FÉVRIER 2013
De Palma : la vie de Brian
Certains retournèrent à un cinéma de divertissement tentant de retrouver le souffle des grands films hollywoodiens des années 30 et 40 (ce fut notamment le cas de Spielberg), tandis que d’autres décidèrent de repartir du matériau légué par les maîtres : Lang, Ford, Hawks et Hitchcock bien sûr.
FÉVRIER 2013
Robert Redford : un cow-boy pas comme les autres
Né en 1932 à Santa Monica, Californie, Robert Redford démontre très tôt de grands talents athlétiques. Champion de tennis et de base‑ball (Le meilleur, qu’il tournera sous la direction de Barry Levinson en 1984, sera un hommage à son sport favori), Redford s’avère également être un peintre doué. En 1959, il fait ses débuts sur la scène de Broadway dans Tall Guy, avant d’obtenir son premier (petit) rôle au cinéma dans War Hunt. La même année, Redford est embauché pour assurer de petits rôles à la télévision, dans Twilight Zone et le fameux épisode de la série Alfred Hitchcock Presents, Route 66. C’est en 1962 qu’il tourne son deuxième film sous la direction de Sydney Pollack. Ce sera Propriété interdite aux côtés de Nathalie Wood, qui sort alors de West Side Story de Robert Wise. Entre les deux hommes, l’entente est parfaite et augure une carrière conjointe de six films jusqu’à Havana en 1990.
JANVIER 2013
Joe Dante : l'enfant terrible de l'Amérique
En vingt‑cinq ans de carrière, Joe Dante s’est illustré comme l’un des cinéastes américains les plus corrosifs, minant le système hollywoodien de l’intérieur dans chacun de ses films. Même s’il s’est essentiellement cantonné dans le cinéma de genre (fantastique, horreur et SF), Dante est assurément l’un des rares cinéastes politiques contemporains. En dépit de quelques succès majeurs ([bluray:472:Gremlins], L’aventure intérieure, Small Soldiers, Hurlements), Dante demeure un outsider de la galaxie cinématographique. Trop subtil pour l’industrie de l’entertainment, trop Américain pour les autres, le réalisateur fut toujours un peu marginalisé.
NOVEMBRE 2012
Cyborgs : robots, androïdes et consorts
Homme face à la machine, chair contre métal… La robotique a toujours véhiculé un discours prométhéen sur les dangers de la science et les inventions de l’homme, lorsque ceux‑ci deviennent incontrôlables.
OCTOBRE 2012
Charles Chaplin : Charlot forever
Avec lui, le cinéma a acquis très tôt ses lettres de noblesse. Le Kid, La ruée vers l’or, Les temps modernes ou encore Le dictateur, autant de films devenus des classiques qui ont marqué de leur empreinte la moitié de ce siècle. D’une certaine façon, Charles Chaplin incarne à lui seul le cinéma.
PLANNING
DVD 27/09/17 Memories of War
BLU 27/09/17 Memories of War
BLUHD 27/09/17 Le vieux fusil
INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
http://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
http://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
maggie-q
christian-rouaud
bryan-cranston
stefano-sollima
Advertisement