Follow me

No Escape
Année : 2020
Réalisateur : Will Wernick
Interprètes : Keegan Allen, Holland Roden, Denzel Whitaker, Roten Rubinstein, Pasha D. Lychnikoff, George Janko
Éditeur : Program Store
BD : BD-50, 91', zone B
Genre : horreur, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 07/01/21
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français DTS‑HD Master Audio 2.0
Anglais DTS‑HD Master Audio 5.1
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
Sous-titres
Français imposé sur la VO
Amazon
19,10  €
Rakuten
14,50 €
Fnac
26,28 €

Influenceur célèbre, Cole (Keegan Allen, Pretty Little Liars) est convié avec sa bande de potes à Moscou pour participer à un escape game d’un genre très particulier.


Tel est pris qui croyait prendre, voici la morale qui colle parfaitement au film de Will Wernick. Cole, archétype inconsistant d’une jeunesse obnubilée par son image, fera les frais d’une aventure qui n’a de ludique que ses influences, allant de Saw (James Wan) à Hostel (Eli Roth).


Non dénué d'une petite tension horrifique, le récit se borne à dérouler la liste des victimes tombées entre les mains peu rassurantes de gorilles russes (attention cliché) tandis que Cole, l’unique rescapé du jeu malsain, devient à son tour le follower contraint de ce petit théâtre des horreurs. Retournement ironique et plutôt jouissif pour le spectateur, le it boy aux millions de vues devient un voyeur démuni (quoique toujours insignifiant) dans le monde réel, mais un jeu peut en cacher un autre et sa résolution n’en sera que plus cruelle.

Carole Lépinay - Publié le 21/04/21
Liste des bonus
- Film annonce (1')


Commentaire

On avait fait le tour, cela dit.

Note bonus : 0/6
Image

Première partie très flatteuse avec beaux décors, belles lumières, scènes de nuit soignées et photo élégante. Puis on change totalement de braquet dans un hangar désaffecté simplement éclairé de luminaires verts bien glauques. La définition reste honnête mais le manque de variété de décors lors de l'escape game fait plutôt chiche.

Top image : aucun
Note image : 4/6
Son

Il faudra faire avec un fond sonore typique de ce genre de film, aux sonorités métalliques et sourdes. On attendait là encore plus de variété et créativité. Cela dit, les dialogues passent bien et le 5.1 fait ce qu'il peut pour faire mousser le peu de matériel sonore à disposition.

Top son : aucun
Note son : 4/6



PLANNING
20/05/21 Sorcière
20/05/21 Les Arnaud
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Mathieu Amalric - L'agent immobilier
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/151/photo_0557184527.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
mathieu-amalric
lucy-lawless
lars-lundstrom
stefano-sollima
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011