Army of the Dead

Année : 2021
Réalisateur : Zack Snyder
Interprètes : Dave Bautista, Ella Purnell, Omari Hardwick
Éditeur : Netflix
VOD : 126'
Genre : horreur
Interdiction : - de 16 ans
Sortie : 21/05/21
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 2 160p (HEVC)
HDR Dolby Vision
HDR10
16/9
Bande-son
Français Dolby Digital Plus 5.1
Anglais Dolby Digital Plus 5.1
Allemand Dolby Digital Plus 5.1
Espagnol Dolby Digital Plus 5.1
Portugais Dolby Digital Plus 5.1
Sous-titres
Français, anglais, allemand, espagnol, arabe

Zach Snyder tente de réinventer le film de mort‑vivant en le nappant d'une grosse couche de chantilly à la fraise version milkshake bien frappé. On aimera… ou pas.

 

Une resucée du film de zombie par le réalisateur de Justice League qui n’a plus rien à voir avec son honnête premier long métrage réalisé en 2004 avec Sarah Polley (L’armée des morts). Ici, le metteur en scène, également producteur, scénariste et chef‑opérateur, se fait plaisir à tous les postes en alignant des scènes vulgaires, éculées et vides de sens (on est loin ‑très loin‑ des pièces maîtresses du genre signées Romeo (Le jour des morts vivantsLa nuit des morts‑vivantsDiary of the Dead). 

 

Mélange de film de braquage et de zombie, le scénario de Snyder se cale sur une bande de gros bras sous stéroïdes prêts à braquer le coffre‑fort d’un casino dans un Las Vegas repeuplé de zombies. Pour cela, ils n’ont que 24 heures, le gouvernement ayant décidé de lâcher une bombe atomique sur la zone pour régler définitivement le problème zombie.  

 

Après un prologue vulgaire au possible et un générique prometteur très proche dans la forme de celui de l’excellent Watchmensynthétisant le parcours fondateur des héros, Army of the Dead démarre sa succession de scènes ultra‑violentes tout en déversant à l'écran des hectolitres de sang de synthèse.


La suite est toute aussi pachydermique. On croisera en vrac des zombies qui pensent, des zombies qui respirent (si si), des zombies qui portent des casques, des zombies qui montent à cheval, mais aussi des zombies robots, des zombies chevaux, des zombies tigres et des zombies alien… une belle brochette qui va massacrer et se faire massacrer par les armoires à glace vues dans le générique.

 

Au‑delà des rebondissements téléphonés, des mauvais raccords, des invraisemblances en pagaille et d'un réel souci de plans à rallonge, Snyder s’évertue aussi à ruiner la forme de son film, notamment avec sa volonté absolue de ne faire le point que sur un seul personnage à la fois, tous les autres étant systématiquement flous. Un principe qui, répété, devient vite assez moche.

 

À voir pour le fun, car en réalité, on est plus près d'une mauvaise suite sans fin d’Expendable que du véritable objet de cinéma.

Carina Ramon - Publié le 26/05/21
Liste des bonus
- Bande-annonce


Commentaire

2h30 de film, c'est déjà long… Bon.

Note bonus : 0/6
Image

Zach Snyder au poste de chef‑opérateur : du flou, du flou, du flou. Le tout mal éclairé et mal cadré. Évidemment, tout cela est parfaitement voulu et assumé, comme la toute petite palette colorimétrie. Hormis quelques scènes de nuit qui claquent sur Las Vegas et où le HDR Dolby Vision s'apprécie réellement, on a du mal à trouver un sens à tout cela. D'autant que la précision est perfectible et la laideur généralisée.

Top image : aucun
Note image : 3/6
Son

Une bande‑son aussi foutraque que le scénario toutefois dotée d'un gros mixage et d'une musique bien lourde qui fait le job. Pour l'exemple de finesse, on repassera. Mais pour la déflagration permanante, on y trouvera de quoi se déboucher les écoutilles. Attention toutefois, le simple Dolby Digital Plus 5.1 n'est pas 'on plus la panacée ultime pour les exégètes du son bien placé et détonnant.

Top son : aucun
Note son : 3/6



260€ 300€
il y a 10 heures
50€ 60€
il y a 10 heures
130€ 150€
il y a 10 heures
PLANNING
01/12/21 Separation
01/12/21 Outrages
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Stefano Sollima - Gomorra saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
stefano-sollima
poppy-montgomery
pascal-laugier-et-louis-thevenon
justin-theroux
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser