De l’écran plat au TV The Frame, en 20 ans Samsung a bouleversé le design des téléviseurs

S’il est une marque qui aura œuvré depuis des lustres à innover en termes de design sur ses téléviseurs, c’est bien Samsung (cf. photos ci‑dessus qui accueillent chacune un TV, saurez‑vous le retrouver ?). Dès les débuts de l’écran plat, la firme coréenne a cherché à proposer des alternatives à ses concurrents. Et si elle ne fut pas la seule, certes, elle aura en revanche été la plus constante, la plus audacieuse voire la plus hardie avec les modèles Timeless et, bien sûr, la plus influente avec, par exemple, le succès des écrans LCD LED à la finesse extrême au début des années 2010. Retour sur, presque, deux décennies de modèles TV, qui auront permis de transformer un banal téléviseur en objet d’art(s).

 

Durant de longues années, à l’exception de quelques dispositifs professionnels de vidéo projection ou de prototypes d’écrans plats, le tube cathodique était au cœur des téléviseurs. Également baptisé CRT, de l’anglais Cathode Ray Tube, il leur imposait une forme assez peu élancée, même si certaines astuces permettaient d’offrir à leur ébénisterie une forme moins cubique. Souvent, leur face arrière portait une protubérance, ou leur dos était particulièrement bombé, afin de masquer le canon à électron, élément clé du tube, tout en donnant l’illusion visuelle que le téléviseur était moins « massif ».

 

Dès leurs débuts les téléviseurs ont donc été soumis à des critères de design afin qu’ils se fassent aussi discrets que possible et s’harmonisent à la décoration d’intérieur d’un foyer. Mais la technologie dictait ses contraintes. De plus, le tube cathodique étant constitué d’une énorme ampoule en verre dans laquelle régnait un vide poussé, il n’était donc pas possible de proposer des écrans dotés d’une très grande diagonale. Durant des années un appareil doté d’un écran de 65 cm de diagonale, soit 25'', était considéré comme un grand téléviseur.

 

Entre le téléviseur à tube (cathodique) et le TV The Frame auquel la dernière partie de ce dossier est consacré, 20 ans se sont écoulés. Que de chemin parcouru en termes de technologie et de design ! D'un matériel électronique sans âme une fois éteint, soit pendant la majeure partie de la journée, il est aujourd'hui devenu un objet d'art capable d'apporter dans votre salon les œuvres les plus célèbres du musée Prado ou les plus belles photos de l'agence Magnum.

 

Néanmoins, il était encore facile de le dissimuler dans un meuble lorsqu’il n’était pas utilisé. Une spécificité qui n’est plus guère possible avec les écrans actuels. Difficile d’ignorer leur vaste rectangle noir, assez inesthétique il faut bien le reconnaître, lorsqu’ils ne sont pas allumés. Pourtant, intégrer au mieux l’écran dans son environnement a toujours été une préoccupation majeure des consommateurs, donc des constructeurs : un téléviseur laid quand il est éteint a beaucoup moins de chances d’être un succès commercial qu’un concurrent au design plus soigné. Au fil des évolutions technologiques, les designers ont donc remis leurs concepts à plat, sont même souvent repartis d’une feuille blanche, pour proposer des produits toujours plus élégants, discrets et en harmonie avec l’évolution de la décoration d’intérieur.

 

 

De 1998 à 2017, deux décennies d’évolution design

 

 

Nul doute que la domination sans partage de Samsung durant les dix dernières années (le constructeur coréen devrait aisément aligner une onzième année de rang en 2017) est aussi liée à l'audace du design de leurs téléviseurs. 

 

1998 Avec la présentation du premier écran LCD (voir photo ci‑dessous), conçu par Samsung en partenariat avec Sony, les utilisateurs prennent conscience de l’intérêt de l’écran plat et de ses atouts en termes de réduction de l’encombrement du téléviseur. Même si, à l’époque, la diagonale d’écran la plus couramment vendue n’est que de 32”, soit 81 cm, il fait figure de grand écran par rapport aux téléviseurs cathodiques. Autre point fort : sa faible épaisseur, même si elle dépasse encore les 10 cm (excepté le pied‑support), offre la possibilité de l’accrocher au mur et d’envisager ainsi une esthétique nouvelle pour le salon familial. Néanmoins l’écran reste définitivement cerné de noir et l’ébénisterie du téléviseur est plus « utilitaire » qu’esthétique.

 

  

2006 Samsung ose sortir des conventions et offre même la couleur à l’ébénisterie de ses téléviseurs avec la gamme Bordeaux. Le téléviseur devient un élément de décoration à part entière.

 

2008 L’innovation en matière de design se poursuit avec l’apparition du design Cristal (voir photo ci‑dessous) et de la double couleur. Cependant, la technologie CCFL, basée sur des tubes fluorescents pour assurer le rétroéclairage, impose toujours une certaine épaisseur au téléviseur.

 

 

2009 Une évolution technologique majeure fait son apparition. Les LED (voir photo ci‑dessous) remplacent les CCFL, ce qui permet de proposer des téléviseurs beaucoup plus minces. Sur le modèle B7000 (en photo ci‑dessous), son épaisseur n’est que de 35 millimètres. De plus, la luminosité de l’écran est accrue et de nouveaux concepts de rétro éclairage, comme le Local Dimming, font leur apparition pour offrir une meilleure dynamique de contraste.

 

L'apparition des LED a révolutionné l'esthétique des téléviseurs. Beaucoup moins encombrants que les tubes CCFL, elles ont offerts de nouveaux horizons aux designers avec des TV de plus en plus fins.

 

 

2010 La filière LED autorise aussi l’apparition des bords plus étroits. L’image couvre la quasi‑totalité de l’écran et les bords se font oublier. De même, le téléviseur devient ultra‑mince et esthétique sous tous ses angles. La finition aluminium de son coffret associée à un masquage de la connectique en font un objet épuré et élégant qu’il soit vu de face, de profil ou même de dos. Le C9000 (en photo ci‑dessous) est l’illustration de cette évolution. Le téléviseur n’est plus obligatoirement relégué contre un mur ou un coin de pièce. Il peut trôner au milieu d’un espace de détente tout en contribuant activement à sa décoration.

 

La série TV Samsung C9000 marqua un vrai tournant en matière d'esthétique. D'une épaisseur de seulement 8 mm sur la majeure partie de l'écran (l'électronique était regroupée dans le pied), elle préfigure les séries apparues ces dernières années où la finesse est devenue un argument commercial incourtournable pour les consommateurs.

PLANNING
DVD 22/06/18 Black Panther
BLU 22/06/18 Black Panther
BLUHD 22/06/18 Black Panther
DVD 26/06/18 The Cured
BLU 26/06/18 The Cured
INTERVIEWS
Melissa George - La gifle
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/135/photo_0315184326.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/149/photo_0450174503.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/170/photo_1215120005.jpg
melissa-george
sidse-babett-knudsen
sophie-turner
anthony-hopkins