Enceinte

Denon Home 250

Par Gwendal Lars - Publié le 19/05/20
Mustav
Prix indicatif : 499 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte amplifiée intelligente multiroom (Heos)
Amplification : Class D
Haut[-]parleurs : 2 tweeters 19 mm + 2 boomers 102 mm
Radiateur passif : 1 x 133 mm
Dac : 192 kHz/24 bits
Connectivité : Wi‑Fi ac (Dual Band), AirPlay 2 et Bluetooth
Compatibilité : MP3, WMA, AAC, DSD 2,8 MHz/5,6 MHz, Flac, Alac et Wav jusqu’en 192 kHz/24 bits
Assistant(s) vocal(aux) : Amazon Alexa, Google Assistant et Siri
Connectique  : entrée auxiliaire sur mini‑Jack 3,5 mm, port USB host, port Ethernet sur RJ45.
Dimensions : 295 x 213 x 120 mm
Poids : 3,7 kg
499,00  €
Amazon.fr
499 €
Darty
L’essentiel

Depuis déjà plusieurs années, avec son architecture Heos, Denon propose un véritable écosystème sonore dédié au multiroom qui ne cesse de s’enrichir de nouveaux éléments. Et en 2020, la marque propose la complète nouvelle série Home constituée de trois références, les Home 150, 250 et 350.

  

 

Duo de Denon Home 250

L’enceinte Home 250, par sa polyvalence en constitue un maillon particulièrement intéressant. Cette enceinte peut, en effet, s’utiliser de manière individuelle, mais aussi sous forme d’un couple stéréo « vu » par l’application Heos comme une enceinte unique. Fort logiquement, située entre sa petite sœur Home 150, et son aînée Home 350, la Home 250 constitue le modèle « milieu de gamme » des enceintes sans‑fil de cette nouvelle famille. Denon semble la destiner à la diffusion de musiques dans les pièces de taille moyenne, où elle est capable d’assurer directement une diffusion stéréophonique. Cependant, une fois deux enceintes couplées pour constituer une paire stéréo, elle n’hésitera pas à s’attaquer à des espaces nettement plus vastes. C’est ce type de configuration que nous avons souhaité tester ici (cf.[ photo ci‑dessous).

 

 

Denon Home 250, design et finition

Les Home 250 adoptent des lignes assez traditionnelles pour ce type d’équipement et rappellent celles des enceintes connectées, plutôt haut de gamme, habituelles. Plus imposantes que la plupart des enceintes Bluetooth, elles bénéficient d’une fabrication très soignée. Leur face supérieure, en plexiglas, abrite une série de commandes tactiles.

 

 

Un détecteur de proximité déclenche leur rétroéclairage dès que l’on approche la main au‑dessus des enceintes. Trois touches, situées à gauche, sont programmables pour les associer, par exemple, à un accès direct à des webradios. Trois autres, à droite, donnent respectivement accès à la mise en pause de l’écoute et au réglage de volume.

 

 

 

Package acoustique des Denon Home 250

Pour ce qui est de leur architecture électroacoustique globale, les Home 250 font appel à des solutions assez conventionnelles. Elles s’articulent autour d’une configuration stéréophonique à deux voies. Celle‑ci comporte deux boomers de 102 mm de diamètre à fort débattement pour la gestion du grave. Pour offrir plus de profondeur à sa restitution, un radiateur passif de 133 mm de diamètre les assiste. Deux tweeters à dôme 19 mm prennent en charge la restitution de l’aigu. Et des étages d’amplification numérique Class D alimentent le tout, mais Denon ne précise pas leur puissance. Une discrétion sur les caractéristiques des produits qui devient de plus en plus fréquente.

 

 

Précisons que lors d’un couplage d’enceintes pour réaliser une paire stéréo, comme nous l’avons fait, chaque enceinte délivre alors une restitution monophonique. Sur l’enceinte gauche, par exemple, les deux canaux internes sont associés et reçoivent tous les deux le signal dédié au canal gauche. Il en est bien évidemment de même pour l’enceinte droite qui attribue ses deux sections internes à la restitution du canal droit. Il est important de comprendre cette nuance qui distingue ce mode offrant une véritable restitution stéréophonique de l’association de deux enceintes en mode Party. En effet, dans ce dernier mode, la restitution stéréophonique persiste sur chaque enceinte. Chacune diffuse donc à la fois le canal droit et le canal gauche, ce qui conduit à une perte de la « véritable stéréo », même si une certaine spatialisation de la musique peut être ressentie dans ce cas.

 

 

Application Denon Heos obligatoire

Enfin, même si elles peuvent faire office d’enceintes amplifiées ou Bluetooth de manière totalement autonome, pour bénéficier pleinement des possibilités des Home 250, il est indispensable de les paramétrer et de les piloter depuis l’application Denon Heos. De même, elles s’inséreront dans les environnements gérés par les assistants vocaux comme Amazon Alexa, Google Assistant ou même Siri. Il est ainsi possible de les commander vocalement pour peu que l’habitation soit déjà équipée d’un système capable de gérer les instructions vocales de l’un de ces assistants.

 

Concurrence

Bose a présenté son Home Speaker 500 (449 €). Pour son assistant vocal, la marque a opté pour Alexa. S’insérant dans l’écosystème de la marque, il peut aussi se transformer en satellite de sons d’ambiance en association avec une barre de son.

 

Sonos propose au choix les assistants vocaux Amazon Alexa ou Google Assistant. La petite Play One de la marque, proposée à 229 € s’en dote donc. Elle reste bien entendu compatible avec l’écosystème multiroom de la marque.

 

Pour son Home Pod, à 349 €, Apple reste fidèle à Siri. Si le taux de reconnaissance est parfois en retrait, Apple a, en revanche, misé sur la qualité de restitution sonore en tentant de corriger automatiquement les imperfections d’acoustique de la pièce.

 

Enfin, n’oublions pas les Citation 500 (649 €) proposée par Harman Kardon que nous avons testé dans nos colonnes. Notre banc d’essai est à découvrir en cliquant sur le lien suivant : Harman Kardon Citation 500.

Verdict technique

Pour nos écoutes, nous avons donc choisi d’associer deux Denon Home 250 afin d’accéder à une véritable restitution stéréophonique. En effet, si une unique Home 250 est capable d’assurer une restitution stéréophonique, l’écartement de ses haut‑parleurs n’est pas suffisant pour offrir une scène sonore ample. Comme à notre habitude, nous avons opté par un raccordement filaire, via Ethernet, à notre réseau afin d’éviter les dégradations que peuvent occasionner d’éventuelles instabilités de débit dans le cas d’une connexion Wi‑Fi ou AirPlay 2. À savoir encore, une entrée auxiliaire mini‑Jack 3,5 mm et un port USB Host sont présents pour raccorder une source audio externe.

 

Pour commercer, nous avons pu constater que si la configuration « globale » des DH 250 était relativement conviviale et simple à réaliser depuis l’application Heos, créer un couple stéréo l’est nettement moins. Son interface se dote d’une ergonomie assez peu intuitive qui mériterait d’être simplifiée. Il est vivement conseillé de télécharger le mode d’emploi détaillé des enceintes pour mener à bien cette configuration.

 

 

Pas à pas d'une configuration stéréo

Pour réaliser ce jumelage d’enceintes, il est nécessaire de commencer par créer un groupe ne comptant que les deux enceintes à associer en mode Stéréo. Jusqu’ici l’opération est plutôt aisé puisque ce regroupement se fait depuis l’habituel onglet Pièces. Le groupe créé, il faut sélectionner l’icône en forme de crayon, à la droite de l’onglet Pièces, pour passer en mode Edit. Il faut alors sélectionner le groupe d’enceintes créé, par simple pression du doigt. L’application affiche une nouvelle fenêtre. Elle présente un sélecteur marqué Appairer en stéréo. Après l’avoir activé, il faut presser Retour puis cocher l’icône de validation pour que le jumelage stéréo soit validé. Le groupe stéréo apparaît dans la liste des périphériques de diffusion comme une nouvelle « pièce » (cf. explicatif ci‑dessous). Une démarche qui nous a semblé relativement lourde.

 

 

Néanmoins, après quelques hésitations, nous sommes parvenus à générer notre paire stéréo. Une fois le couple créé, il est géré comme une enceinte unique par l’application. Il est ainsi possible de lui appliquer le mode Party ou de l’associer à tout autre groupe d’enceintes de l’écosystème Heos. De même on retrouve l’intégralité des fonctionnalités qu’offre l’application telles qu’écoute de sources locales ou accès à des services de musiques en streaming comme Tidal, Deezer, Spotify Connect, Apple Music, Amazon Music (mais toujours pas Qobuz), par exemple (cf. photo ci‑dessous).

 

 

Bien entendu, les Home 250 gèrent les flux Hi‑Res Audio de l’intégralité de ces sources ou services. Une bonne nouvelle en termes d’ergonomie pour ceux (comme à la rédaction) qui disposent d’une bibliothèque musicale idoine et qui souhaite en profiter au quotidien, en dehors d’un système véritablement Hi‑Fi. Ainsi, l’intégralité des morceaux peut en effet être accessible indifféremment et immédiatement sur ce dernier ou sur les enceintes Denon Home selon l’envie du moment.

 

Denon Home 250, disposition optimum

En ce qui concerne la qualité de la restitution sonore, les Home 250 proposent une écoute ample et généreuse. Assez flatteuse, la restitution tend à mettre le registre grave en avant, surtout à niveau d’écoute modéré. Ce dernier point peut même être assez marqué puisque, une fois le couple stéréo créé, la tendance est de loger les enceintes en coin de pièce. Or ce type de disposition a pour effet d’accentuer encore la restitution du grave (cf. photo ci‑dessous). Précisons que l’égaliseur que propose l’application Heos offre la possibilité de compenser cet excès de grave pouvant « empâter » l’écoute. Pour note cas, après différentes tentatives de disposition, c’est en plaçant les Home 250 à environ 50 cm d’un mur et 1,50 m des angles de la pièce que nous avons trouvé que la restitution était la plus équilibrée. Néanmoins, il s’agit là de « goûts » personnels et il est vivement conseillé de réaliser plusieurs expérimentations de disposition afin de déterminer la localisation des enceintes correspondant au mieux aux attentes d’écoutes de chacun.

 

 

Séances d'écoute, top départ !

L’écoute de Rafales de Bernard Lavilliers nous a permis de vérifier ce point. Sur cette page, ou le registre grave est volontairement mis à l’avant‑plan, les Home 250 n’hésitent pas à offrir à la basse électrique toute l’ampleur nécessaire. Visiblement le radiateur passif qui équipe chaque enceinte joue efficacement son rôle. De même, les Home 250 se tirent plutôt bien de la restitution du grave profond que comporte l’intro de I Will Remenber de Toto. Précisons que le fait de coupler deux enceintes offre à la restitution encore plus d’aisance sur ce registre. Par ailleurs, à l’autre extrémité du spectre, l’aigu bénéficie d’une légère mise en avant qui offre à l’écoute une lumière qui n’est pas déplaisante, notamment sur les musiques les plus actuelles qui n’hésitent pas à jouer avec les extrémités du spectre audible. Les inconditionnels de musiques électroniques devraient être comblés.

 

 

Denon Home 205, dévoreuse d'espace

C’est lors de l’écoute d’œuvres telles que celles proposées par Martin Landsky ou le groupe danois Filur, notamment You and I que nous avons pu mettre en évidence le tempérament « flatteur » des Home 250. Enfin, grâce à leur amplification numérique « musclée », les Home 250 offrent la possibilité d’atteindre des niveaux d’écoute élevés en dépit de leur taille relativement modeste. Surtout comme ici regroupées en paire stéréo. Elles sonoriseront avec une belle efficacité des pièces déjà vastes. Des espaces où leurs finitions discrètes et élégantes leur permettront de s’intégrer facilement pour constituer l’un des maillons de base d’une installation multiroom de qualité.

 

 

Conclusion

Dernier atout, de taille, des enceintes Denon Home, leur faculté d’être associées avec un caisson de basses Heos pour évoluer vers une véritable configuration 2.1 ou même avec la barre de son 3.0 Heos Denon DHT‑S716H pour une installation Home Cinéma 5.1 sans‑fil (cf. visuel ci‑dessus). Bien sûr, elles peuvent aussi être intégrées au sein d'une configuration sonore multiroom avec les amplificateurs Denon et Marantz dotés d'un module Heos. Performantes, évolutives, connectés, intelligentes et polyvalentes, les Denon Home 250 ne manquent pas d’attrait et répondent à tous les besoins des amateurs de musique et/ou Home Cinéma. Une excellente synthèse.

+ Les points forts
»  
Puissance généreuse
»  
Ampleur du grave
»  
Aigu bien défini sans être agressif Compatible Alexa, Google Assistant et Siri
»  
Compatible AirPlay 2
»  
Gestion des flux Hi‑Res Audio
- Les points faibles
»  
Ergonomie de l’application pas toujours optimale
»  
Pas de gestion du service Qobuz
3999€ 5499€
il y a 16 heures
1799€ 2499€
il y a 21 heures
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES