John Rambo

Rambo - Collector
Année : 2008
Réalisateur : Sylvester Stallone
Interprètes : Sylvester Stallone, Julie Benz, Matthew Mardsen, Jake La Botz
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
DVD : 2 DVD-9, 87', zone 2
Genre : aventures, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 23/09/08
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français DTS 5.1
Français Dolby Digital 5.1
Anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres
Français
Amazon
7,18 €
Retiré depuis vingt ans au Nord de la Thaïlande, John Rambo vit en ermite dans la montagne et passe son temps à chasser les serpents. Jusqu'au jour où des humanitaires américains lui demandent de l'aide pour atteindre un camp de réfugiés situé à la frontière birmane. Là-bas, la guerre civile fait rage et la junte militaire est réputée pour avoir la gâchette facile. D'abord réticent, Rambo finit par accepter et leur fait remonter le fleuve. Deux semaines plus tard, il apprend que le groupe est tombé aux mains des combattants. Avec une escouade de têtes brûlées, il part à leur recherche.


Vingt ans après sa dernière mission en Afghanistan, Rambo rempile. Cette fois, l'ancien soldat ne va pas faire dans la dentelle. Désabusé, fatigué, les traits tirés, le muscle lourd et la gueule de travers, le héros ne croit plus en rien et sait pertinemment qu'il y aura toujours des hommes pour faire couler le sang et faire régner la terreur. L'icône vaguement réac' des années 80 n'est plus aujourd'hui qu'un mercenaire vieillissant ayant perdu toute foi en l'humanité et qui, en sauvant un petit groupe d'êtres humains, tente désespérément de racheter ses fautes.


En résulte un redoutable bain de sang d'un réalisme effroyable. Les corps sont déchiquetés, l'hémoglobine coule par hectolitres, les membres explosent, les mitrailleuses hurlent leur rage, le sol est constamment jonché de cadavres et John Rambo excelle en grand fossoyeur sans foi ni loi. Un quatrième opus particulièrement rude qui ne décevra pas les fans de la première heure. Un film concis et sec jusqu'à la toute dernière scène. À voir !
Jean-François Lefèvre - Publié le 01/10/08
Interview Sylvester Stallone
Plus serein que jamais, Sylvester Stallone est lucide sur sa carrière. Il revendique haut et fort ce que Rambo et Rocky lui ont apporté. Celui qui ne voulait surtout pas tourner Rambo 4 raconte… Lire la suite
Liste des bonus
- Commentaire audio de Sylvester Stallone
- Option de visionnage interactive permettant l'accès pendant le film à des modules complémentaires (33')
- Sujet sur la résurrection du héros (20')
- Section complète sur la réalisation des scènes de guerre (les armes, le design sonore, le montage, etc.) (31')
- Deux gros plans sur la Birmanie et les réactions autour du film (20')
- Scènes coupées (13')
- Bandes-annonces
- Lien Internet


Commentaire
Une interactivité bien remplie mais relativement classique qui, hormis le commentaire audio du réalisateur, n'offre qu'un intérêt limité. La présence d'un module interactif reste cependant une initiative à saluer.
Note bonus : 4/6
Image
Même si l'intégration de certains effets spéciaux laisse parfois à désirer, techniquement, l'image est d'une limpidité et d'une précision irréprochables. Le niveau de noir est excellent, les contrastes maîtrisés (dominés par les teintes ocre), les couleurs remarquablement dosées. On n'est vraiment pas loin de la perfection. À tel point qu'on finit même par se demander comment le Blu-Ray peut mieux faire. Peut-être sur les plans larges et les séquences en basse lumière...
Top image : 27'30 (l'attaque du camp de réfugiés… un carnage), 45'50 (Rambo sort son célèbre arc), 54'33 (exécution à l'arme blanche), 68'00 (le début du long carnage final)
Note image : 6/6
Son
La piste DTS (755 kbps) offre un superbe tremplin aux nombreux effets balistiques du film. La bande-son jouit d'une impeccable dynamique, tous les canaux sont exploités à bon escient et le design sonore est monstrueux. Nous vous conseillons d'ailleurs de forcer le décodage DTS-ES afin d'alimenter le ou les canaux arrière centraux de l'installation Home Cinéma. Pistes Dolby Digital un poil moins piquantes mais très spectaculaires quand même.
Top son : 28'30 (massacre en musique), 60'05 (largage d'une bombe au napalm), 68'00 (ça mitraille dans tous les sens)
Note son : 6/6


PLANNING
DVD 13/11/19 Yesterday
BLU 13/11/19 Yesterday
BLUHD 13/11/19 Yesterday
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Justin Theroux - The Leftovers saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/129/photo_0549180108.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/139/photo_0259145504.jpg
justin-theroux
anthony-hopkins
martin-scorsese
liam-neeson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011