Samsung UE55JS9000

Par Vincent Morette - Publié le 15/05/15
Image
Inutile de ménager le suspense plus longtemps, le Samsung UE55JS9000 nous a offert une image d'exception, superbe, extrêmement précise et pleine de détails. Un vrai bonheur pour les yeux. Première remarque, l'impression d'immersion est largement supérieure à celle ressentie l'an dernier sur le HU8500. Sans doute cette sensation est‑elle lié à la dernière évolution de la technologie Auto Depth Enhancer capable de gérer cinq plans distincts au sein de l'image (un avant‑plan, trois arrière‑plans plus, encore, un plan dédié à l'objet en mouvement comme déjà mentionné). L'efficacité est absolument redoutable ! Une fois goûté à cette dernière, difficile de s'en passer…

De plus, via le mode Standard et l'espace couleur DCI P3, le Samsung UE55JS9000 gère automatiquement le gamut étendu des Blu‑Ray Mastered in 4K de Sony ou des futurs Ultra HD Blu‑Ray, voire de certaines vidéos 4K bientôt disponibles. Si on ajoute le fameux mode Detec.LetterBox qui offre un contraste subjectif proche de la perfection, nous pouvons sincèrement l'affirmer sans détour, ce téléviseur nous a offert l'image la plus spectaculaire et la plus dynamique qu'il nous a été donné de voir jusqu'alors sur un spécimen LED Edge !

L'upscaling UHD réalisé par le Samsung UE55JS9000 est en effet excellent, meilleur encore que celui proposé par la marque sur ces TV huppés 2014. Soyons franc, il égale celui disponible dans les meilleurs lecteurs BD ou processeurs vidéo externes. Croyez‑nous, en attendant l'avènement de l'Ultra HD Blu‑Ray prévu la fin 2015/début 2016, il est déjà très jubilatoire de profiter, avec un BD de qualité on le répète, du spectacle offert. L'amateur de belles et grandes images à largement de quoi flatter ses rétines avec cet affichage Ultra HD. Et si l'image reste parfaitement naturelle, à l'instar de quelques rares homologues UHD du marché, le Samsung UE55JS9000 procure un relief et une précision inédite, le meilleur de deux mondes en somme.

Après nos séances Home Cinéma extrêmement qualitatives, nous avons testé le signal hertzien. Après les performances constatés avec un Blu‑Ray, on s'attendait à une évolution sur ce plan, nous n'avons pas été déçus : la TNT HD gagne encore en qualité comparée à l'an dernier. Le désentrelacement est plus précis, l'image plus fine, les effets de peigne réduits. En SD, pas de miracles à attendre, on s'en doutait aussi, mais le résultat final est tout de même remarquable. Encore une fois, c'est un cran au‑dessus de ce qui était proposé sur les TV huppés millésime 2014 de la marque. Bien sûr, avec un signal SD, on note encore des artefacts de compression parfois marqués, quelques effets d’escalier sur les contours des objets, voire même de double contour. De plus, les réducteurs de bruit sont très violents, et entraînent une flou gênant de type « aquarelle ». Mais, on le répète, cela reste très satisfaisant, et meilleur que les prestations de l'année dernière.

Contrairement à notre test du HU8500 où nous n'avions pas pu profiter de films Ultra HD, nous avons eu la chance de profiter de plusieurs films nativement UHD cette année. Et là… on atteint des sommets de qualité. À tel point que tous les membres de la rédaction passant devant l'écran s'arrêtent immédiatement, qui ne pipant mot sous l'effet de surprise, qui nous interrogeant ardemment pour savoir de quoi il s'agit, qui s'exprimant sous forme d'onomatopées… tous totalement admiratifs devant le spectacle. Vivement les sources Ultra HD/4K !

Cette année encore, le constructeur a bien amélioré la qualité du Micro Dimming UHD et de sa fonction Smart LED : en baissant le pic lumineux à 120 cd/m² (mode Cinéma), on mesure les noirs à 0,03 cd/m², soit des performances en ligne avec celles de l'an dernier, légèrement supérieure au HU8500 (mesuré, pour rappel, à 0,04 cd/m²). Si on augmente le rétroéclairage (attention à ne pas dépasser 180 cd/m² sinon ça devient dangereux pour les yeux), on obtient 0,06 cd/m² soit une valeur acceptable. En revanche si on le baisse (mode Cinéma avec réglage du rétro‑éclairage), les noirs apparaissent certes plus denses mais aussi bouchés.
Au niveau du contraste On/Off, nous obtenons le chiffre de  4 320:1 et 3 455 pour une mesure Ansi. Un excellent résultat pour un TV LED Edge qu'il est encore possible de renforcer en sélectionnant le choix Sombre dans le réglage Nuance de noir. Ce dernier rehausse la dynamique d'ensemble de l'image sans la boucher. Au‑delà, en revanche, ce mode en fait trop. Et côté pic lumineux, nous avons obtenu 521 cd/m2 avec des extraits vidéo HDR fournis par Samsung (Exodus et L'odyssée de Pi déjà en démonstration lors du salon CES de Las Vegas). Vivement que l'on puisse en profiter sur de nombreux films rapidement, le résultat visuel est véritablement au‑dessus de tout ce que l'on connaît depuis des décennies.

Au niveau de la compensation de mouvement, le procédé Auto Motion Plus fait, là encore, mieux que l'an dernier. Si les contenus en 50/60 im/s sont parfaitement fluides, les contenus 24p natif affichent toujours de très rares décrochages, très légers, surtout dans les travellings rapides, mais nous ne pouvons que les souligner. Par contre, si vous désactivez l'Auto Motion Plus, le 24p natif est très mal géré, tout simplement irregardable tellement cela saccade et la perte de définition à l'écran est grande. Le mieux est encore de passer quelques dizaines de minutes à régler l'Auto Motion Plus manuellement, selon ses préférences. Si aucun des modes proposés ne vous satisfait (Précis, Standard, Fluide), optez pour le réglage Personnalisé. La palette de réglages est large et permet de contenter tous les goûts avec, dans la grande majorité des scènes, une superbe fluidité, un effet caméscope quasiment absent et un rendu vraiment naturel.

Enfin, impossible de clore cette section Image sans évoquer en quelques mots la gestion du relief, meilleure que sur le HU8500 avec, notamment, une luminosité supérieure. L'expérience stéréoscopique est donc excellente dans sa globalité, avec un effet de relief très puissant, et une précision d'image impressionnante. Toutefois, elle s'avère un poil moins bonne que sur le UE55F9000 à cause d'un effet fantôme léger mais bien présent. Espérons que Samsung corrige le tir via une prochain mise à jour Firmware. En revanche, les effets de jaillissement sont spectaculaires et la profondeur de champ profite évidemment de cette précision d'image. De plus, la mise à l'échelle Ultra HD apporte un gain en précision tout à fait spectaculaire en 3D.
En passant, il faut aussi souligner une amélioration sensible en matière de jeu vidéo avec un Input Lag drastiquement moindre par rapport au HU8500, sans aucun doute grâce à l'emploi par Samsung de dalles LCD au temps de réponse très court, annoncé aux alentours de 20 ms par la marque. Nous ne l'avons pas mesuré précisément mais on peut vous affirmer qu'avec une jeu, c'est désormais parfait, ou presque. Cela n'égale pas encore un moniteur « Gaming » mais c'est déjà excellent.

Dernière remarque, nous l'évoquions en introduction de ce test, nous avons eu un premier TV Samsung dans notre laboratoire pour commencer les tests qui souffrait d'un problème prononcé de Clouding. Nous avons donc voulu vérifier cela avec un autre modèle qui s'est avéré, lui, exempt de défauts ou presque. Seule une zone plus claire était visible dans le coin inférieur gauche mais celle‑ci a totalement disparu dès l'activation du Smart LED sur le niveau Bas. C'est dire… Par souci de précision, et d'équité entre les deux TV réceptionnés, nous avons procédé à nos mesures sur les deux modèles, le second s'avérant un poil supérieur au premier. Ce sont d'ailleurs celles‑ci que nous avons communiqué plus haut dans ce chapitre de notre banc d'essai. Comme d'habitude avec cet aspect des TV, certains modèles sont plus touchés que d'autres, sachant qu'un transport un peu brusque ou même une manipulation peu précautionneuse lors du déballage peut être incriminée… De même, les premiers modèles sortis des chaînes de production sont logiquement plus sensibles au Clouding. Pour le reste, ni DSE ni Banding à déplorer.
Image
Optimisation de la netteté dans les mouvements
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full
HD 1 080p/24
Ultra HD
2 160p/24
oui oui oui oui oui oui
Compensation de mouvement
SD
480i/576i
ED
480p/576p
HD
720p/1 080i
Full HD
1 080p/50/60
Full HD
1 080p/24
Ultra HD
2 160p/24
3D
oui oui oui oui oui oui oui
ph image
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES