Enceinte

Harman Kardon Citation 500

Par Gwendal Lars - Publié le 01/04/19
Mustav
Prix indicatif : 649 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte amplifiée multiroom
Amplification : Class D 2 x 100 W
Haut-parleurs : 2 x tweeter 25 mm, 2 x boomer 131 mm
Rapport signal/bruit : >80 dB
Connectivité : Wi-Fi ac, Bluetooth 4.2
Compatibilité : HE‑AAC, LC‑AAC, MP3, Vorbis, Wav (LPCM), Flac Opus
Assistant vocal : Google Assistant
Dimensions  : 374 x 212 x 172 mm
Poids : 7,6 kg
L’essentiel

Avec la gamme Citation, Harman/Kardon propose un véritable écosystème dédié au mutiroom basé sur Google Assistant. Ainsi toute télécommande devient inutile, tous répondent à la voix de leur possesseur. Il suffit de leur poser une question pour que ces éléments aillent chercher la réponse sur le web. Mais il est également possible de leur donner des ordres, comme jouer plus fort, changer de musique, jouer tel morceau sur telle enceinte, etc. pour diffuser la musique souhaitée. Au total cette gamme ne comporte pas moins de sept types d’enceintes et une barre de son. Ici, nous nous intéresserons plus particulièrement à la Citation 500. Hormis les Citations Tower, des enceintes colonnes plus orientées stéréo conventionnelle et Home Cinéma, il s’agit du plus « gros » modèles des enceintes compactes de la gamme Citation.

 

 

Compatibilité Bluetooth

La Citation 500 rappelle fortement une enceinte Bluetooth haut de gamme conventionnelle. Relativement imposante, elle bénéficie de finitions élégantes et d’une fabrication très soignée. L’afficheur qui trône sur sa face supérieure, visiblement fabriqué à son attention, accentue ce ressenti de production d’exception où chaque détail compte. Ce en quoi, même si la Citation n’a que peu de points communs avec une enceinte nomade, elle est bien évidemment compatible Bluetooth. Pour cela elle dispose d’un transmetteur Bluetooth 4.2 de dernière génération qui lui donne accès au son Hi‑Res audio en dépit de cette liaison jusqu’ici décriée par les puristes et autres inconditionnels de son haute qualité.

 

 

Écran couleur tactile

Le nombre de commandes présentes sur la face supérieure de la Citation 500 est extrêmement réduit. Seules deux touches sensitives donnent accès au réglage du niveau d’écoute. C’est le petit écran couleur haute résolution qui permet d’accéder aux autres commandes. Tactile, il présente des menus déroulants. C’est donc par son intermédiaire que sera, entre autres, activée la liaison Bluetooth. À noter qu’en fonctionnement normal, l’afficheur présente la pochette de l’œuvre en cours de lecture accompagnée de son titre et du nom de l’auteur. Il passe automatiquement sur ce mode après quelques secondes de repos. Des icônes donnent également accès à la mise en pause de la lecture, aux sauts de plage avant/arrière. Enfin, après avoir effleuré l’une des touches +/‑ du réglage de volume, un curseur s’affiche pour un réglage rapide et précis du volume d’écoute par un simple glissé du doigt sur l’écran.

 

 

 

Package acoustique

Précisons que c’est également au sein de ces menus déroulants que se trouve l’incontournable commande Mic Mute/Unmute. Elle permet de verrouiller le micro pour éliminer tout risque d’écoute indiscrète sans le consentement de l’utilisateur. Une commande présente sur tous les équipements dotés de Google Assistant. Harman Kardon ayant opté pour une solution Google, il est naturel que cette enceinte s’intègre au sein de l’écosystème Google Home et qu’elle soit compatible Chromecast.

 

Pour ce qui est de son architecture électroacoustique globale, la Citation 500 fait appel à des solutions assez conventionnelles. Elle s’articule autour d’une configuration stéréophonique à deux voies. Elle comporte ainsi deux boomers de 131 mm de diamètre à fort débattement pour la restitution du grave tandis que celle de l’aigu est confiée à deux tweeters de 25 millimètres. Des étages d’amplification numériques Class D, capable de délivrer 2 x 100 W alimentent le tout.

