Lecteur multimédia

Zappiti Player HD

Par Vincent Morette - Publié le 23/07/18
Mustav
Prix indicatif : 129 € TTC
Note AVCesar.com
Type : disque dur multimédia
Réseau : UPnP (DLNA)
Sortie HDMI : v 1.4
Dimensions (L x H x P) : 281 x 188 x 50 mm
Poids : 1,65 kg
,0 €
Amazon.fr
L’essentiel

Bien connue des amateurs de lecteurs multimédia, la marque française Zappiti a commencé son activité en 2009 avec la sortie d’une application de gestion de films et séries TV, dédiée à l'époque aux matériels de la marque Dune HD. La société tricolore a par la suite commercialisé une première gamme de boîtiers multimédia constituée de trois modèles (Zappiti Player, Zappiti Player Mini et Zappiti Muse Edition) basés sur des lecteurs de la marque Dune HD avec un Firmware intégrant son logiciel Zappiti Media Center.

 

 

Zappiti Player HD, dernier-né de la gamme 

Aujourd’hui, le constructeur en est à sa troisième génération de lecteurs composée de quatre lecteurs 4K HDR (cliquez sur la référence suivante, Zappiti One 4K HDR, pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com) et le Zappiti Player HD, sujet de ce test. S’ajoute à cela le serveur de dématérialisation de disques audio‑vidéo, à savoir, le Zappiti Nas Rip 4K HDR (cliquez pour découvrir le test complet du produit par la rédaction d’AVCesar.com).

 

Si la gamme tarifaire 4K HDR commence à partir de 249 € (Zappiti Mini 4K HDR), le Zappiti Player HD est proposé, lui, à un prix beaucoup plus agressif, 129 euros. Certes, à ce prix‑là vous n’aurez pas accès à toutes les fonctions des modèles plus haut de gamme, mais comme nous le verrons plus loin dans ce banc d’essai, ce modèle saura toutefois satisfaire les attentes de bon nombre d’utilisateurs qui ne disposent pas d’écran Ultra HD/4K dernier cri et pour qui la résolution 1 080p est largement suffisante.

 

Présentation générale…

Le Zappiti Player HD reprend globalement les mêmes spécifications techniques du Zappiti Player 4K de la génération précédente. Ainsi, on retrouve la puce Realtek RTD1195, un rack à disque dur interne Sata 3,5’’, et une architecture totalement « Fanless », c’est‑à‑dire sans ventilateur ce qui garantit un total silence de fonctionnement.

Contrairement au spécimen Zappiti Player 4K qui souffrait à sa sortie de nombreux problèmes de stabilités, le Zappiti Player HD bénéficie de toute l’expérience des précédents modèles. Terminées l’inscription sur le Google Play et les mises à jour laborieuses. Terminés aussi les problèmes liés à l’application ES File Explorer qui bloquait l’accès aux disques durs connectés. Et enfin, terminé le mur d’applications qui ralentissait considérablement les performances du lecteur. L’interface du Zappiti Player HD, reprise de la gamme Zappiti 4K HDR est aussi bien plus simple. En gros, on ne dispose que de trois boutons sur la page d’accueil : Zappiti Video, Zappiti Explorer et Zappiti Music.

  

 

Le lecteur est livré avec de nombreux accessoires dont un câble HDMI compatible Deep Color 12 bits et 4:4:4, plus une télécommande d'obédience infrarouge. Bien sûr, la télécommande IR peut être aisément remplacée par une télécommande universelle (Logi, ProControl, RTI, Control4 ou autre). En plus de ces accessoires, un guide de démarrage rapide papier est fourni. Il présente la plupart des fonctionnalités de base. En plus du guide démarrage rapide, une base de connaissance (FAQ) est également accessible en ligne et propose un grand nombre de tutoriels textuels et vidéos sur l'utilisation du lecteur et du logiciel de jaquette Zappiti Vidéo (précédemment dénommé Zappiti Media Center). 

