Bac Nord

Année : 2021
Réalisateur : Cédric Jimenez
Interprètes : Gilles Lellouche, François Civil, Karim Leklou, Adèle Exarchopoulos, Cyril Lecomte, Kenza Fortas
Éditeur : Studiocanal
BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 104', toutes zones
Genre : policier, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 18/12/21
Prix ind. : 19,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
2.35
UHD 2 160p (HEVC)
HDR10
16/9
Bande-son
Français DTS‑HD Master Audio 5.1
Français Audiodescription
Sous-titres
Français pour sourds et malentendants
Amazon
19,80  €
Fnac
24,99 €
Rakuten
24,98 €

Greg (Gilles Lellouche), Yassine (Karim Leklou) et Antoine (François Civil) sont collègues à la Bac Nord de Marseille. Greg s'interroge de plus en plus crûment sur l'efficacité et même l'utilité de son travail. Yassine, lui, est focalisé sur la naissance prochaine de l'enfant qu'il va avoir avec sa compagne Nora (Adèle Exarchopoulos), elle aussi policière. Le jeune Antoine est peut‑être le moins brillant des trois mais, force tranquille, il a su nouer une relation privilégiée avec une jeune trafiquante, Amel (Kenza Fortas). C'est grâce à cette dernière que le trio va apprendre l'arrivée d'un très gros chargement de drogue dans un quartier mis en coupe réglée par les narcotrafiquants. Soit pile le genre d'affaire à même de satisfaire le Préfet qui exige de ses troupes un coup d'éclat…

 

Une modernité nerveuse

Porté par une affaire réelle survenue en 2012, Cédric Jimenez (HHhH, Aux yeux de tous) signe avec Bac Nord le meilleur polar de 2021. Filmé à hauteur d'homme avec une modernité nerveuse, parfois même asphyxiante (l'opération dans la cité), le film est une œuvre à fort tempérament charpentée par un casting exceptionnel.

 

Tous, des rôles principaux aux plus modestes protagonistes, confèrent réalisme et émotions fortes à leur personnage. Gilles Lellouche excelle d'ailleurs à ce jeu‑là en créant un héros un peu mariole dont les béances intimes vont aller croissant. Mais s'il faut distinguer un des interprètes du film, la prime ira, selon nous, à François Civil. Ce dernier, qui interprète un personnage guère à l'aise avec les mots, se structure devant les caméras par une présence physique à forte amplitude et des routines quotidiennes qui expriment bien la trempe intime d'Antoine.

 

Étrange absence de récompense pour Bac Nord aux César

Certains mouvements politiques ont voulu voir dans Bac Nord un quasi‑reportage sur des quartiers de Marseille, abandonnés aux malfrats. Cette claire instrumentalisation d'une œuvre qui n'en méritait pas tant a lésé le film durant la majeure partie de son existence en salles. Et jusqu'à l'étrange absence d'une quelconque récompense pour Bac Nord aux César, hors un tardif César des lycéens.

 

La chose paraît d'autant plus injuste que le portrait de zones de non‑droit, certes frappant, n'était clairement pas le projet principal de Cédric Jimenez. Grâce à une approche honnête et quasi‑documentaire qui ne voile aucune des petites magouilles des personnages, Jimenez s'est plutôt focalisé sur un trio tentant contre vents et marées d'accomplir sa mission dans des circonstances hostiles et avec des moyens dérisoires.


Malgré les polémiques, en dépit de l'indifférence des César, le grand public ne s'y est pas trompé. Bac Nord, récit intelligent et robuste modernisation du polar à la française, a rassemblé en salles plus de 2 millions de spectateurs. On est prêt à parier qu'en version 4K et Blu‑Ray et, plus tard sur les plateformes de streaming, Bac Nord rencontrera le puissant succès qu'il mérite.

François Coulaud - Publié le 02/03/22
Liste des bonus
- Making of (29')
- Bande-annonce
- Blu-Ray du film


Commentaire

Des scènes très brutes de tournage, parfois sans son, témoignant de l'énorme travail de calage de la part du réalisateur, expliquant et mimant sans cesse les actions à mener pour tous les acteurs et figurants pendant les répétitions. La réalité d'un tournage qui prend son temps, pose sa mise en scène, contextualise l'état d'esprit des personnages. Enfin un making of dont le nom n'est pas galvaudé, merci Studiocanal.

Note bonus : 4/6
Image

La lumière blanche typique et immédiatement reconnaissable de Marseille est parfois un peu jaune mais le travail naturaliste autour de la photographie du film fait son œuvre. Le tournage en 6K et les nombreuses prises de vues caméra à l'épaule ou steadycam (davantage stabilisée) apportent une urgence et une immédiateté très cinégéniques, le tout sublimé par un espace chromatique fortement saturé et contrasté en 4K. Le HDR10 apporte surtout un surcroît de lumière, de détails dans les hautes lumières (et il y en a beaucoup à Marseille) et de profondeur très cinéma, mais reste sage ‑et c'est tant mieux‑ au niveau de la brillance et de l'explosion des couleurs (de toute façon restreintes sauf le grand bleu azuréen), pour un aspect encore une fois quasi‑documentaire assumé. 

Top image : aucun
Note image : 5/6
Son

Un bel impact et une bonne dynamique des actions, des tirs et des cris qui auraient certes pu être encore plus immersifs et détonants, avec effet chape de plomb accentué, mais Cédric Jimenez fait preuve de retenue et livre aussi des scènes atmosphériques parfaitement restituées, des dialogues percutants et un score tonique parfaitement adapté pulsant le cœur de l'action. Un film tout en ambiances urbaines donc, encore une fois réaliste, nerveux et sec. 

Top son : aucun
Note son : 5/6



PLANNING
18/05/22 Scream
18/05/22 Le proviseur
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Justin Theroux - The Leftovers saison 3
https://www.avcesar.com/source/interview/169/photo_1102163720.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/126/photo_0549181508.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/144/photo_0912120302.jpg
justin-theroux
lucy-lawless
matt-dillon
melissa-george
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011
Accepter les cookies
Accepter
Refuser