 

 

Zéro connectique

Il faut savoir que, pour bénéficier pleinement des possibilités des Citation 500, il reste indispensable de les piloter depuis l’application Google Home. En effet, tout comme la Citations One ou la Citation 100 (cliquez sur la référence pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com), la Citation 500 est totalement dépourvue de connectique. Impossible donc de leur associer la moindre source traditionnelle, qu’elle soit numérique ou analogique. Seul le Wi‑Fi, et éventuellement Bluetooth, leur achemineront les signaux qu’elles seront capables de traiter. C’est là un petit reproche que nous leur ferons. Une entrée optique, voire une entrée analogique auxiliaire sur mini‑Jack 3,5 mm, aurait été pratique pour exploiter des sources conventionnelles, non dématérialisées.

 

Concurrence

Bose a présenté son Home Speaker 500 (449 €). Pour son assistant vocal, la marque a opté pour Alexa. S’insérant dans l’écosystème de la marque, il peut aussi se transformer en satellite de sons d’ambiance en association avec une barre de son.

 

Sonos a opté pour Alexa en tant qu’assistant vocal. La petite Play One de la marque, proposée à 229 € s’en dote donc. Elle reste bien entendu compatible avec l’écosystème multiroom de la marque.

 

Pour son Home Pod, à 349 €, Apple reste fidèle à Siri. Si le taux de reconnaissance est parfois en retrait, Apple a, en revanche, misé sur la qualité de restitution sonore en tentant de corriger automatiquement les imperfections d’acoustique de la pièce.

 

L’enceinte VC‑GX30 que propose Onkyo à 249 € a aussi fait le choix de Google Assistant. Elle base son utilisation en mode multiroom sur Chromecast.

 

Enfin, n’oublions pas les Citation One et Citation 100, qui constituent les modèles d’entrée de gamme et de milieu de gamme de la marque.

Verdict technique

Comme nous l’avons dit, l’absence totale de connectique est assez déroutante pour mettre en service les Citation 500. Impossible d’en tirer le moindre son avant d’avoir dûment installé l’application Google Home sur une tablette, un ordinateur, voire un Smartphone. De quoi faire frémir d’horreur les électrosensibles les plus virulents puisqu’il sera bien évidemment impossible d’exploiter les Citations dans un environnement exempt d’ondes radiofréquences liées au Wi‑Fi et, plus généralement, vierge de toute radiation électromagnétique. Un port Ethernet eut été une bonne option pour calmer les esprits.

 

 

Configuration initiale presque automatique

Une fois l’application installée et lancée, la configuration de la Citation 500 se fait quasiment sans intervention. Un premier dialogue s’établit automatiquement en Wi‑Fi Direct entre l’enceinte et l’appareil utilisé pour la configuration : tablette, smartphone, etc. Durant cette phase, le périphérique transmet à la Citation 500 le nom du réseau Wi‑Fi a exploiter puis lui fournit les codes d’accès. La connexion Wi‑Fi « rebascule » alors en mode conventionnel et la Citation 500 est visible sur la page d’accueil de l’application.

 

Google Assistant et multiroom

Comme tous les autres équipements de la gamme Citation, une fois cette initialisation réalisée la Citation 500 devient totalement autonome. Elle peut accéder à tous les services que propose Google Home sans qu’il soit nécessaire de passer par une tablette ou un smartphone. Elle réagit aux ordres vocaux tant pour poser des questions au Net que pour accéder à des services de musique en streaming ou même à un appareil connecté en Bluetooth. De plus, si plusieurs appareils compatibles Chromecast sont détectés sur le réseau, le système demandera de préciser vers lequel diffuser la musique demandée.

 

 

Bien entendu tous les services multiroom que propose Google Assistant sont disponibles. Il est par exemple possible de demander depuis n’importe quelle Citation 500 connectée au réseau de jouer telle musique dans une pièce et telle autre dans une autre. De même, elle pourra accéder à une playlist sur Deezer, à condition de disposer d’un compte Deezer Premium, Spotify (cf. photo ci‑dessus), etc. ou se connecter à une webradio. Pour cette dernière opération la Citation 500 exploite les services de TunerIn (cf. photo ci‑dessous) avec beaucoup d’efficacité. En somme, une fois la configuration terminée, pour l’essentiel des demandes l’assistant vocal à lui seul suffit pour accéder à une multitude de fonctions.

 

 

Par ailleurs, nous avons étés surpris par l’excellente « sensibilité » de l’assistant vocale. En effet, il distingue parfaitement l’ordre « OK Google » chargé de l’activer même lors d’écoutes à niveau très soutenu, ou en parlant d’assez loin. L’application s’avère donc surtout utile dès qu’il est question de modifications « profondes » de l’installation comme renommer les enceintes, les rassembler en groupe de diffusion, les associer à une pièce, etc.

 

Qualités sonore…

En ce qui concerne la qualité de reproduction sonore, la Citation 500 propose une écoute ample et généreuse. Assez flatteuse, la restitution tend à mettre le registre grave assez en avant, surtout à niveau d’écoute modéré. Une habitude chez le constructeur américain (en fait, chez toutes les marques US, les consommateurs de l’autre côté de l’atlantique ayant une préférence marquée pour les basses fréquences). Les mesures et l’écoute de Rafales de Bernard Lavilliers nous a permis de vérifier ce point. La Citation 500 n’hésite pas à offrir à la basse électrique toute l’ampleur nécessaire. Il est tangible que le large radiateur passif qui l’équipe joue efficacement son rôle et que la puissance dédié à la gestion du grave est généreusement dimensionnée. De même, la Citation 500 se tire plutôt bien de la restitution de la véritable déferlante de grave que comporte l’intro de I Will Remenber de Toto.

 

 

Mais l’extrême aigu bénéficie aussi d’une mise en avant qui offre à l’écoute une légère brillance. Une spécificité qui s’avère assez plaisante sur les musiques actuelles et, notamment, dés qu’il est question d’électro. Et comme le médium et l’aigu sont bien équilibrés, l’écoute n’est jamais agressive. En effet, la Citation 500 traite le haut du spectre audible avec une certaine finesse, même si la diffusion de l’aigu semble être légèrement directive. Mieux vaut être dans l’axe de l’enceinte pour que la restitution dispose d’une présence optimale. Par ailleurs la Citation 500, grâce à son amplification numérique « musclée », propose d’atteindre des niveaux d’écoute assez impressionnants par rapport à sa taille. Les vastes espaces, voire les réunions en plein air, ne la rebuteront pas.

 

 

 

Conclusion

Avec la Citation 500 (à gauche sur la photo ci‑dessus), Harman Kardon propose une enceinte pleine de dynamique, vivante et capable de délivrer un niveau d’écoute assez impressionnant par rapport à sa taille. Enfin, ses finitions discrètes et élégantes avec l’utilisation d’un tissu ignifuge signé Kvadrat qui la préserve de la poussière lui permettent de s’intégrer à tout style de décoration d’intérieur et à tout type de pièce. Attention à ne pas considérer le tarif de la Harman Kardon Citation 500 à l’aune du simple statut d’enceinte Bluetooth, elle doit être envisager avant tout comme le maillon de base d’une installation multiroom de haute qualité. Et ça change tout !

+ Les points forts
»  
Puissance très généreuse
»  
Ampleur du grave
»  
Aigu bien défini sans être agressif
»  
Compatible Google Home
»  
Gestion des flux Hi‑Res audio
»  
Belle qualité de fabrication
- Les points faibles
»  
Pas de couplage Bluetooth assisté par NFC
»  
Aucune connectique (ni Ethernet, ni optique, ni entrée Aux)
BONNES AFFAIRES
Voir l'offre
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES