La belle saison

Année : 2015
Réalisateur : Catherine Corsini
Interprètes : Cécile de France, Izïa Higelin, Noémie Lvovsky, Jean-Henri Compère, Loulou Hanssen, Kévin Azaïs
Éditeur : Pyramide Vidéo
DVD : DVD-9, 87', zone 2
Genre : romantique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 19/01/16
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital 5.1
Français Dolby Digital 2.0
Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,99 €
Paris, 1971. Tandis que les mouvements féministes sont en pleine effervescence dans les tribunes enflammées de la Sorbonne, Carole (Cécile de France), leader d’une clique de militantes et professeur d’espagnol, s’éprend de Delphine (Izïa Higelin). Mais la maladie et l’état végétatif du père de cette dernière la contraignent à reprendre la ferme familiale dans le Limousin. Désemparée, folle d’amour, Carole la rejoint, mais difficile de vivre pleinement une idylle homosexuelle au cœur d’un milieu rural.

Le film débute avec Delphine, dans la pénombre de la campagne corrézienne, la démarche garçonne, le physique charpenté. Pour un peu, on la confondrait avec Adèle Exarchopoulos, échappée du film initiatique d’Abdellatif Kechiche. Puis, à la nuit tombée, un ultime rendez‑vous avec une jeune fille qui lui annonce son mariage imminent : on l’aura deviné, Delphine est lesbienne.

Rendue dans la capitale quelques années plus tard, son orientation sexuelle n’a plus de raison d’être refoulée, elle côtoie des féministes, hétéro ou gay peu importe, et rencontre Carole, intègre et solaire, qui se sépare de son compagnon, plaque la capitale qu’elle aime tant pour s’exiler dans les champs limousins dépourvus d’horizon.

La réalisatrice Catherine Corsini (Partir, Trois mondes) évoque un clash socio‑territorial, ainsi l’idée de faire naître une histoire d’amour dans le Paris post‑68, bouillonnant et contestataire, et de la prolonger au vert, n’est évidemment pas anodine. Paris et son idéal de liberté, c’est Carole qui se heurte aux mentalités étriquées du monde rural. Lorsque Monique (Noémie Lvovsky), la mère de Delphine naturellement réac, lui demande de grillager les pâturages ensoleillés de la ferme, la terre familiale devient un enclos désenchanté, propice à l’intolérance.
Carole Lépinay - Publié le 15/02/16
Liste des bonus
- Entretien avec la réalisatrice Catherine Corsini et sa productrice Elisabeth Perez (24')
- Scènes coupées (24')
- Bande-annonce


Commentaire
La réalisatrice Catherine Corsini et sa productrice Elisabeth Perez évoquent leur tandem et cette histoire très personnelle. On y apprend notamment que le rôle a été écrit spécialement pour Cécile de France.
Note bonus : 3/6
Image
Une photographie volontiers naturaliste qui laisse toute sa place à la lumière du soleil, aux grandes herbes et au monde rural. Du côté de Paris, la reconstitution des Seventies se fait par petites touches et c'est très élégant, jamais lourd. Pas hyper‑précis par moments (difficile de se défaire de la HD…), mais un DVD honnête.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
C'est très léger côté son. Volontiers intimiste, le film se réveille avec quelques titres de musique mais donne surtout la priorité aux dialogues. En 5.1, les ambiances naturelles aident à l'immersion, c'est certain. Difficile de préférer la « platitude » de la stéréo.
Top son : aucun
Note son : 3/6



PLANNING
BLU 28/03/19 Wild Bill
DVD 28/03/19 Wild Bill
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Michael C. Hall - de serial killer à papa prêt à tout
https://www.avcesar.com/source/interview/173/photo_1036183401.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/127/photo_0547183008.jpg
michael-c-hall
pascal-laugier-et-louis-thevenon
stefano-sollima
eva-green
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011