 

 

Liste des interfaces du Zappiti Player HD

Pour revenir sur la connectique, le lecteur propose donc une entrée/sortie HDMI 1.4 compatibles‑ CEC, 3D, Deep Color et xvYCC, une sortie audio numérique optique, une sortie audio‑vidéo analogique mini‑Jack 3,5 mm qui peut servir de prise casque, un lecteur de carte mémoire SD/MMC (cf. photo ci‑dessus) et un port Ethernet Gigabit, bien pratique pour les transferts de fichiers ou la lecture de gros fichiers en réseau. Enfin, on trouve trois ports USB Host dont un compatible USB 3.0. Le rack situé sur le côté de l’appareil (cf. photo plus bas), déjà mentionné, permet d’insérer des disques durs Sata 3,5'' nus, à chaud, d’une capacité pouvant aller jusqu’à 10 téraoctets. Le lecteur est équipé d’un vrai bouton Allumage/Extinction (On/Off), ce qui permet de couper totalement l’alimentation et, donc, de ne rien consommer. Précision, en mode Veille, le lecteur consomme pratiquement zéro, moins de 0,02 watt.

 

 

À savoir, enfin, une fois doté d'un disque dur interne, le transfert de fichiers vers le Zappiti Player HD peut être réalisé de plusieurs manières : depuis un disque dur externe connecté en USB 3.0, via FTP (aussi rapide qu’en USB 3.0), via l’application Zappiti Transfer (uniquement avec un PC) ou encore via une station d’accueil pour disque dur connecté à l’ordinateur.

 

Concurrence

Le Zappiti Player HD est concurrencé par un grand nombre de lecteurs chinois (la liste est longue) dont la plupart proposent une compatibilité avec Kodi, un système de jaquette concurrent de Zappiti, très complet mais souvent complexe à configurer et à utiliser pour la plupart des utilisateurs noninformaticiens.

 

Sur la route du Zappiti Player HD, on trouve aussi les anciens lecteurs Dune HD, réputés pour leur stabilité. Leur gros point faible, leur interface vieillissante bien moins pratique et plaisante que Zappiti. 

 

Enfin, les lecteurs optiques Oppo, réputés pour leur qualité d’image et de son, offrent aujourd'hui une meilleure compatibilité multimédia qu'auparavant mais ne proposent pas de système de jaquettes ni de compatibilité avec les fichiers Iso ou les fichiers MKV protégés par Cinavia.

Fiche technique
Type : disque dur multimédia
Connectique : sortie HDMI (v 1.4), sortie audio numérique (optique), port USB Host, port USB asynchrone, port Ethernet, Wi‑Fi (b/g/n)
Compatibilité : cartes SD, cartes xD, MP3, AAC, Ogg, Flac, Alac, DSD, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg
Réseau : UPnP (DLNA), Podcast, Webradios, Web TV, accès aux contenus de sites web (non)
Gestion vidéo : automatique, Pal (50 Hz), NTSC (60 Hz), Cinéma (24 Hz)
Fonctions : CEC, xvYCC, Deep Color, High BitRate Audio, OSD Français, désentrelacement (vidéo/film) automatique, upscaling vidéo 1 080p, gestion du zoom à partir du 4/3 basique, gamme HDMI étendue
Consommation : 5 W (00,2 W en veille)
Finition : noire
Dim. (L x H x P) : 281 x 188 x 50 mm
Poids : 1,65 kg
ph image
Verdict technique

Le démarrage du lecteur est relativement rapide pour ce type de matériel. Vingt à trente‑cinq secondes sont nécessaires pour afficher la page d'accueil en fonction des applications installées. C'est certes plus long que le démarrage d'un lecteur Blu‑Ray mais plus rapide que les lecteurs Zappiti Player de première génération ou qu’un lecteur Dune HD. À savoir, le démarrage peut être légèrement plus long lorsque des « apps » optionnelles sont installées. La page d'accueil présente trois principaux boutons, à savoir Zappiti Video (le logiciel de jaquettes), Zappiti Explorer (un explorateur de fichiers, cf. photo ci‑dessous) et Zappiti Music (une app dédiée à la musique). Comme déjà mentionné, contrairement au modèle précédent Zappiti Player 4K, il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Google Play pour installer les mises à jour des applications Zappiti. Et de ce côté‑là, une chose est sûre, Zappiti n'est pas avare en mises à jour puisqu’une nouvelle version est publiée tous les quinze jours environ avec, à chaque fois, corrections, améliorations et nouvelles fonctionnalités au programme.

 

 

Technologie Zappiti MagicPixel

L’Explorer est le moyen le plus simple pour lancer les vidéos stockées localement sur un disque dur interne ou externe raccordé en USB mais aussi sur le réseau local. Et grâce à l’Ethernet Gigabit, les vidéos restent fluides y compris en qualité Blu‑Ray ! Le lecteur est compatible avec la fréquence 23,976 Hz, ce qui permet d’afficher une image parfaitement fluide sur les films. La qualité d’image est remarquable et s’approche grandement de celle de la gamme HDR, aujourd’hui la référence dans le domaine des lecteurs multimédia.

 

 

Le Zappiti Player HD reprend la technologie d’amélioration d’image propriétaire Zappiti MagicPixel première version, utilisée sur le Zappiti Player 4K. Cette technologie procède à un savant mélange de traitement du signal vidéo et d’Upsampling couleur, le tout en sortie vidéo non compressée (soit 4:4:4 et 12 bits). La dynamique d’image est impressionnante, les couleurs sont vives et les noirs abyssaux. On est même très proche de la qualité d’image d’un lecteur Oppo d’ancienne génération tel que le Oppo BDP‑103D. Bien que cela ne soit pas indiqué dans la fiche produit du fabricant, le lecteur est capable, de réaliser un traitement d’Upscaling Ultra HD de qualité. Attention tout de même, cela ne fonctionne que sur les fichiers en 24p. Les fichiers en 50 ou 60 images par seconde ne peuvent pas être « upscalés » en 4K en raison de la sortie HDMI limitée à la version 1.4.

 

 

Très large compatibilité

Au niveau compatibilité, la plupart des fichiers sont lus dont les vieux fichiers AVI en DivX, en passant par les gros Iso Blu‑Ray (2D et 3D) et DVD (avec menus), aux fichiers encodés en HEVC (8 bits uniquement). Quel que soit le type de codec ou de conteneur, MKV, XviD, ASF, AVI, TS, M2TS, WMV, Mov, MP4, AVC/H.264, FLV, VC‑1… rien ne lui résiste, en réseau ou depuis un disque dur interne ou externe. Impressionnant ! Seuls les très anciens fichiers DivX 3 manquent à l’appel.

 

Et pour les rares fichiers récalcitrants comme ceux provenant d’anciens caméscopes, il est possible de les lire sans problème via l’applicatif VLC téléchargeable dans sa version multimédia (contrôlable par télécommande) depuis l’app Aptoide TV. Attention néanmoins, les fichiers 10 bits (issus de Blu‑Ray 4K) ne sont pas pris en charge. C’est d’ailleurs là un des rares reproches que nous lui adressons. Mais de toute façon, ces fichiers nécessitent l’utilisation d’une TV ou projecteurs 4K HDR, ce qui n’est pas but de ce lecteur. Pour la lecture de ces fichiers, le fabricant propose la gamme 4K HDR, parfaitement adaptée à ce type de contenus. Les fichiers 3D sont affichés avec une belle profondeur et les gros fichiers Iso 3D, assez rarement pris en charge, sont là affichés parfaitement. Seule ombre au tableau, l’incompatibilité avec les sous‑titres 3D. Là aussi, il faut se tourner vers la gamme HDR, plus complète à ce niveau‑là mais aussi beaucoup plus chère.

 

 

Comme sur les précédents modèles, les touches de 1 à 9 permettent un accès direct (10% à 90%) tandis que les touches Gauche et Droite permettre d’avancer ou reculer le Time Code par incrément de 1 mn dans la barre de temps. Les accès directs sont extrêmement rapides, y compris sur des fichiers volumineux comme des Iso Blu‑Ray 3D. On retrouve aussi bien sûr la fonction de mémorisation de position de lecture. Au niveau des formats sonores Home Cinéma multicanal, ils sont véhiculés sans problème en bitstream et ce, quel que soit le format, y compris DTS‑HD et Dolby Atmos. Mais, bien sûr, dans le cas d’une utilisation avec un simple téléviseur sans amplificateur Home Cinéma, il est possible d'opérer un downmix du son en stéréo. 

 

Zappiti Music intégré

La partie musicale est gérée par l’app intitulée Zappiti Music, située sur la page d’accueil. Elle permet d’afficher les pochettes et de continuer à naviguer dans les albums pendant la lecture audio d’une playlist. Mieux, il est possible de sortir de l’application et d'en lancer une autre sans que la musique ne se coupe, du moins tant qu’il n’y a pas de son sur cette autre application. Par exemple, on peut lancer une playlist, puis lancer un diaporama photo à l’aide de Zappiti Explorer.

 

 

La plupart des formats audio sont pris en charge dont les classiques Flac, Ogg, AAC, MP3 mais aussi les fichiers AIFF, non pris en charge par les anciens modèles. Seuls les fichiers DSD issus de SACD ne sont pas gérés. Il est possible de contrôler la musique depuis une tablette ou un smartphone depuis une app dédiée intitulée Zappiti Music Control compatible iOS (cf. photo ci‑dessus) et Android. L’app permet ainsi de contrôler la lecture audio du Zappiti Player HD sans avoir besoin d’allumer sa TV. Pratique !

 

Zappiti Vidéo aussi…

Mais le vrai plus de ce lecteur Zappiti, c’est son système de jaquettes intégré Zappiti Vidéo (anciennement Zappiti Media Center), simple et intuitif, qui en fait un véritable atout par rapport à la concurrence. Il suffit d’indiquer où se trouvent les dossiers Films et Séries au lecteur en suivant la procédure affichée à l’écran et Zappiti trouve toutes les pochettes associées ! Vous pouvez ensuite explorer votre bibliothèque et retrouver facilement vos films grâce à un moteur de recherche et un certain nombre de filtres de tri. On trouve également une option de téléchargement de sous‑titres, fonction particulièrement intéressante pour les amateurs de films en VO sous‑titrés. Une autre option permet d’afficher les bandes‑annonces en streaming (en provenance d’Internet).

 

 

Le système Zappiti fonctionne avec une application serveur qui peut être installée soit sur un ordinateur Mac, PC, un Nas de marque Synology, mais aussi via un système Cloud sur Internet. Via le Cloud, le Zappiti Player HD n’a pas besoin d’un ordinateur pour fonctionner. Mieux : cela permet de faire du multiroom vidéo (en présence de plusieurs lecteurs Zappiti bien sûr) pour peu que les fichiers soient stockés sur le réseau (soit sur un Nas, soit sur un ordinateur). Il est même possible de créer son service Cloud à partir d'un lecteur Zappiti 4K HDR transformé en serveur audio‑vidéo via l'application Zappiti Share et profiter des contenus stockés à travers le Zappiti Player HD. Toute l’analyse de la bibliothèque vidéo peut se faire directement depuis le lecteur à l’aide de la télécommande. Il est aussi possible d’administrer Zappiti sur un ordinateur Mac ou PC si on le souhaite mais ce n’est pas du tout obligatoire.

 

 

 

D’autre part, une app Zappiti Video Control est aussi dispo pour tablette et smartphone iOS ou Android. Elle permet de consulter, d’administrer ou d’organiser la collection de films même lorsque le lecteur est éteint. Lorsque l’on modifie une jaquette, elle est synchronisée automatiquement sur le ou les lecteur(s) de la maison, mais aussi sur les tablettes et smartphones. Lors du premier affichage, les jaquettes sont téléchargées du serveur, puis stockée dans la mémoire interne du lecteur pour un affichage rapide. Et si vous avez une mauvaise connexion Internet, Zappiti propose un mode Hors Ligne qui permet au Zappiti Player HD d’être totalement autonome et de fonctionner même sans connexion Internet.

 

 

Interface issue de la gamme Zappiti 4K HDR

La page d’accueil de Zappiti Video a été complètement revue et corrigée avec un design plus moderne et une grande liberté de personnalisation. La partie supérieure propose le « module » Next, qui présente les vignettes des films ou épisodes en cours de lecture, ou l’épisode suivant. Cette zone est personnalisable et il est possible d’y associer le contenu d’une catégorie. La zone du bas présente des boutons d’accès aux films, séries, récents, catégories, mais aussi (et c’est nouveau), l’accès direct aux sagas, aux meilleurs films (top films triés par note), et aux films pour enfants. Les boutons sont personnalisables. Ainsi, il est possible de rajouter un bouton d’accès direct aux concerts, ou à une catégorie personnelle. Autre nouveauté, lorsque l’on termine la lecture d’un épisode d’une série TV, l’épisode suivant est proposé et la lecture débute au bout de 5 (comme pour Netflix par exemple). Les films et épisodes de séries TV sont automatiquement marqués en tant que Vu, ou en Cours et lorsque l’on entre dans la saison d’une série, le curseur se déplace automatiquement sur le dernier épisode vu (ou le suivant si celui‑ci a été totalement visionné).

 

 

Zappiti Db, base d'informations communautaire

Depuis quelque temps déjà, Zappiti travaille aussi sur sa propre base de données participative intitulée Zappiti Db. Ainsi, lorsqu’un film n’est pas trouvé et indexé manuellement par un utilisateur, celui‑ci est automatiquement référencé dans la base de données communautaire et profite ainsi aux autres utilisateurs. C’est le cas aussi des infos techniques qui sont corrigées et sans cesse mises à jour par les utilisateurs.

 

 

La base est ainsi enrichie de jour en jour par les 60 000 utilisateurs que compte aujourd’hui Zappiti. D’autre part, en plus des jaquettes récupérées sur les bases de données existantes telles que TMDb ou IMDb, Zappiti Db propose des jaquettes de films de qualité, épurées et formatées au ratio d’affichage de Zappiti. Là aussi, une communauté de graphiste participe à la base de jaquettes qui compte à ce jour environ 9 000 jaquettes dont un certain nombre sont inédites et d’autres intégralement restaurées.

 

 

Conclusion

En définitive, au fil des ans, le fabricant français s’est montré attentif aux commentaires des utilisateurs et a toujours montré une grande réactivité depuis la sortie du lecteur avec des mises à jour régulières et l’ajout de nouvelles fonctionnalités. Il en ressort aujourd’hui un lecteur multimédia fiable, simple d’utilisation, compatible avec la plupart des fichiers 1 080p, proposant une qualité d’image digne des meilleurs lecteurs Blu‑Ray du marché, le tout à un prix beaucoup plus léger que les modèles plus haut de gamme de la marque.

+ Les points forts
»  
Excellente qualité d’image
»  
Bon rapport qualité‑prix
»  
Upscaling Ultra HD de qualité
»  
Pilotage de la musique sans TV via tablette
»  
Système de jaquettes performant et intuitif
»  
Rack à disque dur jusqu’à 10 To

»  
FAQ en ligne très complète
»  
Produit français avec assistance gratuite
- Les points faibles
»  
Pas de compatibilité Ultra HD/4K HDR
»  
Pas de sous‑titres 3D
»  
Pas de sortie audio coaxiale
»  
Télécommande non rétroéclairée
»  
Guide de démarrage rapide succinct
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES