Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
Ultra HD et HDMI
Vous le savez sans doute, chaque nouvelle norme vidéo s'accompagne généralement de changements en matière de connectique. Toutefois, contrairement au grand bouleversement lié à l'arrivée de la HD à son époque associée à un changement de liaison filaire avec l'apparition de la prise HDMI, avec l'avènement de l'Ultra HD, le connecteur reste le même. En effet, le standard  HDMI 1.4 supporte déjà la résolution Ultra HD avec une fréquence maximum de 30 Hz, soit une capacité largement suffisante pour afficher, par exemple, un film au format Ultra HD en 24p, comme au cinéma. On attend, pour cette fin 2013, une évolution HDMI 2.0 capable de véhiculer un signal UHD 2 160p/50 et 2 160p/60 pour des applications futures encore mal définies (broadcast très haute définition, intégration de la technologie HFR -High Frame Rate : 48 Hz- apparue en salle obscure avec le film Le Hobbit : un voyage inattendu…).
Soulagement ! L'émergence de la technologie Ultra HD n'implique pas de changement complet de la connectique. Le connecteur HDMI 1.4 permet déjà de profiter d'un signal Ultra HD à 30 images par secondes, soit des capacités supérieures à celles en œuvre dans les salles de cinéma (les films 4K sont projetés en 24 images par secondes). Précision, Philips a annoncé lors du salon IFA de Berlin pour ses TV UHD une mise à jour relative à la gestion des signaux Broadcast 2 160p/50 et 2 160p/60 (50/60 images par secondes), à partir de 2014.
Vers des téléviseurs de plus grandes diagonales
La taille des téléviseurs est l'un des principaux axes d'évolution avec l'avènement d'une meilleure résolution, la HD il y a quelques années, aujourd'hui l'Ultra HD. En effet, l'apport du 1 080p n'étant réellement visible qu'à partir des modèles d'une diagonale de 40'' (102 cm) minimum, les consommateurs se sont orientés de plus en plus vers des écrans de plus grande diagonale. Et le phénomène se poursuit, là ou le 40'' fut la diagonale la plus répandue avant 2011, en 2013 le 46'' (117 cm) est en passe de devenir la diagonale star des salons des amateurs de belles images.

Le même principe s'applique donc à l'Ultra HD, qui nécessite une diagonale encore supérieure pour s'apprécier dans toutes ses dimensions, pour bien faire une dalle 55 pouces. C'est la raison pour laquelle Philips, mais c'est aussi le cas des autres marques et fabricants d'écrans proposent des téléviseurs Ultra Haute Définition dont les diagonales s'étendent majoritairement de 55'' à 84 pouces. De plus, là où le recul nécessaire pour une TV HD était de 3x la diagonale de l'écran pour ne plus percevoir l'effet de grille (les pixels sont visibles à l'écran), il est ramené à moins de 1,5x pour les TV UHD. Prenons l'exemple d'un téléviseur de 55'' : là où il faut aujourd'hui un recul d'environ 3,80 m pour profiter au mieux d'une TV 1 080p, 1,50 m suffit pour une TV Ultra HD.
Pour apprécier visuellement le surcroît de précision de la technologie Ultra HD, une dalle de 50'' minimum est nécessaire. Et comme l'effet de grille disparait (les pixels ne sont plus visibles à l'écran), le spectateur peut se rapprocher du TV pour une immersion totale dans l'image, sans perte de qualité.
Quels sont les moyens de profiter de l'Ultra HD ?
Comme vous vous en êtes rendu compte depuis de nombreux mois maintenant, la question des contenus est un sujet régulièrement abordé. Une TV Ultra HD c'est bien, mais avec du contenu c'est encore mieux.

Avec l'avènement de l'Ultra HD, la situation est semblable aux débuts de la HD où les diffuseurs furent prêts avant les contenus. Une situation qui perdura sur notre territoire national, les chaînes TV ayant mis énormément de temps avant de proposer des contenus HD, là où des pays comme les États‑Unis ou le Japon avaient déjà dix ans d'avance. Une situation laborieuse, qui espérons-le, ne se renouvellera pas avec l'Ultra HD. Le CSA planifie d'ailleurs les premières diffusions hertziennes à l'horizon 2018 si tout se passe comme prévu...

