Amplificateur 9.2 Yamaha RX-A3020 : AirPlay, Quad HD et multiroom HDMI

08.06.2012 / 12:41
/ Par Vincent Morette

Après la présentation en détail des amplificateurs audio‑vidéo Yamaha RX‑V373, Yamaha RX‑V473, Yamaha RX‑V573, Yamaha RX‑V673, Yamaha RX‑V773, voici le Yamaha RX‑A3020, modèle 9.2 et 3D Ready, la référence la plus huppée de la gamme 2012 du constructeur nippon.


Au chapitre des grosses nouveautés cette année, la compatibilité AirPlay, un Upscaling Quad HD, du procédé High Resolution Music Enhancer (Upsampling 96 kHz/24 bits sur la musique PCM ou des fichiers Flac), un nouveau micro pour un calibrage automatique plus précis et la possibilité de véhiculer deux signaux audio‑vidéo distincts via les deux sorties HDMI pour une gestion multiroom.
Pour le reste des caractéristiques techniques, le Yamaha RX‑A3020 reprend bien sûr l'intégralité de celles de son prédécesseur, le Yamaha RX‑A3010 (cliquez pour découvrir le test de la rédaction d'AVCesar.com), en plus des spécificités de la signature Aventage : présence d'un cinquième pied situé au cente du châssis pour réduire les vibrations émises par le transformateur, transistors de puissance et dissipateurs thermiques. Le design, lui, reste identique.
Sinon, on retrouve une puissance de 9 x 150 W (sous 8 ohms), une traverse de châssis en H avec cadre intérieur rigide, doublée d'une construction à double‑fond, et le mode DSP HD3 apparu l'année dernière pour un son Surround toujours plus réaliste (attention, pour utiliser ce mode DSP, deux enceintes d'effet avant en sus sont obligatoires).
Les réglages vidéo poussés grâce à la présence du processeur HQV VHD1900 sont toujours de la partie. De même pour un calibrage automatique du système évolué avec la technologie YPAO‑R.S.C (Reflected Sound Control pour un contrôle de la réflexion du son) et vingt‑trois modes Cinema DSP.
Idem pour une structure d'amplification symétrique pour une meilleure séparation des canaux droite/gauche et une optimisation de rapport signal‑bruit, la possibilité de configurer complètement l'amplificateur via une interface spécifique (Receiver Manager) développée par la marque à l'aide d'une connexion réseau, et les quatre modes Scene Plus accessibles grâce à autant de boutons présents en façade. Treize autres configurations sont en fait disponibles à travers l'interface utilisateur pour un total de dix‑sept modes Scene Plus, dont quatre peuvent être assignées à la zone 2 ou zone 3. Bien sûr, ces modes Scene sont tous paramétrables si les réglages de base ne conviennent pas. À signaler aussi la fonction Web Browser Control autorisant le contrôle total da l'amplificateur via une adresse IP à partir d'un ordinateur par exemple.
Au menu également : deux sorties HDMI dont une dotée de la fonction ARC (elles délivrent le même signal), décodeurs Dolby TrueHD/DTS‑HD, convertisseurs Burr‑Brown 192 kHz/24 bits sur tous les canaux, tuner RDS à quarante présélections, égaliseur graphique ou paramétrique, entrée mini‑Jack 3,5 mm en façade pour raccorder éventuellement un baladeur MP3, traitement Music Compressed Enhancer pour améliorer la qualité des fichiers compressés (MP3…), télécommande programmée et programmable plus une seconde zappette simplifiée…
Mais aussi un OSD avancé, la fonction passerelle audio UPnP (DLNA), les compatibilités MP3, WMA, AAC, Wav et Flac, l'accès aux Webradios, la certification Windows 7, la gestion du protocole CEC au moyen des boutons Scene pour des matériels autres que Yamaha raccordés (allumage et extinction du lecteur Blu‑Ray par exemple avec le seul bouton Power de l'ampli), et le contrôle de l'amplificateur au moyen d'un périphérique Android/iOS à l'aide de l'application gratuite Yamaha AVControler.
La connectique rassemble pour sa part huit entrées HDMI CEC 1.4 (dont une en façade) transparentes au signal 3D, Deep Color, xvYCC et 1 080p/24, dotées des fonctions Auto LipSync et Upscaling 1 080p et Quad HD comme déjà explicité. On compte également quatre YUV, quatre S‑vidéo, cinq Composite, quatre entrées audio optiques, trois coaxiales, dix stéréo RCA, une sortie Pre‑Out 11.2, une entrée analogique 7.1, un port USB Host en façade avec gestion directe d'un iPod/iPhone/iPad, un port Ethernet et deux sorties subwoofer.
Sans oublier l’entrée pour, par exemple, brancher un adaptateur Wi‑Fi optionnel Yamaha YWA‑10. Disponibilité, en noir ou titane, annoncée pour début octobre. Prix indicatif encore inconnu (mais il devrait évoluer par rapport à son prédécesseur).
Amplificateur 9.2 Yamaha RX-A3020 : AirPlay, Quad HD et multiroom HDMI
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES
COMPARATIFS
»
Comparatif : quelle tablette 7'' choisir ?
»
Six platines Blu-Ray 3D à moins de 160 €
»
6 stations d'accueil iPod/iPhone à moins de 600 €