Arthur Newman

Année : 2014
Réalisateur : Dante Ariola
Interprètes : Colin Firth, Emily Blunt, Anne Heche, Lucas Hedges
Éditeur : FranceTV Distribution
DVD : DVD-9, 97', zone 2
Genre : romantique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 24/09/14
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français imposé sur la VO, français pour sourds et malentendants
Amazon
16,70 €
Vous rêviez de voir un film sur un type qui voulait changer de vie, laisser derrière lui famille glaciale et travail insignifiant, pour s'éclater comme un fou sur la route en compagnie d'une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux ? Eh bien changez de film. Ou plutôt, tenez le coup…

Car en filmant en mode doux‑amer le parcours d'un homme qui organise sa propre disparition pour renaître sous le patronyme de « Arthur Newman », le réalisateur Dante Ariola nous plonge dans une torpeur assourdissante, entre road‑trip à deux à l'heure et personnages sous Valium. Deux âmes en peine qui vont jouer des rôles de composition le temps d'une brève escapade entre motels en diners miteux, avant de se rendre compte que leur vie d'avant est peut‑être digne d'être assumée.

Retour à la case départ donc pour Colin Firth (transparent) et Emily Blunt (plus visible), mais avec ce petit coup de folie assumé qui fera désormais toute la différence. Pour le spectateur, une histoire qui mérite tout de même que l'on s'y accroche, mais sans l'assurance de trouver le voyage très confortable.
Carina Ramon - Publié le 19/09/14
Liste des bonus
- Bande-annonce.


Commentaire
Rien en somme.
Note bonus : 0/6
Image
Verte et voilée, triste à mourir, c'est la grande déprime du côté de l'image. Heureusement, la belle Emily Blunt occupe tout l'écran et fait joliment passer le temps. Cela dit, techniquement, la définition et la précision sont là. Un DVD dans la moyenne.
Top image : aucun
Note image : 3/6
Son
Ce n'est pas les petites notes de piano tristounettes qui vont donner du fil à retordre à nos enceintes surgonflées. Pas la grosse ambiance donc et même un petit côté plombant très assumé. VO ou VF, même encodage avec une légère animation sur les surrounds lors des phases « plus vivantes » du film.
Top son : aucun
Note son : 3/6


PLANNING
23/06/21 Superdeep
30/06/21 Les chiens
30/06/21 Le mandat
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Ken Follett - Un monde sans fin
https://www.avcesar.com/source/interview/137/photo_0142105021.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
ken-follett
nic-pizzolatto
mathieu-amalric
michael-c-hall
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011