Pour ce qui est du marché de la vidéo, les choses se mettent progressivement en place, la VOD Ultra HD fera ainsi son apparition pour la toute première fois d'ici quelques semaines aux États-Unis. Mais, malgré les avantages offerts par le codec HEVC, la VOD Ultra HD accessible à tous n'est clairement pas pour demain, surtout lorsque l'on voit que la vitesse moyenne de connexion en France n'est que de 5,2 Mbps. Bien trop peu… Il faudra encore s'armer de patience avant de pouvoir louer ou télécharger des films en très haute définition.

Le disque physique est donc encore loin d'être mort, et restera encore la meilleure solution pour profiter de la vidéo à domicile au format Ultra HD. Le Blu‑Ray actuel avec sa capacité de stockage de 50 Go étant trop limité pour accueillir un film UHD encodé en AVC/H.264, VC‑1 ou Mpeg2 HD, la Blu‑Ray Disc Association (BDA) planche actuellement sur une évolution du format BD. Comme déjà évoqué plus haut, le Blu‑Ray UHD comme nous l’appellerons (en attendant une appellation officielle…), pourrait adopter le codec HEVC/H.265 pour un passage en douceur du BD HD vers le BD UHD, c'est-à-dire sans remettre en cause les chaînes de production Blu‑Ray dont l'immense majorité ne sont même pas encore amorties chez les presseurs de disques optiques. Mais d'autres solutions existent comme, par exemple, l'adoption de la norme Blu‑Ray XL, d'une capacité imposante de 128 Go sur trois couches et validée par la BDA en juillet 2010. Reste à voir laquelle de ces solutions sera retenue… Nous devrions être fixés sur ce sujet avant la fin d'année, l'occasion pour la rédaction d'AVCesar.com de mettre à jour ce dossier.

En attendant de profiter de contenus Ultra HD natifs, toutes les images affichées sur les TV UHD seront upscalées à partir d'image SD ou HD, l'occasion pour les différentes marques de faire preuve de leur compétence respectives en termes de traitement d'image. Et ce que nous avons aperçu chez Philips nous a rassuré sur la qualité du procédé Ultra Pixel HD Engine, directement issu du Perfect Pixel HD Engine qui fait les beaux jours des modèles haut de gamme de la marque depuis des années. Et croyez‑nous, après avoir goûter au spectacle de l'image Ultra HD signée Philips, difficile une fois rentré chez soi le soir, de ne pas regarder son TV HDTV 1 080p d'un œil critique...
En attendant l'apparition sur le marché, physique avec l'évolution du Blu‑Ray et dématérialisé avec les nouvelles offres de VOD très haute définition, de contenus natifs Ultra HD, seules les images de jeu vidéo PC (dont les cartes graphiques sont capables d'afficher une résolution UHD) ou les images issues d'un Upscaling Ultra HD sont disponibles. Et si le traitement vidéo du TV est performant, elles donnent littéralement l'impression, comparées à un même signal en 1 080p, de lever le voile sur une nouvelle ère de l'image.
Ultra HD et 4K, même combat ?
Impossible de clore ce dossier sans éclaircir un point important lié à cette nouvelle technologie et qui porte à confusion auprès de nombreux consommateurs, mais aussi des médias et des revendeurs/distributeurs, la différence entre les résolutions Ultra HD et 4K. Souvent utilisés l'un pour l'autre, elles ne se valent pourtant pas tout à fait !
Là ou l'Ultra HD est uniquement destinée au marché des téléviseurs, donc au grand public, le 4K est une norme strictement réservée au cinéma. De manière chiffrée, là ou l'Ultra HD offre une résolution de 3 840 x 2 160 pixels, le 4K permet de profiter d'une résolution de 4 096 x 2 160 pixels. Il en est de même pour le 1 080p, qui est en réalité une déclinaison grand public du format cinéma 2K (2 048 x 1 080 pixels).

Là ou on les comptait sur les doigts d'une seule main il y a quelques années, la très grande majorité des films cinéma sont aujourd'hui captés en 4K, 5K voire même 8K ! D'où la nécessité de donner naissance à des diffuseurs capables de permettre au grand public d'exploiter pleinement ces contenus et de profiter de leur qualité intrinsèque, et ne pas se contenter de versions « downscalées ».
Plus généralement, le marché de l'audio-vidéo a toujours calqué ses pas sur celui du cinéma, qui demeure une source d'inspiration en matière de tendances technologiques. La HD et la 3D en sont les exemples les plus récents, aujourd'hui c'est au tour du format 4K d'être décliné dans nos salons avec l'Ultra HD.


4999€ 6990€
il y a 2 jours
212€ 279€
il y a 2 jours
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.