Satan mon amour

The Mephisto Waltz
Année : 1971
Réalisateur : Paul Wendkos
Interprètes : Alan Alda, Jacqueline Bisset, Barbara Parkins
Éditeur : Wild Side Vidéo
DVD : DVD-9, 104', zone 2
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics (certaines scènes sont susceptibles de heurter le jeune public)
Sortie : 09/01/13
Prix ind. : 14,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français
Amazon
9,90 €
Duncan Ely (Curd Jürgens), un pianiste virtuose, pactise avec le Diable afin que son esprit puisse habiter le corps de Myles Clarkson (Alan Alda), un jeune journaliste musical. L’existence sereine de celui‑ci bascule peu à peu dans le cauchemar. Sa femme Paula (Jacqueline Bisset) va tenter de contrer les forces du Mal qui se sont emparées de lui.

Réalisé par Paul Wendkos, essentiellement connu pour sa collaboration à des séries populaires (Les envahisseurs, Hawaï police d’état, Les espions), Satan mon amour s’inscrit dans le sillage des films satanistes produits, au cours des années 1970, dans la foulée de Rosemary's Baby.

Bien qu’aux antipodes du classique de Polanski, cet unique film de Wendkos (produit pour la Twentieth Century Fox par Quinn Martin, créateur de feuilletons télévisés) se focalise sur le point de vue clairvoyant d’une jeune mère de famille, laquelle va, à son tour, succomber à l’occultisme.

Dans la luxueuse propriété régie par l’inquiétante fille de Duncan, les fêtes décadentes, les postures lascives et les messes noires sont autant d’illustrations d’un terreau malsain originaire. L’usage outrancier de filtres aux chromatiques psychédéliques rapprochent les projections oniriques aux confins d’un cauchemar éveillé. Enfin, la partition dissonante de Jerry Goldsmith (compositeur émérite de la période) apporte une variation démoniaque supplémentaire à cette « valse de Mephisto », purement Seventies.
Carole Lépinay - Publié le 04/06/13
Liste des bonus
- Entretien avec Alain Schlockoff de L'écran fantastique (13')
- Bande-annonce


Commentaire
Une petite piqûre de rappel salvatrice.
Note bonus : 2/6
Image
Typique des années 70, l'image possède un léger grain, des couleurs gentiment passées et n'est toujours pas d'une grande fluidité, mais le piqué et les contrastes proposés sur cette édition DVD se montrent excellents. Y compris sur les séquences oniriques floutées sur les côtés.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Sur la VF, la musique est malheureusement trop écrasée et les bruitages trop fades pour que l'ambiance sonore soit vraiment inquiétante. La VO se montre bien plus à l'aise et affiche tous les ingrédients de cette bande‑son avec davantage de précision.
Top son : aucun
Note son : 3/6


Jusqu'à ‑50% de  emise
il y a 4 heures
260€ 300€
il y a 1 jour
130€ 150€
il y a 1 jour
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
maggie-q
stefano-sollima
sidse-babett-knudsen
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser