Sony KDL-55HX950

Par Jacques Guiot - Publié le 28/12/12
Verdict technique
Parlons clairement, nous avons relevé seulement deux défauts majeurs sur ce Sony KDL‑55HX950. La présence d'un phénomène de Blooming jouant sur le contraste plus marqué que sur les spécimens haut de gamme 2011, les références HX920, et une image 3D en‑deçà des meilleurs TV du marché (notamment face au petit frère le Sony KDL‑46HX850) et ce, malgré une amélioration de l'affichage stéréoscopique comparé aux écrans HX920. Plus étonnant encore, lors de nos tests, nous avons relevé les mêmes reculs au niveau du contraste et de la gestion du rétroéclairage sur le spécimen HX850 comparé au HX820 de 2011, pire encore sur celui HX750 comparé au HX720.

Par contre, le Sony KDL‑55HX950 propose des noirs plus denses cette année, surtout visibles et appréciables sur les bandes noires des films ou sur les zones sombres d'une image. Dommage que ce satané Blooming vienne réduire le contraste intra‑image, car en dehors de ça, la qualité de l'image est vraiment sublime ! Et malgré ce souci au niveau du contraste Ansi, le contraste subjectif semble meilleur grâce à ces noirs plus denses. L'image conserve donc une excellente dynamique, une superbe homogénéité, et offre une précision chirurgicale tout en restant fidèle au grain pelliculaire du film.

Notre modèle de test est exempt de traces grises (DSE) ou Banding, et il offre une image très typée cinéma, précise, fluide et naturelle. La colorimétrie est une référence en la matière, très facile à calibrer, avec des résultats tout simplement parfaits, malgré l'absence de réglages ISF. La compensation de mouvement Motionflow propose une fluidité naturelle même sur un contenu 24p. Elle n'en fait pas trop, n'engendre pas d'effet caméscope ou reportage, ni d'artefacts de mouvement autour de personnages. Bref, on est en présence d'un des meilleurs traitements du marché.

Du côté de l'affichage stéréoscopique, ce n'est pas encore le nirvana, mais on constate néanmoins un net progrès comparé aux téléviseurs Sony de la gamme 2011. L'image en relief est très performante, fluide, moins fatigante, lumineuse et dotée d'une précision remarquable. Malheureusement, nous avons relevé plus d'images fantômes sur ce HX950 par rapport au HX850. Par contre, on regrette toujours la perte du relief dès que l'inclinaison de la tête dépasse 20°, la faute à l’emploi de lunettes différentes de celles des concurrents au niveau des verres. Enfin, dernier regret, pour un téléviseur vendu au prix indicatif de 2 999 €, les nouvelles lunettes en titane ne sont pas présentes dans le packaging, on retrouve les vieux modèles, lourds et peu confortables.

Quelques mots sur les performances du Sony KDL‑55HX950 en réception TNT, domaine où il surclasse tous ses concurrents : c'est un sans faute ou presque. HD ou SD, c'est superbe grâce à un traitement vidéo Reality Creation vraiment efficace et entièrement configurable. La TNT et la fonction PVR souffrent tout de même d'un EPG trop basique (mais un nouveau guide des programmes serait prévu prochainement. À confirmer, car il se fait toujours désirer alors que nous sommes à la fin de l'année 2012 !) et de l'omission de la fonction Time Shifting. Enfin, la TNT profite également du standard HBBTV, encore en phase d'expérimentation, mais très prometteur.

Le Sony KDL-55HX950 est un téléviseur qui arbore un superbe design, sobre et statutaire malgré une dalle sujette aux reflets. Heureusement, celle‑ci est très simple à nettoyer grâce à la vitre Gorilla Glass qui recouvre toute sa surface. Il est aussi doté de nombreuses fonctions : services internet en tout genre, VOD et musique à la demande, applications, Wi‑Fi et Wi‑Fi Direct, HBBTV, passerelle multimédia UPnP (DLNA), certification Windows 7… À signaler encore la possibilité de connecter un clavier et une souris via USB pour profiter du navigateur internet.
Sa prise en charge multimédia via UPnP est en revanche décevante. Même si un grand nombre de formats sont acceptés, on relève beaucoup trop de manques : absence de gestion des vidéos avec piste DTS, absence de gestion des multipistes audio, impossibilité de changement des sous‑titres, présence de saccades sur les vidéos HD en 24 Hz et transcodage des vidéos HD en 480p. Bref, ses capacités multimédias sont clairement en retrait. On espérait un meilleur bilan via USB mais l'absence de gestion du format MKV et du DTS exlue d'emblée bon nombre de fichiers. De plus, même si l'exFat est supporté, l'incompatibilité avec le NTFS (utilisé par l'immense majorité des possesseurs de disque dur) est un handicap (voir section Multimédia).

En résumé, le Sony Bravia KDL‑55HX950 est un excellent téléviseur qui délivre une image HD exceptionnelle. Le visionnage des Blu‑Ray atteint une qualité rare et tout simplement splendide ! Il lui manque peu de choses pour réussir le grand chelem : des capacités multimédias plus étendues, plus de zones de contraste pour réduire ce Blooming trop visible, et quelques progrès en affichage stéréoscopique. S'agissant du modèle 55" le plus onéreux commercialisé en magasins cette année, la présence de ces quelques défauts est regrettable et devait être souligné ! Autant de défauts qui, pourtant, n'entachent pas son usage au quotidien et le plaisir éprouvé à chaque séance Home Cinéma ou, plus simplement, devant un programme TNT.
Concurrence
Le téléviseur Sony KDL‑55HX950 affronte peu de concurrents. Citons tout de même l'excellent Philips 46PFL9707, un Full LED 3D doté d'un traitement anti‑reflet Moth‑Eyes d'une efficacité redoutable. Ce téléviseur propose un contraste proche de la perfection, l'Ambilight et bon nombre de fonctionnalités intéressantes comme le Dual View Gaming, la fonction PVR, un EPG propriétaire et un portail internet très intéressant. On peut également signaler le LG 55LM960V Cinema 3D, d'obédience 3D polarisée et doté d'un processeur Dual Core pour les fonctions multimédia, sans oublier un rétroéclairage Nano Full LED avec un procédé Local Dimming.
+ Les points forts
»  
Rétroéclairage zoné
»  
Très bon contraste intra‑image
»  
Des noirs abyssaux
»  
Qualité de l’image en HD et 3D
»  
Design et qualité de fabrication
»  
Compensation de mouvement efficace en 2D et 3D
»  
Dalle compatible Super Bit Mapping
- Les points faibles
»  
Présence trop importante de Blooming
»  
Présence d'effet fantôme
»  
Qualité audio très décevante
»  
Lecture multimédia trop limitée
»  
Pas de gestion Auto LipSync
»  
Pas de tuner satellite
»  
Dalle brillante avec reflets
999€ 1490€
il y a 7 jours
20€ 69€
il y a 1 mois
121€ 249€
il y a 1 mois
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser