Gossip Girl saison 1 partie 1

Année : 2007
Réalisateurs : Mark Piznarski, Stephanie Savage, Josh Schwartz
Interprètes : Blake Lively, Leighton Meester, Penn Badgley, Chace Crawford, Taylor Momsen, Ed Westwick
Éditeur : Warner
DVD : 3 DVD-9,
119'/120'/120', zone 2
Genre : comédie dramatique
Interdiction : tous publics
Sortie : 03/12/08
Prix ind. : 29,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
SD 576i (Mpeg2)
16/9 compatible 4/3
Bande-son
Français Dolby Digital 2.0
Anglais Dolby Digital 2.0
Sous-titres
Français, anglais (pour sourds et malentendants), néerlandais
La vie dorée d’une bande d’adolescents de l’Upper East Side (N.Y), avec son lot de petites contrariétés, de doutes et de rapports compliqués.

L’originalité de ce pitch maintes fois traité tient dans le point de vue d’une mystérieuse blogeuse, « Gossip Girl », qui, comme son nom l’indique, nous rapporte les derniers potins alimentés par ces teens aussi instables que délurés. C’est avec beaucoup d’ironie, de distance et d’humour que notre Gossip Girl vient nous révéler la nature profonde de ces ados en mal d'identité, même si celle-ci se réduit souvent à des brunchs insipides, des coupes de champagne et des vêtements fashion façon Sex & the City. Une telle overdose de l’aisance que nos « pauvres » jeunes New-Yorkais n’ont plus d’autre remède à l’ennui que de se tirer dans les pattes, coucher ensemble et tenter d’obtenir la meilleure place dans leur bulle hermétique, dont le moule fait en or est toujours à deux clashs de rouiller.

À la grande question métaphysique de Nate (l'un des ados du groupe qui aurait gardé un semblant d'innocence) dans le premier épisode : « On a pas le droit d’être heureux ? », son ami Chuck se contente de lui répondre : « T’as droit à un gros héritage, à une belle baraque et plein d’anxiolytiques. Le bonheur n’est pas au programme ». Tout est dit.
Carole Lépinay - Publié le 17/11/08
Liste des bonus
- Quatre scènes inédites


Commentaire
Passable.
Note bonus : 1/6
Image
Satisfaisante sans être exceptionnelle. Au chapitre des reproches, un léger fourmillement tout le temps visible, des contrastes parfois bouchés et des plans larges granuleux laissant apparaître des artéfacts de compression. Côté bons points, une jolie photographie assez douce et des gros plans précis. Bref, on a connu pire pour une série TV.
Top image : aucun
Note image : 4/6
Son
Les deux pistes Dolby Surround offrent un spectacle sonore intéressant, une belle spatialisation, des ambiances naturelles et des voix intelligibles. Comme de coutume, les dialogues sont plus naturels en VO et moins localisés qu'en VF (trop en avant).
Top son : aucun
Note son : 4/6


999€ 1490€
il y a 4 jours
20€ 69€
il y a 1 mois
121€ 249€
il y a 1 mois
PLANNING
22/09/21 Madame Bovary
22/09/21 Betty
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
François-Charles Bideaux - directeur de la production des chaînes sport, groupe Canal+
https://www.avcesar.com/source/interview/159/photo_0855101528.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/148/photo_0250141520.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
francois-charles-bideaux
tatiana-maslany
victor-matsuda
lucky-mckee
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Vous avez choisi de refuser les cookies du site
Accepter les cookies
En refusant le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, vous réduisez sensiblement la part de revenus complémentaires liés à la publicité utiles à la rémunération de l’équipe de journalistes d’AVCesar.com. En effet, AVCesar.com et ses partenaires peuvent, indépendamment ou conjointement, déposer lors de votre passage sur ce site des cookies et technologies similaires. Pour plus d’informations, consulter notre politique de confidentialité (NDFL : ça débouche sur quoi ?)

À l’exception de ceux nécessaires au fonctionnement du site ainsi que, sous certaines conditions, à la mesure d’audience, les cookies et technologies similaires ne peuvent être déposés qu’avec votre consentement (modifiable à tout moment en accédant à notre outil de paramétrage des cookies).

Que se passe-t-il si je refuse ?

Si vous refusez les cookies publicitaires, vous pourrez accéder au site. Mais le refus de certains cookies est susceptible de dégrader des fonctionnalités du site (exemple : lecture des vidéos). AVCesar.com pourrait aussi afficher lors de votre navigation un bandeau pour solliciter de nouveau votre consentement.
Accepter
Refuser