le déliceux accent de nos cousins du Québéc. On adore.

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
18/05/22 Scream
18/05/22 Le proviseur
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Jesse Tyler Ferguson - Modern Family saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
jesse-tyler-ferguson
matt-dillon
nic-pizzolatto
eva-green
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser