Belle épine

Année : 2010
Réalisateur : Rebecca Zlotowski
Interprètes : Léa Seydoux, Anaïs Demoustier, Agathe Schlenker, Johan Libéreau, Guillaume Gouix, Anna Sigalevitch
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : 1 DVD-5 + 1 CD, 76', zone 2
Genre : drame, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 04/05/11
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Anglais
Amazon
6,50 €
Prudence Freidman (Léa Seydoux), une adolescente de 17 ans, vient de perdre sa mère. Entre un père absent et une sœur aînée aimante mais peu disponible, la jeune fille se retrouve livrée à elle‑même. Un jour, par le biais de Maryline (Agathe Schlenker), une copine de lycée, elle se rend sur le circuit sauvage de Rungis où des bandes de garçons s’adonnent à des courses de motos. Elle tente d’intégrer le clan de motards et se donne facilement au premier venu. Toutefois, elle prend peu à peu conscience du rôle factice qu’elle essaie de jouer et du deuil douloureux qui la ronge.

Premier film de Rebecca Zlotowski, Belle épine amène son héroïne vers un lieu marginal et juvénile, puis recentre tout son intérêt thématique sur sa quête désespérée et solitaire. Prudence croit être libre. Ses copines envient son appartement toujours désert et ce luxe de n’avoir de comptes à rendre à quiconque. Mais c’est précisément cette trop grande liberté et l’absence de modèle qui minent chacun des actes désinvoltes de Prudence. Ainsi, même accompagnée, au cinéma, sur une plage, dans un lit ou sur un circuit nocturne, la solitude, seule présente, enclave l’ado paumée dans cet immobilisme poignant qu’est le malaise existentiel.
Carole Lépinay - Publié le 27/05/11
Liste des bonus
- CD douze titres des musiques originales du film, composées et interprétées par Rob (23')
- Bandes-annonces (6')


Commentaire
Une bande originale d'abord marquée par des sons électroniques puis empruntant une rythmique tantôt mélodique, tantôt sèche, pour renforcer davantage les thèmes en demi‑teinte de Belle épine.
Note bonus : 2/6
Image
Si la photo brute et sèche du film n'est a priori pas très engageante, on finit par s'y habituer, et même à lui trouver un certain charme. Très peu éclairées, souvent sombres, cette photographie et cette image faiblement compressée finissent par tisser une toile au style dur mais assumé. Quelques fourmillement à noter.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Le calme plat, mais le film veut ça. À tel point qu'il faut parfois tendre l'oreille pour entendre certains dialogues. Heureusement, bien souvent, le vide est occupé par la musique originale de Rob, tendance électro. Au final, une stéréo honnête qui colle à son sujet.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
DVD 26/02/20 Hors normes
BLU 26/02/20 Hors normes
BLUHD 28/02/20 Parasite
DVD 25/03/24 Design Vol.5
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Damian Lewis - Billions saison 2
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/158/photo_0627103424.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
damian-lewis
bryan-cranston
kyan-khojandi
michael-c-hall
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011