Christine

Ultra Collector
Année : 1983
Réalisateur : John Carpenter
Interprètes : Keith Gordon, John Stockwell, Alexandra Paul
Éditeur : Carlotta
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50 + 1 DVD-9, 110', toutes zones
Genre : fantastique, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 18/09/19
Prix ind. : 49,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby TrueHD7.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
Amazon
60,64  €
Rakuten
58,46 €
Fnac
49,99 €

Avec Christine (1983), le réalisateur de Fog, Prince des ténèbres et New York 1997 dynamite le mode de vie conservateur d’une petite bourgade des années 50 et signe l’un de ses films les plus ironiques, porté par une bande‑son (des titres rock de l’époque) restée dans toutes les mémoires.

 

Le film suit ainsi la croisade vengeresse d'une Plymouth Furie 1958, jalouse, possessive et prête à tout pour satisfaire son propriétaire, un jeune adolescent boutonneux en proie aux moqueries (Keith Gordon, excellent) qui va peu à peu s'octroyer les attributs virils de sa voiture au point de révéler une personnalité insoupçonnée.

 

Un fantastique classique à revoir de toute urgence en 4K.

Carina Ramon - Publié le 18/11/19

Cinécult' John Carpenter : esprit rebelle

Y'a‑t‑il des moins de 20 ans qui connaissant le nom de John Carpenter ? Nous l'espérons… Depuis trente‑cinq ans, Carpenter évoque à lui seul le cinéma fantastique.

Lire la suite
Liste des bonus
- Commentaire audio de John Carpenter et Keith Gordon
- Blu-Ray et DVD du film
- Livre inédit de Lee Gabin Plus furieuse que l’enfer : le tournage de Christine
- Making of en trois parties écrit, produit et réalisé par Laurent Bouzereau, avec les entretiens de John Carpenter, Richard Kobritz, Bill Phillips, Terry Leonard et les acteurs Keith Gordon, John Stockwell et Alexandra Paul
- Christine : la mise en route
- Christine : Fast and Furious
- Christine : la chaîne de montage
- 20 scènes coupées
- Conversation avec John Carpenter filmée lors de la remise du Prix du Carrosse d’Or 2019 par La société des réalisateurs de films et la quinzaine des réalisateurs
- Bande-annonce


Commentaire

N'ayant pas reçu le coffret en intégralité de la part de l'éditeur, impossible pour nous de visionner les bonus (donc de leur attribuer une note) hormis le commentaire audio de John Carpenter et Keith Gordon présent sur le disque 4K Ultra HD Blu‑Ray. Le réalisateur en profite pour donner de nombreuses informations techniques, le pourquoi de certains plans et ou de l'emploi de certaines caméras, tandis que Keith Gordon nous en dit plus sur le stylisme par exemple, volontairement un peu étrange pour son personnage.

 

À noter que le Blu‑Ray et le DVD du film présents dans ce coffret Ultra Collector sont exclusifs à la France car issus du nouveau master restauré par Sony pour la version 4K, contrairement au master précédent utilisé partout ailleurs pour ces deux formats.

Note bonus : 0/6
Image

Dès les premières images sur la ligne de production à l'usine de Detroit, les chromes des voitures brillent de mille feux de leurs reflets métalliques et les couleurs ultra‑vernies font fureur (le rouge en particulier, celui de la carrosserie de Christine bien sûr, plus sanguin que jamais).

 

Un constat qui se répète tout au long du film, notamment lors des scènes impressionnantes d'autoréparation de Christine. L'apport de lumière de ce nouveau master (Digital Intermediate 4K) est indéniable et cela se voit à chaque instant, comme lors de la scène du cinéma en plein air, bel exemple d'association de piqué, de brillance et de couleurs juteuses qui permettent pour la première fois de voir tous les détails de l'habitacle de la voiture, même de nuit. D'ailleurs, la moindre source lumineuse du cadre éclaire la nuit et rend parfaitement lisibles presque toutes les scènes de pénombre pour un relief véritablement inédit. Que dire de plus, à part bravo ?

 

Voici donc une 4K Ultra HD absolument remarquable, ici associée à une patine organique qui nous rappelle tout le travail et l'épure opérés par Carpenter sur son image 35 millimètres. Évidemment, quelques plans plus flous ou bouchés subsistent, mais ce n'est clairement pas ce que l'on retient de cette restauration effectuée dans les règles de l'art par Sony, avant Carlotta ne récupère les droits pour cette sortie 4K Ultra HD France.

 

Pouvoir profiter du film dans de telles conditions, comme trempé dans un bain de jouvence 4K à partir du négatif original, est un plaisir dont on ne se lasse pas. Une belle, grande et pleine image qui frôle de justesse le carton plein (six étoiles).

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Les nappes synthétiques composées par John Carpenter et les titres rock qui émaillent le film sont bien répartis sur les enceintes, doublés de dialogues limpides à apprécier en VO Dolby Atmos pour plus d'équilibre et cohérence avec l'ensemble des ambiances, si importantes pour le film au demeurant. Une ampleur, une présence et une sensation d'angoisse jamais ressenties avant, même si on n'atteint pas, bien sûr, le rendu sonore Dolby Atmos de films plus récents sortis en 4K. 

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Sarah Jessica Parker - Divorce saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/166/photo_0804204009.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/134/photo_1022184229.jpg
sarah-jessica-parker
lucas-belvaux
fabrice-gobert
jesse-tyler-ferguson
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011