De l’écran plat au TV The Frame, en 20 ans Samsung a bouleversé le design des téléviseurs

Naissance de la série TV The Frame


Néanmoins, si ces recherches sont particulièrement intéressantes et riches par leur créativité, elles ne constituent pas réellement une rupture avec l’image que chacun a d’un téléviseur. Le problème majeur réside dans le fait qu’un TV en veille ne présente inlassablement qu’un écran noir. La véritable rupture serait donc que le téléviseur devienne un élément de décoration de la pièce à vivre, qu’il soit en service ou non. Samsung innove alors encore pour mettre fin à cet incontournable « rectangle noir ». C’est la naissance du concept « The Frame ».

 

Comme cous pouvez le constater sur les photos ci‑dessus, il existe mille et un endroits pour fixer un TV The Frame au mur, comme pour l'accroche d'un véritable tableau.


Déclinés en 43’’, 55’’ ou 65’’ (109 cm, 140 cm ou 165 cm, voir photos ci‑dessous) et conçu autour d’un châssis haut de gamme à traitement vidéo 10 bits et dalle 100 Hz, les téléviseurs de cette nouvelle série disposent d’un mode Veille très particulier : leur écran n’est plus invariablement noir. Et ça fait toute la différence ! Lorsque le TV est en veille, il ajuste sa luminosité et sa température de couleur en fonction de la lumière ambiante en exploitant les informations issues d’un capteur de luminosité particulièrement élaboré.

 

Ainsi l’image qu’il affiche n’a plus l’apparence traditionnelle d’une image « électronique » issue d’un dispositif rétro‑éclairé, mais ressemble à s’y méprendre à une œuvre, une photographie en tirage papier, une reproduction de peinture placée dans un sous-verre et même un véritable tableau. L’effet est encore plus marqué en raison du traitement satiné de la dalle du téléviseur. Fixé au mur (voir encadré sur l’accroche murale Samsung plus bas), l’illusion est parfaite et il devient ainsi un élément de décoration à part entière.

 

Croyez-nous, sur ces différents murs, il est bien difficille de distinguer un TV The Frame au milieu d'une multitude de tableaux et photos. Même pour un œil averti… 



Par ailleurs, Samsung propose diverses sources et bibliothèques d’images pour que The Frame ne se limite pas à la fonction de « cadre photo amélioré ». Bien entendu, le téléviseur peut parfaitement exploiter des clichés créés par son possesseur, souvenir de vacances, portraits, etc. Transférées depuis une clé USB, par exemple, ces photos sont automatiquement stockées dans une zone mémoire du TV baptisée My Collection. Un dossier qui apparaît clairement sur le menu d’accueil du téléviseur et permet de retrouver aisément ses captures personnelles pour les visualiser en famille ou entre amis.

 

Samsung propose de personnaliser le contenu affiché par un TV The Frame lorsqu'il n'est pas utilisé pour diffuser un contenu audiovisuel. L'une des possibilités, bien sûr, est de mettre en avant une photo personnelle. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de piocher dans la galerie photos de son téléphone, ou alors de copier les fichiers photo sur une clé USB et la raccorder au téléviseur.

 

Cependant, les TV The Frame offrent bien d’autres possibilités pour habiller son écran de veille. Samsung propose plusieurs accès à des contenus issus d’artistes reconnus : graphistes, photographes, peintres, etc. En premier lieu, une centaine d’œuvres sont stockées d’origine dans la mémoire interne de l’appareil dans la section intitulée Samsung Collection. Elles aussi sont accessibles depuis le menu de configuration du téléviseur et il est possible de sélectionner directement depuis la télécommande une ou plusieurs œuvres à afficher en mode veille.

 

Outre ses contenus personnels, il existe une autre possibilité pour profiter d'un TV The Frame en toutes circonstances, afficher l'un des 100 clichés disponibles au sein du téléviseur, fruit du travail de 37 artistes professionnels.

 

Mais il ne faut pas perdre de vue que les téléviseurs de la gamme The Frame sont aussi des Smart TV. Ils sont donc capables d’accéder directement à internet et de « travailler en ligne ». Une fonctionnalité largement exploitée par Samsung pour proposer son service Samsung Art Store. Il propose le téléchargement payant d’œuvres, parmi 1 000 créations réalisées par des artistes reconnus du monde de la photographie ou, plus largement, des arts à travers un partenariat avec des agences photos, le musée du Prado, des collections d’œuvres, et galeries prestigieuses comme Magnum Photos, Saatchi Art, Albertina, Artspace, Sedition ou Lumas (cf. photo ci‑dessous).

 

Ici encore deux options sont proposées à l’utilisateur. Une première se base sur la location de l’œuvre. Une fois celle‑ci téléchargée il faut acquitter un loyer mensuel de 4,99 euros. Un choix qui permet de renouveler régulièrement ses éléments graphiques. Pour les « coups de cœur », une autre possibilité est offerte, à savoir l’achat définitif de l’œuvre au tarif de 19,99 euros. Elle est alors disponible « à vie » sur le téléviseur. Un choix qui se rentabilise dons assez rapidement puisqu’il suffit de trois mois d’exploitation pour rentabiliser l’option achat par rapport à l’option location.

 

Enfin, il est possible d'acquérir ou de louer une œuvre auprès des prestigieux partenaires Samsung. Pour constituer une « arthèque » propriétaire ou pour profiter d'œuvres différentes selon ses envies.



Enfin, pour une intégration optimale du The Frame au sein de la pièce de vie, ou pour mieux l’assortir aux œuvres qu’il présente, il est possible de lui offrir plusieurs encadrements différents. Ils viennent s’emboîter sur sa périphérie et peuvent ainsi être changés par l’utilisateur. Trois teintes sont disponibles, chêne, noyer et blanc, en plus du cadre originel noir. De plus, Samsung propose aussi un traitement visuel directement sur l’écran avec un système de masques capables de simuler, par exemple, un encadrement marie‑louise (cf. photos ci‑dessous). Au final, il devient quasi‑impossible à l’œil nu, même pour un spectateur averti, de discerner un TV The Frame placé au milieu de tableaux. Le résultat est véritablement spectaculaire.

  


Enfin, précisons que pour réaliser des économies d’énergie, inutile en effet d’afficher une œuvre lorsque personne ne peut en profiter, un modèle The Frame est doté d’un détecteur de présence. Si la pièce est inoccupée, il passe en veille profonde. L’arrivée d’une personne provoque automatiquement son passage en mode « Tableau ».

Reste que, le problème majeur d’intégration de la plupart des téléviseurs se loge au niveau de leur connectique. C’est pour cette raison que la gamme The Frame bénéficie aussi de la liaison Samsung One Connect. Ici encore, son câble optique de faible section et d’une longueur pouvant atteindre jusqu’à 15 m offre une très grande liberté d’installation. L’écran peut être totalement déporté par rapport à la « section connectique » du téléviseur. Une option qui autorise, entre autres, l’installation du téléviseur sur un chevalet, au centre d’une pièce, sans aucune connectique apparente. La gamme The Frame constitue ainsi une incontestable avancée en matière de design qui place enfin le téléviseur au rang d’élément de décoration à part entière : il ne se dissimule plus, il s’expose.

 

 

 

Accroche murale ultra-fine

Comme vous pouvez le constater dans la partie de ce dossier en partie consacrée à la série TV The Frame, pour créer l’illusion d’un tableau accroché au mur, de nombreux éléments entrent en jeu, sur le fond (composants techniques) comme sur la forme (différents encadrements disponibles). Mais il en est un, essentiel, l’accroche murale. Si le téléviseur apparaît déporté du mur à cause d’un support pas adapté, l’opération TV Tableau tombe à plat. Il était donc primordial de développer une accroche spécifique (précision, celle‑ci est commune aux TV QLED et The Frame) permettant de « coller » totalement l’écran au mur ou de le suspendre tel une toile.

 

 

L'accroche murale spécifique aux TV QLED et TV The Frame a été pensée pour permettre à Monsieur Toutlemonde de l'installer, même si ce dernier est un piètre bricoleur. Ensuite la manipulation du téléviseur est un jeu d'enfant et peut être gérée d'une seule main.

 

Ultra-fin et doté de deux positions, écran plaqué contre le mur ou écran incliné vers le bas (inclinaison ajustable pour obtenir le parfait angle de vision), à l’instar d’un tableau qui bâille via une ficelle clouée au dos (cf. photos ci‑dessous), ce support est extrêmement simple à mettre en œuvre et confère la touche finale à l’intégration d’un téléviseur QLED ou The Frame.

 


190€ 249€
il y a 13 heures
PLANNING
26/01/22 Stillwater
26/01/22 Dune
01/02/22 Tralala
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Christian Rouaud - Tous au Larzac
https://www.avcesar.com/source/interview/130/photo_0548183008.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/138/photo_0315185626.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/152/photo_0641125609.jpg
christian-rouaud
matt-dillon
pascal-laugier-et-louis-thevenon
nic-pizzolatto
Accepter les cookies
Accepter
Refuser