Sex Education saison 3

Année : 2021
Créateur : Laurie Nunn
Interprètes : Asa Butterfield, Gillian Anderson, Ncuti Gatwa, Emma Mackey
Éditeur : Netflix
VOD : 8 x 55'
Genre : comédie, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 17/09/21
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
UHD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital Plus 5.1
Anglais Dolby Digital Plus 5.1
Allemand Dolby Digital Plus 5.1
Espagnol Dolby Digital Plus 5.1
Portugais Dolby Digital Plus 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, arabe

Cette saison 3 de Sexe Education était d’autant plus attendue que la première saison était une pépite d’humour à l’anglaise et la saison 2 (voir Sex Education saison 2) suffisamment solide et touchante pour qu’on en redemande un peu.

 

Retour au bahut du sexe

On retrouve donc Otis, Maeve, Eric et les autres lycéens de Moordale en pleine crise existentielle quant aux choix qu’ils vont devoir faire pour leur futur. Tous doutent, et ce n’est pas l’arrivée Hope Haddon (Jemima Kirke, Girls), la nouvelle directrice du lycée, qui va leur faciliter la tâche. Sous ses airs de bonne copine, elle va s’avérer être d’un conservatisme à toute épreuve et prête à tout pour épurer définitivement le lycée de sa réputation sulfureuse de « bahut du sexe » !


De la comédie à l'émotion pure

Véritable étude en règle de l'adolescente et du couple (regardez plutôt l'affiche de la saison conçue à la manière des planches botaniques qui décortiquent telle ou telle plante), cette saison brasse tous les thèmes du moment à bras‑le‑corps, à commencer par la diversité. Un parti pris un peu appuyé qui a toutefois le mérite de non seulement s’adresser aux ados mais aussi et surtout aux parents qui se poseraient des questions sur leur progéniture.

 

Juste et sincère, dosée à la perfection, cette saison commence très fort dans la comédie avant de prendre un tournant très émouvant. Une véritable montée en puissance émotionnelle qui va bien au‑delà de nos attentes les plus folles. Car à défaut d’être autant tournée vers le sexe que les deux saisons précédentes, cette saison 3 montre avant tout des personnages en pleine introspection, se questionant sur leur époque et la façon de la traverser. Une thématique qui fait écho à un film culte pour ados de 1985 où le questionnement de soi était déjà central. Le film s’appelle Breakfeast Club. Il y a pire comme référence.

Cédric Melon - Publié le 14/10/21
Liste des bonus
- Aucun


Commentaire

Vraiment dommage pour une telle série. Il faudra aller sur Youtube pour voir quelques modules plutôt sympatiques.

Note bonus : 0/6
Image

Comme toujours, la série présente une belle image pleine d'atouts, à commencer par la colorimétrie, foisonnante et maîtrisée, ici qui plus est boostée par le HDR Dolby Vision. Que ce soit lors de séquences de jour ou de nuit, tout est travaillé avec goût et précision. Certains épisodes, comme celui du voyage en France, sont particulièrement soignés avec des décors intemporels qui laissent planer le doute quant à l’époque à laquelle se déroule la série, sans jamais paraître désuète ou ringarde. Un peu comme si on avait demandé au chef‑opérateur, aux responsables du stylisme et des décors, de faire du moderne avec du vieux (voir la sublime maison de Jean, la mère d'Otis). Et cela tranche radicalement avec le reste des séries du moment.

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Le son n’est pas en reste avec des effets sonores bien isolés et quelques partitions musicales rigoureusement mises en valeur. Les dialogues sont parfaitement restitués avec clarté et nuance. VO obligatoire bien sûr pour le jeu toujours décalé et surprenant des comédiens.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Victor Matsuda - Vice-président Blu-Ray Group Sony et de la BDA (Blu-Ray Disc Association)
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
victor-matsuda
mads-mikkelsen
bryan-cranston
kevin-bacon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser