Interview
Gad Elmaleh - Moi, moche et méchant
Gad Elmaleh a adoré faire la voix française de Gru, incarné en VO par Steve Carell. Une expérience dans l’animation qu’il a prolongée avec un certain Steven Spielberg pour l’adaptation très attendue de Tintin.

Comment avez-vous été sollicité pour faire la voix du personnage principal de Moi, moche et méchant ?
GE : un des producteurs, John Cohen, et Pierre Coffin, le réalisateur, ont pensé à moi. Ce qui m’a intéressé, c’est d’être impliqué dès le processus de création. Je ne suis pas arrivé à la fin. J’ai vu les dessins et j’ai été en studio pour suivre toute la fabrication.

Comment fait‑on la voix d’un personnage ?
GE : on tente plein de trucs ! J’ai essayé avec l’accent arabe, ça ne marchait pas. Avec l’accent italien, encore moins. Et à un moment donné, quelque chose est sorti avec une espèce d’évidence, un mélange de russe et d’espagnol. Je me suis éclaté à faire ça !

Avez-vous pris le même plaisir avec Steven Spielberg sur Tintin?
GE : ça a été une expérience incroyable avec le patron, le maître Steven Spielberg. Dix jours inoubliables.

L’avez-vous rencontré avant le tournage ?
GE : non, j’ai fait des essais à la maison en vidéo. Quand il les a vus, il a rigolé et j’ai été engagé. C’est une fois sur le tournage que je l’ai rencontré. J’étais très impressionné, mais on est très vite rentrés dans le travail. Il a une autorité énorme, mais sans jamais bousculer les acteurs. Tout ce qu’il vous dit vous booste pour les prises d’après. Quand ça ne va pas, il vous le dit avec une espèce de bienveillance évidente, et là, c’est reparti pour un tour (rires).

Étiez-vous fan de Tintin avant d’interpréter Omar Ben Salaad dans Le secret de la licorne?
GE : pas vraiment. Je l’ai découvert avec ce film. Mais rassurez‑vous, Steven Spielberg, lui, il connaît bien ! D’après les fous de Tintin qui était sur le plateau, on peut même dire que le Monsieur maîtrise. Donc, je crois que les Belges vont être contents.

N’avez-vous pas été trop gêné par la technologie utilisée pour jouer la comédie ?
GE : je me croyais presque dans Avatar ! On te pose des capteurs un peu partout sur le corps. Avec ce procédé technologique de ouf, tu ne sais même pas la tête que tu vas avoir ! Ça repose beaucoup sur la gestuelle, et c’est là qu’est la difficulté. Même si je ne vais pas me reconnaître physiquement dans le film, je pense que je retrouverai ma façon de bouger. J’ai hâte de voir le résultat.
Par Cédric Melon • Publié le 14/02/11
209€ 279€
il y a 8 heures
279€ 329€
il y a 8 heures
569€ 599€
il y a 11 heures
299€ 329€
il y a 11 heures
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.