Enceinte

Harman Kardon Citation One

Par Gwendal Lars - Publié le 11/11/19
Mustav
Prix indicatif : 199 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte amplifiée multiroom
Amplification : Class D
Puissance : 40 W
Haut-parleurs : tweeter 20 mm, boomer 89 mm + radiateur passif
Rapport signal/bruit : >80 dB
Connectivité : Wi‑Fi ac, Bluetooth 4.2
Compatibilité : HE‑AAC, LC‑AAC, MP3, Vorbis, Waw (LPCM), Flac, Opus
Assistant vocal : Google Assistant
Dimensions : 140 x 188 x 140 mm
Poids : 2 kg
L’essentiel

La One est le premier modèle de la gamme d’enceintes multitoom dite intelligente (elle embarque l’assistant vocal Google Asssitant) que propose Harman Kardon. C’est ainsi la cadette d’une famille comptant huit éléments.

 

 

Citation One, la plus petite de la série

Après avoir passé en revue ses grandes sœurs (cliquez sur les références suivantes, Harman Kardon Citation 100 et Harman Kardon Citation 500, pour découvrir les tests complets de ces produits par la rédaction d’AVCesar.com), nous nous intéressons donc aujourd’hui à la plus petite de la famille. En dépit de ses dimensions réduites, Harman Kardon l’a dotée de caractéristiques intéressantes et de solutions technologiques lui offrant un comportement surprenant, notamment dans le grave, comme nous le verrons lors de nos écoutes. À première vue, d’aspect et de gabarit, la Citation One rappelle fortement une enceinte Bluetooth conventionnelle. Mais un modèle premium. En effet, on note que, pour son habillage, Harman Kardon a opté pour un tissu particulièrement élégant. Choisi en fonction d’impératifs techniques, il offre aussi une transparence acoustique quasi totale ce qui lui permet de ne pas entraver la restitution de l’aigu.

 

 

Bluetooth au programme

Bien entendu, comme l’habit fait (quand même) souvent le moine, outre sa vocation d’enceinte réseau la Citation One fait aussi office d’enceinte Bluetooth. Pour cela, elle est équipée d’un transmetteur Bluetooth 4.2 de dernière génération qui lui donne accès au son Hi‑Res Audio, même par le biais de cette liaison jusqu’ici décriée par les puristes et autres inconditionnels de son haute qualité. Sur la face supérieure de la Citation One prennent place, sous forme de zones sensitives, les commandes habituelles de réglage du niveau d’écoute, de mise en pause, de reprise de la lecture ainsi que celle d’activation de la recherche de jumelage Bluetooth et enfin de verrouillage du micro (cf. photo ci‑dessous).

 

 

Cette dernière fonction permet de couper totalement le micro afin d’éliminer tout risque d’écoute intempestive à l’insu du possesseur de la Citation One. Dans ce cas, au lieu du traditionnel « OK Google », l’activation de la recherche vocale devra se faire manuellement en pressant le bouton Micro. Enfin, comme cette enceinte s’intègre au sein de l’écosystème Google Home, elle est donc compatible Chromecast.

 

Package acoustique et véritable stéréo en binôme

L’architecture électro‑acoustique de la Citation One reste assez conventionnelle. On retrouve la plupart des choix technologiques de la marque. Son cœur s’articule autour d’une configuration deux voies. Un boomer 89 mm de diamètre à fort débattement prend en charge la restitution du grave. Un radiateur passif, très généreusement calibré, logé à l’arrière de l’enceinte vient l’assister. Un tweeter 20 mm assure celle de l’aigu. Un amplificateur numérique Class D doté d’une puissance de 40 W alimente le tout. Pas de stéréo, donc, à partir d’une unique enceinte. Cependant, il est possible d’en coupler deux pour accéder à une véritable restitution stéréophonique.

À savoir, la Citation One ne petu pas être assignée au rôle d'enceinte surround au sein d'une configuration Home Cinéma. Pour cela, il faut faire appel aux références Harman Kardon Citation Surround.

  

 

Application Google Home obligatoire

Comme de tradition, pour bénéficier pleinement des fonctionnalités de la Citation One, il est indispensable de la piloter depuis l’application Google Home. Comme nous allons le voir, celle‑ci est même indispensable dès la mise en service de cette enceinte puisqu’elle est totalement dépourvue de connectique. Seul un port micro‑USB dédié à la maintenance (à gauche sur la photo ci‑dessous) et la prise pour le cordon d'alimantation secteur sont disponibles pour. Un choix qui, au passage, s’oppose à l’utilisation de toute source analogique.

 

Concurrence

Bose a présenté récemment son enceinte Home Speaker 500 (449 €). Pour son assistant vocal, la marque a opté pour Alexa. S’insérant dans l’écosystème Bose, elle peut aussi se transformer en satellite de sons d’ambiance en association avec une barre de son.

 

Sonos propose depuis cet été Google Assistant, après l’adoption d’Amazon Alexa en 2018. Les enceintes Sonos, dont la petite Play:1 proposée à 229 €, peuvent être configurées avec l’un ou l’autre des assistants vocaux via l’application maison. Elles restent bien entendu compatibles avec l’écosystème multiroom de la marque et la Play:1 peut endoser le rôle d'enceinte surround dans une installation Home Cinéma avec une barre de son Sonos PayBar et un caisson de basses Sonos Sub.

 

Pour son Home Pod, à 349 €, Apple reste fidèle à Siri. Si le taux de reconnaissance est parfois en retrait comparé à Amazon Alexa et/ou Google Assistant, Apple a, en revanche, misé sur la qualité de restitution sonore en tentant de corriger automatiquement les imperfections d’acoustique de la pièce.

 

L’enceinte VC-GX30 que propose Onkyo à 249 € a aussi fait le choix de Google Assistant. Elle base son utilisation en mode multiroom sur Chromecast.

Verdict technique

Comme les autres éléments de la famille Citation, la One est totalement dépourvue de connectique. Impossible, donc, d’en tirer le moindre son, y compris en Bluetooth, avant d’avoir installé l’application Google Home sur une tablette ou un smartphone relié au réseau Wi‑Fi de l’habitation. Une fois l’application téléchargée et lancée, la configuration de la Citation One se fait quasi intégralement de manière automatique. Cette mise en service ne présente donc aucune difficulté particulière.

 

 

Installation aisée

En effet, sans aucune intervention, un premier dialogue s’établit automatiquement en Wi‑Fi direct. Durant cette phase, la tablette, ou le smartphone, précise à la Citation One le nom du réseau Wi‑Fi à exploiter puis lui fournit les codes d’accès. La connexion Wi‑Fi « rebascule » alors en mode conventionnel et la Citation One est alors visible sur la page d’accueil de l’application. 

 

Par ailleurs, une fois cette initialisation réalisée la Citation One peut s’utiliser de manière totalement autonome. Elle accède à tous les services que propose Google Home sans qu’il soit nécessaire de passer par une tablette ou un smartphone. Comme déjà mentionné, elle répond aux instructions vocales tant pour interroger le Net, via Google Assistant, que pour accéder à des services de musique en streaming ou même à un appareil connecté en Bluetooth. De plus, si plusieurs appareils compatibles Googlecast sont détectés sur le réseau, le système demandera de préciser vers lequel diffuser la musique demandée.

 

 

Controle complet via Google Assistant

Bien entendu, tous les services que propose Google Assistant sont disponibles. Il est aussi possible de demander depuis n’importe quelle Citation One connectée au réseau de jouer telle musique dans une pièce et telle autre dans une autre. De même, elles pourront accéder à une playlist sur Deezer, Spotify, etc. ou se connecter à une webradio. Pour cette dernière opération la Citation One exploite les services du traditionnel serveur vTuner avec beaucoup d’efficacité. En somme, pour l’essentiel des demandes, une tablette devient inutile et l’assistant vocal à lui seul offre déjà la possibilité d’accéder à une multitude de fonctions.

 

Nous avons pu noter l’excellente « sensibilité » du micro de l’assistant vocal. À savoir, une barre de LED frontale s'illumine pour signifer que Google Assistant est en attente d'une instruction. Bon point, même lors d’écoutes à niveau soutenu, il distingue parfaitement l’ordre « OK Google » d’activation des commandes vocales. Il en est de même si l’on parle d’assez loin. L’application s’avère donc surtout utile dès qu’il est question de modifications « profondes » de l’installation comme renommer les enceintes, les rassembler en groupe de diffusion, les associer à une pièce, voir les coupler afin de disposer d’une véritable restitution stéréophonique.

 

 

Qualité sonore

En ce qui concerne la qualité de la restitution sonore, le moins que l’on puisse dire est que la Citation One est généreuse en grave. Son vaste radiateur passif n’est bien sûr pas étranger à ce comportement. La puissance généreuse de l’amplification interne (40 W) lui permet d’assurer un niveau d’écoute honorable sans saturation ni distorsion. De plus, en dépit de son encombrement modeste, la Citation One dispose d’une bonne assise. Le grave est relativement profond. Parfois il tend à passer à l’avant‑plan, mais ce comportement est plutôt favorable à l’écoute des musiques actuelles. L’électro, entre autres, y trouve son compte et la Citation One sait mettre en valeur ses basses les plus profondes. Le reggae est, lui aussi, bien servi comme nous l’a prouvé l’écoute de nos habituelles plages de test extraites des répertoires de Bernard Lavillier et de Baz‑Baz.

 

Globalement, l’écoute de la Citation One est plutôt plaisante même si son léger déséquilibre tonal, tendant à favoriser le grave, pourra dérouter les amateurs de musique classiques inconditionnels d’une scrupuleuse linéarité de la réponse en fréquence. Néanmoins ce n’est pas là la cible ni la vocation de la Citation One. Elle ne prétend pas se substituer à une chaîne Hi‑Fi mais, plus humblement, offrir à toute pièce une ambiance musicale agréable. En plus de donner des informations précieuses à toutes sortes de questions ou rappeler les rendez‑ous de l’agenda du jour via Google Assistant. 

 

 

Conclusion

L’enceinte Harman Kardon Citation One occupe donc une place centrale au sein de la gamme du constructeur américain. Polyvalente, elle est capable d’occuper tous les postes sur le terrain de jeu sonore et multiroom. Au regard de son tarif attractif et de son fonctionnalité Bluetooth, elle peut facilement constituer une porte d’entrée vers la musique dématérialisée. Elle peut aussi être associée à son double pour former une véritable configuration stéréo, sans‑fil, là encore pour un prix abordable. Enfin, la Citation One s’avère une parfaite candidate comme maillon d’une chaîne multiroom.

 

Peu onéreuse, performante, ergonomique avec les fonctions Bluetooth et Google Assistant, évolutive avec le Wi‑Fi embarqué, l’enceinte Harman Kardon Citation One multiplie les bons points. Parfaite pour débuter, parfaite aussi pour compléter une installation multiroom. Difficile de dire mieux.

+ Les points forts
»  
Puissance généreuse
»  
Profondeur du grave
»  
Aigu bien défini sans être agressif
»  
Compatible Google Home
»  
Gestion des flux Hi‑Res Audio
»  
Possibilité de constituer une configuration évolutive
»  
Belle qualité de fabrication
- Les points faibles
»  
Utilisation de l’application indispensable pour la configuration
»  
Aucune connectique (ni Ethernet, ni entrée auxiliaire)
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES