Lecteur multimédia

Zappiti Neo

Par Vincent Morette - Publié le 26/07/22
Mustav
Prix indicatif : 799 € TTC
Note AVCesar.com
Type : disque dur multimédia
Disque dur : 3,5" jusqu'à 16 000 Go
Réseau : UPnP (DLNA)
Sortie HDMI : v 2.0b
Dimensions (L x H x P) : 430 x 80 x 285 mm
Poids : 3,9 kg
zz
L’essentiel

La marque française Zappiti est implantée dans le secteur des lecteurs multimédia depuis de nombreuses années. Sa gamme précédente proposait sept modèles dont quatre compatibles HDR (cf. nos tests des Zappiti One SE 4K HDR et Zappiti Pro 4K HDR). Fin 2021, cette dernière a été remplacée par une toute nouvelle série de lecteurs premium comptant trois références toutes compatibles HDR10+ et HDR Dolby Vision, les Zappiti Neo, Zappiti Reference et Zappiti Signature.

 

 

Le fabricant a su se forger au fil du temps une solide réputation dans le monde du multimédia, en particulier grâce à son système de jaquettes du même nom, simple d’utilisation et très complet. Point fort, celui‑ci évolue d’année en année avec des fonctionnalités toujours plus nombreuses à destination des cinéphiles, mais aussi des mises à jour rétro‑compatibles avec les lecteurs de générations précédentes, un autre point fort très appréciable. Aujourd’hui la marque hexagonale propose trois modèles résolument haut de gamme : le Zappiti Neo, objet de ce test, positionné au prix indicatif de 799 €, le Zappiti Reference plus huppé et équipé d’un double rack à disques durs internes et d’une alimentation toroïdale affiché à 1 299 €, et le Zappiti Signature, navire amiral de la marque affiché à 2 699 € similaire au Reference mais doté d’une double alimentation R‑Core, un ampli casque et des Dac ESS Sabre ES9030Pro.

 

 

Zappiti Neo, présentation

Le nouveau modèle Zappiti Neo arbore un design flamboyant qui le hisse au niveau des plus beaux lecteurs Blu‑Ray du marché, comme les regrettés lecteurs Oppo ou Pioneer. On est loin du Zappiti One à la fabrication certes satisfaisante, néanmoins un cran en dessous de celle du Zappiti Neo. Le panneau frontal par exemple, d’une parfaite sobriété, dissimule un rack à disque dur caché derrière une trappe à basculement vertical en métal usiné dans la masse.

 

 

De même, son châssis entièrement en aluminium brossé en impose et la finition est impeccable. Comme les deux autres modèles de la marque, le Zappiti Neo propose une nouveauté très demandée de la part des utilisateurs, à savoir un écran LED frontal. Précision, les modèles supérieurs offrent un écran Oled plus complet permettant, en plus, de contrôler la lecture de la musique sans devoir allumer le téléviseur. Comme le Zappiti Pro 4K HDR, le Zappiti Neo est capable d’accueillir des disques durs Sata, pris en charge jusqu’à 16 téraoctets. À ce propos, le constructeur précise que si les disques de 18 To et 20 To sont pris en charge par Zappiti Explorer, ce n’est pas le cas avec le système de jaquettes Zappiti Video en raison d’une incompatibilité en écriture de la part d’Android 9, toutefois ils fonctionnent lorsque les disques sont partitionnés en deux. Bon point, à l’instar du Zappiti Pro 4K HDR, le Zappiti Neo permet de faire office de serveur pour d’autres lecteurs grâce à la fonction Zappiti Share. Le boîtier est équipé d’un ventilateur très silencieux afin de pouvoir offrir le refroidissement nécessaire aux disques durs de large capacité.

 

 

Le Zappiti Neo reprend le style des autres lecteurs de la gamme en arborant fièrement un logo Z central, symbole de la marque française. La connectique est très soignée (connecteurs en or, y compris sur les sorties HDMI) et très complète avec un port USB 3.1 en lieu et place du connecteur 3.0 sur les modèles de la génération précédente. Sa connectique est très complète et propose pêle‑mêle : 

• 1 sortie HDMI 2.0b compatible HDR10+ et HDR Dolby Vision

• 1 sortie HDMI Audio Only

• 1 entrée HDMI 2.0 permettant d'enregistrer un signal vidéo numérique provenant par exemple d'un tuner TNT HD

• 1 sortie audio numérique coaxiale 

• 1 sortie audio numérique optique

• 1 port Ethernet réellement Gigabit

• 1 sortie stéréo RCA audio analogique

• 1 sortie vidéo Composite sur RCA (pratique pour y connecter un moniteur de contrôle)

• 4 ports USB (dont un port USB 3.1 déjà évoqué) et un port USB‑C

 

 

À savoir, un port USB est positionné sur le panneau frontal de l’appareil pour une meilleure praticité. Au chapitre de la connectivité, on trouve la certification Wi‑Fi 5 avec deux antennes détachables et connecteurs or, plus une antenne dédiée au Bluetooth. Bien sûr, il est aussi possible de connecter des périphériques externes en Bluetooth comme un clavier, une souris, des enceintes ou un casque audio sans‑fil Low Latency (faible temps de latence). Son format traditionnel standardisé de 43 cm de large (identique à celle d’une platine Blu‑Ray) pourra ainsi s'associer parfaitement avec les autres appareils de votre système Home Cinéma. Comme tout modèle haut de gamme qui se respecte, des oreilles de mise en rack sont proposées en option (inclus sur les modèles Reference et Signature). Et le lecteur repose sur des pieds Hi‑Fi anti‑vibrations.

 

Lecteur multimédia complet et polyvalent, le Zappiti Neo vise le marché haut de gamme. Afin de pouvoir assurer les meilleures performances vidéo et audio possibles, le Neo utilise la nouvelle puce Reatek RTD1619DR, ainsi que des composants haute qualité sélectionnés avec soin. Celle‑ci est basée sur un processeur Octa Core (8 cœurs) très puissant, contre une puce Quad Core (4 cœurs) sur la génération précédente, basé sur une architecture ARM 64 bits (comme pour le processeur des lecteurs UHD Reavon, cf. le test complet du produit UBR‑X100 par la rédaction d’AVCesar.com). La mémoire flash interne est identique à celle des autres modèles de la nouvelle gamme, à savoir 32 Go (contre 16 Go pour le Zappiti Pro 4K HDR). Le lecteur dispose également de 4 Go de Ram, soit deux fois plus que sur les lecteurs de génération précédente, de surcroît plus véloce ce qui aide à l’amélioration de la réactivité de la machine lors de la navigation.

 

Zappiti Neo, même télécommande en mieux 

La télécommande infrarouge rétroéclairée et légère s’avère quasiment identique à celle du Zappiti Pro 4K HDR. Toutefois, elle cache une différence de taille, une réactivité des boutons sensiblement améliorée. Il n’est maintenant plus nécessaire de devoir appuyer très fortement dessus. C’est très appréciable. Le récepteur IR est toujours très réactif, bien qu’étant placé derrière la vitre de l’écran frontal. Et pour les gens qui souhaitent placer le lecteur dans un meuble fermé, une rallonge IR est fournie avec l’appareil.

 

 

La télécommande du Zappiti Neo propose bien sûr des touches de raccourcis telles un vrai bouton Stop ou encore des accès directs d’Avance et Retour rapide par incrément de 1 min ou 10 secondes. En revanche, le bouton 3D n’est pas fonctionnel. Interrogé à ce sujet, le constructeur nous a dit travailler dessus. Nul doute que cela sera opérationnel dans un futur Firmware. Pour accéder aux options 3D, il faut donc pour le moment passer par le menu. On trouve aussi en haut de la télécommande des touches programmables permettant de contrôler un ampli ou un TV avec les principales commandes à savoir On/Off, Volume+/‑, Info et Source. On peut ainsi se passer de la zappette de son ampli Home Cinéma ou de son téléviseur. Pratique ! Et pour les utilisateurs les plus exigeants, le fabricant fournit toujours les codes pour les plus grandes marques de télécommandes programmables : Crestron, Control4, ProControl, RTI et Pronto, la regrettée marque Logitech Harmony. De nouvelles marques sont aussi désormais prises en charge comme Elan et un driver IR est proposé pour Crestron en plus des simples codes comme c’était le cas par le passé. De plus, un driver IP complet avec aller‑retour est proposé pour certaines marques comme Control4 ou RTI. Voilà qui ravira les amateurs de domotique.

 

Il est aussi toujours possible de piloter le lecteur via une télécommande virtuelle accessible depuis l'application Zappiti Media Control disponible pour les tablettes et smartphones iOS et Android.

 

Zappiti Neo, capacités multimédia

Le lecteur est compatible avec la plupart des formats vidéo actuels tels MKV (2D et 3D MVC), UHD et BD Iso (2D et 3D MVC) avec le support des listes de lectures (BD Lite) et menus, DVD Iso 2D avec support des menus, Mov, MP4, M2TS, TS, AVI, MP4, etc. ainsi que les codecs les plus utilisés tels que DivX (à partir de la version 5), Xvid, Mpeg2, AVC/H.264, mais aussi HEVC/H.265/x265 et ce jusqu'en 10 bits et résolution Ultra HD 4K. Le codec VP9 de Google est aussi de la partie et supporte la résolution UHD 4K jusqu'à 60p en 10 bits. La plupart des formats de sous‑titres sont proposés dont PGS, Sub, IDX, SRT et autres avec la possibilité de modifier le type d'encodage, la position verticale (y compris sur les PGS), la taille ou encore la couleur, avec mémorisation des réglages et mémorisation des sous‑titres par défaut. Les sous‑titres externes multiples sont supportés. D’autre part, les sous‑titres forcés sont enfin supportés, ce qui n’était pas le cas sur la génération précédente. Enfin, une option permet de télécharger les sous‑titres d’un film ou d’un épisode de série. Sur les sous‑titres Blu‑Ray (PGS), les balises de positionnement sont gérées.

 

 

Côté son, le lecteur est compatible avec les formats audio multicanaux les plus répandus tels que Dolby TrueHD ou DTS‑HD mais aussi avec les plus récents formats audio multipoints Dolby Atmos, DTS:X et DTS:X Pro. D’ailleurs, des bandes‑annonces démos Dolby Atmos et DTS:X Pro sont proposées gratuitement dans l’application Zappiti Video, en partenariat avec la prestigieuse marque de processeurs Home Cinéma premium Trinnov. Dans un futur Firmware, le fabricant envisage la possibilité de lancer des trailers personnels avant le film (DTS:X, Dolby Atmos, THX ou autre), et cela à partir de fichiers stockés sur le disque dur (ou un Nas). Pour la musique, le lecteur prend en charge la plupart des formats audio Lossless et sans compression à savoir Wav, Flac, Alac, ou AIFF jusqu'en 192 kHz/32 bits, mais aussi les formats plus grand public tels que le format MP3. Le format DSD est supporté cette fois nativement et non pas uniquement via l’app HiByMusic (qui est d’ailleurs pré‑installé dans le lecteur pour ceux qui souhaitent l’utiliser). Les vignettes des albums sont supportées dans Zappiti Explorer.

 

Zappiti Neo, allumage…

La page d'accueil du lecteur est beaucoup plus réactive que sur la génération précédente. On y trouve Zappiti et Explorer, un accès aux applications Android, aux favoris et aux réglages. Le bouton Zappiti de la télécommande donne accès à la fameuse application Zappiti Video (ex Zappiti Media Center) qui a fait la réputation de la marque via son système de jaquettes simple et complet, tandis qu’une autre touche donne accès directement à l’explorateur de fichiers Zappiti Explorer. Malgré sa simplicité déconcertante d'utilisation, l'explorateur propose de nombreuses options accessibles via la touche Menu de la télécommande : Sélectionner, Sélectionner tout, Copier, Couper, Coller, Éditer ainsi que des modes de répétitions de lecture, etc. Et il est désormais possible de formater les disques durs directement sur le lecteur via Zappiti Explorer. Fini les galères de formatage via PC ou Mac. En revanche, seuls les disques d’une capacité égale ou inférieure à 16 To peuvent être formatés par le lecteur. Le lecteur supporte Android 9 (et non 6 comme sur la génération précédente), ce qui offre sur le papier une plus large compatibilité en termes d’applications. D’autant plus que les licences DRM Widevine L1 permettent en théorie d’éliminer les restrictions de résolution ou de nombre de canaux en audio.

 

Malheureusement, dans les faits, certains services de streaming demandent l’acquisition de licences supplémentaires, impossible à acquérir sauf à s’appeler Sony, Apple ou nVidia. C’est le cas en particulier de Netflix et Disney+ qui sont bloqués. Espérons qu’un jour les choses évolueront afin que les petits fabricants puissent avoir une chance d’en profiter. Néanmoins, certaines autres applications comme Spotify, YouTube 4K, Tidal ou Arte HD, sont pleinement fonctionnelles. À savoir, concernant Netflix, un tutoriel Zappiti propose l’installation d’un applicatif Netflix plus ancien, moins sexy que l’actuel, mais qui fonctionne sur les lecteurs Zappiti et qui supporte la navigation au clavier. En revanche, la résolution est limitée en 1 080p et le son à du simple stéréo. Mais c’est déjà ça.

 

Concurrence

Aujourd'hui, peu de lecteurs multimédia peuvent prétendre au statut premium. La box nVidia Shield est très complète au niveau compatibilité avec les applications externes et offre Netflix et Disney+ en Ultra HD 4K et HDR Dolby Vision mais sa qualité d’image et de son sur la lecture des fichiers apparaît en deçà de celle du lecteur Zappiti Neo (sans même parler des Zappiti Reference et Signature). Idem pour l’Apple TV. On trouve ensuite les lecteurs 4K Ultra HD Blu‑Ray Reavon et Panasonic qui proposent actuellement la meilleure qualité d’image et de son sur le marché. Malheureusement la partie multimédia est extrêmement pauvre sur ces lecteurs. 

 

Sur la route du Zappiti Neo, on trouve aussi le Dune HD Pro Vision 4K Solo proposant qualité d’image et de son similaire, mais son système de jaquettes est beaucoup trop simpliste, bien plus limité au niveau des fonctionnalités et son interface d'une autre époque. Enfin, vient le Zidoo Z1000 PRO, concurrent le plus sérieux, moins cher que le Zappiti Neo. Mais là aussi, le système de jaquettes, même s’il a progressé, est très loin d’être aussi complet que celui de Zappiti et aucun système multiroom n’est proposé. D’autre part, la stabilité n’est pas optimale bien que cela puisse changer via de futures mises à jour.

Fiche technique
Type : disque dur multimédia (3,5" jusqu'à 16 000 Go)
Connectique : sortie HDMI (v 2.0b), sortie Composite, sortie audio stéréo, sortie audio numérique (optique), port USB Host, port Ethernet, Wi‑Fi (ac)
Compatibilité : MP3, AAC, Ogg, Flac, Alac, DSD, AIFF, MQA, DivX (SD et HD), WMV (SD et HD), Mpeg2 (SD et HD), Mpeg4 (SD et HD), Jpeg, gestion DRM
Réseau : UPnP (DLNA), Bluetooth 5.0 + EDR, Podcast, Webradios, Web TV, accès aux contenus de sites web (non)
Gestion vidéo : automatique, Pal (50 Hz), NTSC (60 Hz), Cinéma (24 Hz)
Fonctions : CEC, xvYCC, Deep Color, High BitRate Audio, OSD Français, désentrelacement (vidéo/film) automatique, upscaling vidéo 2 160p, gestion du zoom à partir du 4/3 basique, gamme HDMI étendue
Consommation : 39 W (0,02 W en veille)
Finition : noire
Dim. (L x H x P) : 430 x 80 x 285 mm
Poids : 3,9 kg
ph image
Verdict technique

Dès l’ouverture de la boîte (double carton pour une protection maximale lors du transport), le produit respire le sérieux. Le packaging fait penser à celui des lecteurs Oppo UDP‑203 ou les nouveaux lecteurs Reavon. La boîte d'accessoires est soignée et complète. Dans le respect des nouvelles normes écologiques, un manuel d’utilisation très complet et en français, est proposé en PDF en lieu et place du traditionnel manuel papier. Une feuille avec un QR code placée dans le carton permet de télécharger rapidement le manuel qu'il est possible de consulter depuis une tablette, ou éventuellement de l’imprimer pour ceux qui le souhaitent. La boîte d’accessoires inclut la télécommande IR, un câble HDMI compatible 4K HDR, un report infrarouge, un boîtier d’alimentation et les antennes Wi‑Fi et Bluetooth. Le lecteur est soigneusement emballé dans une housse et calé entre deux larges mousses de protection similaire à celles employées pour les lecteurs Oppo ou Reavon.

 

 

Zappiti Neo déballage

Une fois déballé, le Zappiti Neo apparaît dans toute sa splendeur, notamment grâce à une finition de très grande qualité ! Le panneau frontal flanqué d’un bel écran LED (grande nouveauté chez Zappiti) est taillé dans la masse et arbore un joli bouton Power similaire à celui des lecteurs Oppo dont visiblement la nouvelle gamme Zappiti est inspirée. Pas de doute, le lecteur en impose !

 

Zappiti Neo allumage

À l'allumage, on retrouve une interface similaire à celle des précédents modèles mais plus actuelle et plus réactive. La mise à jour des applications et du Firmware est une formalité, directement par internet. Les transferts de fichiers sont possibles selon plusieurs méthodologies : copier‑coller depuis un disque dur externe vers le disque dur interne, via une station d’accueil reliée à l’ordinateur, ou via réseau local. 

 

 

Zappiti Neo réglages

Le panneau de réglages donne accès à une multitude d’options dont de nouveaux paramètres dédiés au traitement VS10, au HDR10+ et HDR Dolby Vision ainsi qu’aux différents modes de sortie vidéo (profondeur couleur, espace couleur, résolution auto, auto framerate, etc.). C’est aussi par ce biais que l’on accède aux paramètres de langues et sous‑titres par défaut. En cours de lecture, le panneau d’infos, accessible depuis la touche Info de la télécommande permet d'afficher un grand nombre de données techniques telles la fréquence et la résolution du fichier, le codec vidéo, l'encodage couleur, ou encore la profondeur couleur ou le débit. 

 

 

Zappiti Neo, usage

Tous les fichiers que nous avons pu tester sont passés comme une lettre à la poste à l'exception des vieux fichiers DivX 3/DivX 4 et WMV HD qui, il faut bien le dire, ne sont plus beaucoup utilisés de nos jours. Contrairement aux Zappiti de la gamme 4K HDR, les chapitres DVD sont maintenant fonctionnels sur les nouveaux lecteurs de la marque. Les menus sont supportés aussi bien sur les DVD, Blu‑Ray, Blu‑Ray 3D et 4K Ultra HD Blu‑Ray. La plupart se chargent plus vite que sur le Zappiti Pro 4K HDR et la compatibilité est bien meilleure. À l’usage, il est extrêmement rare que des menus Blu‑Ray s’avèrent récalcitrants. C’est donc une très bonne nouvelle pour les amateurs de ces menus. Grâce aux eux, on peut ainsi accéder aux bonus des films ou choisir la version du film (version longue ou Director’s Cut, par exemple). Zappiti propose aussi sa propre base de bonus accessible depuis Zappiti Vidéo avec souvent des dizaines de contenus additionnels pour un film, régulièrement en résolution HD (making of, scènes coupées, extraits, critiques, bêtisier, bande originale). La fonctionnalité Seamless Branching (fichiers M2TS multiples pour un film) est parfaitement supportée. Les plus gros fichiers que nous avions à notre disposition ont été lus de manière parfaitement fluide jusqu'à 200 Mb/s (environ 2x le débit de l'Ultra HD Blu‑Ray tout de même), et cela aussi bien en réseau SMB que depuis un disque dur interne, ou externe connecté en USB. Les transferts en réseau sont aussi très rapides (nous avons pu aller jusqu’à 90 Mo/s).

 

 

Zappiti Neo, qualité d’image

Au niveau qualité d'image, le nouveau Zappiti Neo est impressionnant. Le piqué d'image est tout bonnement incroyable avec un niveau de détail très supérieur à celui de la gamme précédente et fait immédiatement penser au rendu du Panasonic DP‑UB9000, réputé pour être l’un des ténors du marché. Il y a une nette amélioration de la qualité d’image en comparaison avec celle du Zappiti Pro 4K HDR qui était déjà excellente. Les noirs sont plus profonds et détaillés (surtout visible en vidéoprojection), la dynamique d'image est bien meilleure, en particulier sur les films HDR grâce à la gestion des métadatas, et le grain pellicule est bien mieux restitué. Nous avons pu remarquer aussi beaucoup moins de bruit vidéo dans les basses lumières. L'image apparaît également extrêmement fluide. Comme sur les lecteurs précédents, le Neo supporte le mode Source Directe qui permet d’utiliser un scaler externe.

 

 

Les formats HDR Dolby Vision et HDR10+ fonctionnent très bien, aussi bien sur les Iso UHD que sur les structures BDMV, les MKV ou encore les fichiers M2TS. Pour les utilisateurs équipés de téléviseur ou vidéoprojecteur non compatible, le lecteur convertit automatiquement la plage dynamique en SDR ainsi que le Rec.2020 en BT.709 pour des couleurs adaptées. La conversion HDR vers SDR est bien mieux gérée que par les lecteurs de la génération précédente avec des teintes beaucoup plus naturelles. À ce titre, le mode VS10 (algorithme exclusif développé par les Laboratoires Dolby pour un traitement 12 bits des signaux HDR), activable à la demande sur les signaux SDR et/ou HDR offre une vraie amélioration d’image.

 

Zappiti Neo, qualité de son

Si l’image est exceptionnelle, le son audio numérique en bitstream est tout aussi excellent. Tous les formats Home Cinéma sont pleinement supportés, y compris Dolby Atmos, DTS:X Pro ou encore Auro 3D. Les impacts des explosions sont propres et puissants. Les démos Trinnov directement accessibles depuis Zappiti Video en Atmos et DTS:X Pro sont impressionnantes. L'immersion est totale ! La sortie audio numérique audio coaxiale est aussi de très bonne facture et saura sublimer vos écoutes musicales pour peu que l’on y associe un bon Dac externe. La plupart des formats audio sont lus sans problème et cela jusqu'en 192 kHz/24 bits. Et le DSD est supporté nativement par Zappiti Explorer ainsi que via l’application intégrée HiByMusic. Pour ceux qui veulent aller encore plus loin, il est possible de remplacer l’alimentation externe par une alimentation linéaire audiophile. Dommage d’ailleurs que Zappiti n’en propose pas en option sur leur site. Des modifications sont aussi possibles via le revendeur allemand Authentic Cinema, à l’image de ce que proposait l’anglais Audiocom, qui améliore encore le rendu originel déjà excellent du Neo. Mais le prix de la modification est plus cher que le prix du lecteur… Cette modification est donc réservée aux plus fortunés.

 

Zappiti Neo, qualité de l'application Zappiti Video

Comme sur les autres lecteurs de la gamme, le nouveau Zappiti intègre l'application Zappiti Video qui a fait le succès de la marque, un Media Center qui permet de profiter d'une mise en image de votre collection de films et séries TV. La simplicité de configuration et d'utilisation est déconcertante. Une fois le compte Zappiti créé et le numéro de licence saisi, il suffit d'indiquer le chemin d'accès aux dossiers Films et Séries TV et c'est tout. Zappiti s'occupe du reste. Les films et séries sont identifiés, les jaquettes récupérées et tout est classé automatiquement au sein de diverses catégories. Sur environ 300 films analysés, 100% ont été reconnus avec succès. Dans le cas contraire, il reste possible de les identifier manuellement très facilement en renommant les titres des fichiers ou en saisissant l’identifiant du film dans TMDb à l’aide des touches numériques de la télécommande. Pratique et extrêmement efficace. Notons au passage que le système d’identification est communautaire. Ainsi, les identifications manuelles de films profitent aux autres utilisateurs.

 

Les jaquettes sont de grande qualité (titres lisibles et non coupés comme cela peut arriver avec d’autres systèmes de jaquettes) et en français (ou en anglais au choix) et il est possible de les modifier. Zappiti dispose d’ailleurs de sa propre base de jaquettes (Zappiti Db), en plus des bases de données classiques que sont TMDb et IMDb. À ce jour, Zappiti Db contient plus de 18 000 jaquettes de films dont un certain nombre inédites (posters restaurés d’après les affiches originales). Et depuis la nouvelle version de Zappiti Video, Zappiti Db propose des fonds animés sur la page de présentation des films et des séries, en plus de la bande sonore. Effet immersion garanti ! À l’heure où nous écrivons ce test, environ 350 fonds animés sont disponibles, principalement pour les films 4K et les grands classiques de cinéma (James Bond, Star Wars, Le Parrain, Blade Runner…), les blockbusters récents ainsi que quelques séries TV phares. La liste complète mise à jour est accessible ici : Liste des films avec fond animé

 

 

 

 

Zappiti Vidéo, ergonomie

Zappiti offre la possibilité de trier les films via différents filtres tels que date de sortie, note, durée, etc. L’interface propose désormais trois thèmes graphiques (Classic, Silver et Aurora en photos ci‑dessous), et d’autres sont prévus par le fabricant. Le nombre de jaquettes à l’écran est personnalisable (de deux à cinq lignes) et il est possible d’afficher ou non les bandeaux (DVD, Blu‑Ray, Blu‑Ray 3D, 4K Ultra HD, MKV...) et d’activer les reflets sur les posters (cf. deuxième capture ci‑dessous).

 

 

 

Pour les bandeaux des posters, la nouvelle version de Zappiti offre un large choix (cf. capture ci‑dessous), très utile pour les cinéphiles : 4K Ultra HD Blu‑Ray Disc‑1 et 2, 4K Ultra HD Blu‑Ray Classic Remastered, Blu‑Ray Special Edition, Colored Edition, THX, IMAX Enhanced, 70 mm, Netflix, Disney+, etc. Environ une centaine de bandeaux spéciaux sont disponibles, dont certains feront sourire les plus anciens d’entre nous, par exemple Laserdisc.

 

 

 

Lors de la navigation au sein des jaquettes, les touches de 1 à 9 permettent d’accéder à un pourcentage de la liste des jaquettes de la catégorie en cours de consultation. Si un film n’est pas catégorisé comme l’utilisateur le souhaite, il est possible de l’associer à une ou plusieurs autres catégories. De plus, l’utilisateur peut à loisir créer des catégories personnelles en y associant l’icône de son choix parmi, presque, une centaine disponible.

 

Un moteur de recherche permet aussi de trouver facilement un film. Les résultats de recherches sont triés par titre, acteur, réalisateur, ou épisode. Lorsqu’un film est vu, il est automatiquement marqué d'une icône Vu. Idem, lorsque l'on a visionné un épisode, il est marqué comme Vu et la série est marquée En cours. De plus, lorsque l’on arrive à la fin d’un épisode, la lecture de l’épisode suivant s’enchaîne automatiquement. Bien vu ! Lorsque l'on clique sur un film, on accède à sa page de présentation avec un résumé, la note, des infos techniques et le casting. Tout est éditable directement à l'aide de la télécommande mais aussi depuis un PC, un Mac ou une tablette/smartphone Android ou iOS. La dernière version de Zappiti Video offre un nouveau panneau Éditer beaucoup plus ergonomique que le précédent et plus complet.

 

 

Zappiti Vidéo, personnalisation de la page d'accueil

À savoir, la page d’accueil de Zappiti Video est personnalisable. Dans la partie basse, il est possible d’ajouter, déplacer ou supprimer des boutons (modules). Un grand nombre de modules est proposé : Films, Séries, Top films, Récents, Catégories, Tous, 3D, 4K, Films pour enfants, Next (qui propose les films ou épisodes de séries en cours de lecture, ou l’épisode suivant d’une série, ou encore un nouveau film d’une saga existante), trailers Trinnov et bien d’autres. Les films de sagas sont placés automatiquement dans des groupes (fonction désactivable au besoin), triés par date de sortie et affichés dans une sorte de joli carrousel à défilement horizontal avec effet de profondeur. Pour les amateurs de VO, il est possible de paramétrer Zappiti pour que l’interface soit en français mais les jaquettes et les résumés des films en anglais.

 

 

À savoir encore, lors de la navigation dans les jaquettes, Zappiti joue la bande originale du film ou de la série sélectionnée. Cette nouvelle fonction communautaire intitulée Zappiti Soundtrack apporte un vrai plus à l’expérience utilisateur et permet de se mettre dans l’ambiance d’un long‑métrage avant de le lancer. Si un film n’a aucune bande‑son associée, il est possible d’en ajouter une via un éditeur de bandes originales accessible depuis l’application Zappiti sur PC ou Mac.

 

Zappiti Vidéo mode Enfant

Très pratique pour les familles, le mode Contrôle parental permet de marquer un film ou un groupe de film en tant que titre pour enfant. Au démarrage de Zappiti, un code Pin est alors demandé. Si au bout de 10 secondes le code n'est pas saisi à l’aide des touches numériques de la télécommande, Zappiti se lance en mode Enfant, avec une navigation simplifiée et un verrouillage des options d'administration. Un mode Installateur permet d’aller encore plus loin avec différents niveaux de verrouillage.

 

Zappiti Vidéo, gestion de la vidéothèque

À l’usage, si on clique sur la jaquette d’un film stocké sur un disque dur non présent physiquement dans le lecteur, Zappiti affiche un message indiquant à l’utilisateur d'insérer le disque en question. Ainsi, il est possible de stocker vos films sur plusieurs disques durs et de les interchanger aisément. Pour les utilisateurs équipés d’une connexion Internet à problème, Zappiti propose un mode Hors ligne très pratique. En activant ce mode, toutes les jaquettes et la base de données de la collection sont sauvegardées localement dans la mémoire interne du lecteur. Ainsi, si une coupure internet survient, il reste possible d’accéder à la collection Zappiti. Bien sûr, les fonctions connectées telles que les bandes‑annonces ne fonctionnent pas mais toutes les autres fonctionnalités y compris Zappiti Soundtrack ou les fonds animés sont utilisables.

 

 

Zappiti Vidéo et le format Cinémascope

Pour les utilisateurs d’écrans de projection au ratio 2.35:1, Zappiti propose un mode spécifique. L’interface est dans ce cas redimensionnée pour s’adapter au ratio. D’ailleurs, cette fonction a évolué et deux modes de défilements de jaquettes sont optimisés pour le mode 2.35:1, à savoir deux lignes et trois lignes, avec les jaquettes mieux réparties dans la zone d’affichage. La page synopsis est aussi mieux adaptée au ratio 2.35:1. Enfin, le mode 2.35:1 est actif aussi sur l’affichage des infos en cours de lecture, ainsi que la page d’accueil du lecteur et les menus de réglages, et cela depuis un récent Firmware.

 

 

Zappiti Neo, fonction Zappiti Share

Comme indiqué au début de ce test, le Zappiti Neo dispose d’une fonction serveur intitulée Zappiti Share. Cette fonctionnalité permet de partager le contenu vidéo stocké sur ses disques durs internes (ou connectés en externe via USB) vers d’autres lecteurs Zappiti, y compris des deux générations précédentes (4K et 4K HDR). Grâce à cette fonction, le Zappiti Neo devient réellement multiroom vidéo. Il suffit de se connecter avec son compte Zappiti depuis un autre lecteur Zappiti 4K HDR (ou 4K) de la maison pour accéder à l’ensemble de la vidéothèque. Ainsi, lorsque vous visionnez un film, il est marqué automatiquement Vu sur tous les appareils. Mieux, si vous regardez un épisode de série TV un soir dans votre salon et que le lendemain vous souhaitez continuer la série sur le lecteur Zappiti de votre chambre, Zappiti Video vous présente automatiquement l’épisode suivant sur la page d’accueil du lecteur. Pratique ! Précision, Zappiti travaille actuellement sur un mode de reprise de lecture multiroom qui devrait être disponible plus tard via une mise à jour.

 

 

Vous le constatez, l’ergonomie en général a été sensiblement améliorée. Et elle devrait encore progresser. L’équipe Zappiti travaille en effet prioritairement sur l'amélioration de la réactivité et de la fluidité de l’interface. Nous avons d’ailleurs pu tester une version alpha très prometteuse. À savoir, pour les éventuelles fonctions manquantes, le fabricant propose un système de vote. Précisons enfin qu’une assistance gratuite par internet est proposée en français avec des techniciens compétents (un luxe de nos jours).

 

Conclusion

Doté d’une puce beaucoup plus rapide, de deux fois plus de mémoire, d’un design remarquable ainsi que d’une finition impeccable, on le répète, le Zappiti Neo s’avère résolument un lecteur multimédia haut de gamme. Ses qualités d’image et de son dépassent celles de son prédécesseur le Zappiti Pro 4K HDR et concurrencent même celles des meilleurs lecteurs Ultra HD Blu‑Ray du moment.

 

 

Son système de jaquette stable, ultra‑complet et personnalisable (avec fonds animés et bandes originales durant la navigation), le mode 2.35:1, la fonction multiroom et la simplicité d’utilisation associée à une large compatibilité multimédia avec les formats les plus récents (HDR Dolby Vision et HDR10+ en Iso, BDMV, M2TS, ou MKV) font du Zappiti Neo un lecteur complet et attrayant. Avec sa télécommande revue et corrigée, sa compatibilité avec le Zappiti Nas Rip (pour automatiser la dématérialisation, cf. le test complet du produit par la rédaction d'AVCesar.com) et les principaux acteurs de domotique et télécommandes universelles, sa double sortie HDMI, son mode Direct Output et son système de mise en rack, ce nouveau venu dans la garnison de la marque française saura sans conteste séduire les amateurs Home Cinéma les plus exigeants. Un Award AVCesar bien mérité. 

+ Les points forts
»  
Excellente qualité d'image et de son
»  
Système de jaquette Zappiti ultra‑complet et personnalisable
»  
Fonds animés et bandes originales pendant la navigation dans les jaquettes
»  
Fiabilité et rapidité de chargement des menus Blu‑Ray
»  
Compatibilité HDR10+ et HDR Dolby Vision
»  
Mode Direct Output vidéo et fonction multiroom
»  
Qualité de fabrication et design
»  
Télécommande rétroéclairée haute sensibilité
»  
Application Zappiti pour tablettes et smartphones avec fonctions d'édition
»  
Assistance utilisateur gratuite en ligne et en français/Manuel d’utilisation complet et la base de connaissances en ligne
- Les points faibles
»  
Pas de gestion des balises italique sur les sous‑titres SRT
»  
Pas de possibilité d'extinction de la LED de veille
»  
Sous‑titres très brillants en HDR et HDR Dolby Vision sur les Iso UHD (PGS)
»  
Fluidité des menus de Zappiti Video très moyenne (en cours d’amélioration)
»  
Prix élevé
»  
Bouton 3D non fonctionnel (en cours de correction)
900€ 1999€
il y a 7 jours
899€ 1499€
il y a 1 mois
879€ 1049€
il y a 1 mois
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES
N°01
N°02
N°03
N°04
N°05
Accepter les cookies
Accepter
Refuser