Sabotage

Année : 2014
Réalisateur : David Ayer
Interprètes : Arnold Schwarzenegger, Sam Worthington, Terrence Howard
Éditeur : Metropolitan Film & Vidéo
BD : BD-50, 109', zone B
Genre : thriller, couleurs
Interdiction : - de 12 ans
Sortie : 08/09/14
Prix ind. : 19,99 €
sans Must AV
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.85
HD 1 080p (AVC)
16/9
Bande-son
Français DTS-HD Master Audio 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Français en Audiodescription
Sous-titres
Français, français pour malentendants
Amazon
19,99 €
Officiellement, la mission de cette unité d'élite de la DEA était de prendre d'assaut le repaire d'un cartel de la drogue, mais en réalité, l'opération était prétexte à un véritable braquage. Aussi, après s'être emparés de 10 millions de dollars en liquide, les agents complices pensaient leur secret bien gardé. Jusqu'à ce qu'ils soient assassinés les uns après les autres, chaque membre de l'équipe devenant dès lors un suspect...

Passé totalement à la trappe en salles françaises (116 000 entrées), ce thriller ultra‑violent a fait encore moins bien que Le dernier rempart et Evasion. Il faut dire qu'à force d'incohérences, d'approximations, d'hémoglobine gratuite, de gunfights bourrins, de mauvais goût et de dialogues affligeants, cette série B réalisée à la scie‑sauteuse ne peut que laisser au spectateur un goût amer.

Rarement un film avec Schwarzenegger a été aussi mauvais.
Éric Le Ven - Publié le 04/09/14

Cinécult' Arnold Schwarzenegger : de Graz à Hollywood

La scène la plus célèbre de Total Recall : quand Arnold Schwarzenegger se déguise en affreuse mémère graisseuse ! Il fait sensation, car Arnold a toujours cultivé son corps. Entre 1969 et 1975, il est sacré quatre fois Monsieur Univers et sept fois Monsieur Olympe, édite quatre manuels de musculation, se fait immortaliser par Andy Warhol et pose dans une exposition au milieu de statues de Michel‑Ange... L’ancien gringalet binoclard d’Autriche devient le culturiste le plus demandé de Hollywood dans les années 80.

Lire la suite
Liste des bonus
- Fins alternatives (11')
- Scènes coupées (18'')
- Coulisses du tournage (8'')
- Bandes-annonces


Commentaire
Vu la teneur du film, le visionnage de ces bonus nous laisse totalement froids.
Note bonus : 1/6
Image
Une image affreuse et un montage sous amphétamine, le résultat à l'écran est plutôt moche. Et pourtant, la définition est impeccable, les contrastes toniques et les scènes sombres d'une lisibilité exemplaire. La photo, en revanche, n'est vraiment pas terrible.
Top image : 40' (un affreux cadavre cloué au plafond)
Note image : 5/6
Son
Les deux pistes 5.1 nous offre la pétarade acoustique habituelle avec des effets balistiques à foison, des basses ultra‑musclées et des surrounds en ébullition permanente. Plus bourrin, tu meurs...
Top son : aucun
Note son : 5/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
01/11/20 Journal intime
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/146/photo_0103184406.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/175/photo_0556215604.jpg
mads-mikkelsen
matt-dillon
tom-selleck
mathieu-amalric
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011