Divers

Netgear Orbi Voice RBS40V

Par Gwendal Lars - Publié le 08/10/19
Mustav
Prix indicatif : 279 € TTC
Note AVCesar.com
Type : enceinte amplifiée connectée + hotspot Wi‑Fi ultra haut débit
Connexion sans-fil : Wi‑Fi 802.11 ac, Wi‑Fi 802.11b, Wi‑Fi 802.11g
Liaisons Dual Band : 2,4 GHz et 5 GHz
Débit (théorique) de transmissions : 2,2 Gbit/s (866 + 833 + 400 Mbits/s)
Standards Ethernet : 10/100/1 000 Mb/s
Ports Ethernet : 2
Antennes : 4 antennes internes
Haut-parleurs : boomer 89 mm + tweeter 25,4 mm
Réponse en fréquence : 63-20 000 Hz
Amplification : Class D 35 W
Assistant vocal : Amazon Alexa
Dimensions : 21,8 x 16,46 x 12,45 cm
Poids : 2 kg
229,99  €
Amazon.fr
L’essentiel

Avec son concept Orbi, Netgear propose un dispositif de réseau [abc]WiFi[/abc] maillé particulièrement efficace. En disposant d’une base et de différents satellites, qui font office de relais, il est ainsi possible d’étendre considérablement les surfaces couvertes. Nous avons eu l’occasion de présenter dans ces pages différentes solutions de la gamme Orbi (cliquez sur les références Netgear Orbi RBK20 et Netgear Orbi RBK50100PES pour découvrir leur test par la rédaction d’AVCesar.com) et, lors de nos tests, nous avions pu vérifier l’efficacité de cette architecture en termes de débit et de simplicité d’utilisation. 

 

 

Enceinte connectée inteligente + hotspot Wi-Fi

Cependant, jusqu’ici, le rôle des satellites se limitait à celui de points d’accès Wi‑Fi d’extension de couverture. Certes, s’ils étaient assez design et relativement peu encombrant, c’était leur unique vocation. Netgear a donc eu l’idée de joindre l’agréable à l’utile en créant l’Orbi Voice RBS40V. En fait la marque a fusionné son satellite à une enceinte intelligente… Ou réciproquement car aucune de ces deux fonctions domine par rapport à l’autre. Précisons que, comme Netgear est plus expert en architecture réseau qu’en électroacoustique, la marque a noué langue avec Harman Kardon pour donner le jour à ce nouveau concept. Une alliance qui impacte fortement le design de l’Orbi Voice.

 

 

En effet, elle se pare du même type de tissu, à la grande transparence acoustique, que les enceintes intelligentes de la gamme Citation de Harman Kardon (cliquez sur les références Harman Kardon Citation 100 et Harman Kardon Citation 500 pour découvrir leur test par la rédaction d’AVCesar.com). La section satellite Wi‑Fi et la section audio se partagent donc le volume interne de l’enceinte. Tout porte à penser que Harman Kardon a souhaité préserver le plus possible cet espace pour le dédier à la charge acoustique de l’enceinte. Pour cela, l’Orbi Voice a recours à un bloc secteur externe relativement imposant (cf. photo ci‑dessus). Il pourra être difficile à loger sur des multiprises type « informatique ».

 

 

Package acoustique

La section audio de l’Orbi Voice s’articule autour d’une configuration à deux voies alimentée par un amplificateur numérique Class D délivrant une puissance de 40 watts. Un tweeter à dôme 25 mm prend en charge la restitution de l’aigu tandis qu’un boomer 89 mm à fort débattement assure celle du grave (cf. photo ci‑dessus). Il est associé à une charge bass‑reflex décompressée par un évent tubulaire débouchant à la base de l’enceinte (cf. photo ci‑dessous).

 

 

Zoom sur la fonctionnalité Wi-Fi

La section Hot Spot Wi‑Fi est identique à celle qu’exploitent les satellites de la gamme Orbi. En somme l’Orbi Voice est avant tout un satellite Orbi auquel a été ajoutée une section audio. Lors d’une installation existante il doit donc être considéré comme tel et compte ainsi comme un satellite à part entière dans le réseau Orbi. Pour une stabilité de débit optimale, l’Orbi Voice est pourvue de quatre antennes internes.

 

De même, pour préserver un débit élevé même sur les satellites, l’Orbi Voice gère le dispositif de liaison à double lien, lien direct avec la base et liens différents vers les utilisateurs, véritable ADN de l’architecture Orbi. Rappelons que si le réseau Wi‑Fi se répartit sur une surface importante, la commutation des différents équipements, comme tablette, ordinateur ou smartphone, entre les multiples satellites se fait automatiquement sans aucune intervention de la part de l’utilisateur. De même, quelle que soit la borne utilisée, les mots de passe sont identiques sur tout le réseau. Enfin, toujours comme les satellites Orbi, l’Orbi Voice possède deux ports Ethernet sur RJ‑45. Une option intéressante, si l’enceinte est utilisée au salon par exemple, pour en profiter pour lui raccorder un téléviseur intelligent et un lecteur de Blu‑Ray, par exemple.

 

 

Assistant vocal Amazon Alexa

Enfin, Netgear a opté pour Alexa en tant qu’assistant vocal. C’est donc aux bons soins d’Amazon que seront confiés les services que peut apporter l’Orbi Voice. Ainsi, avant de pouvoir l’exploiter, il est indispensable de disposer, ou de créer, un compte Amazon. En somme, un choix commercial concurrent de Google Home mais assez comparable en termes de services.

 

Concurrence

Il semble que Netgear soit, à ce jour, le seul à proposer un équipement combinant en un unique boîtier une enceinte intelligente et un satellite d’extension du réseau Wi‑Fi. L’Orbi Voice est donc sans rivale sur le marché actuellement.

Verdict technique

Comme nous l’avons vu, pour fonctionner, l’Orbi Voice peut être associée à une base Orbi, à l'instar d'un simple répéteur Wi‑Fi.. Précisons ici qu’elle s’associe avec n’importe quelle référence de la gamme Netgear Orbi. Avant toute tentative d’utilisation, il est donc indispensable de jumeler l’Orbi Voice et la base du réseau domestique. Ce couplage peut se faire suivant deux procédures. Elles sont identiques à celle nécessaires pour doter l’installation d’un nouveau satellite. La première consiste à presser quelques secondes les poussoirs Synch simultanément sur la base Orbi et sur l’Orbi Voice. Il faut compter environ deux minutes pour que les deux équipements se synchronisent.

 

 

Le changement de couleur du bandeau de LED cerclant la face supérieure de l’Orbi Voice indique le bon déroulement de cette opération. Il clignote doucement en blanc durant le dialogue entre les deux éléments, puis s’illumine en bleu fixe lorsque la synchronisation est effective (cf. photo ci‑dessus). En revanche, une illumination en violet indique que la tentative de jumelage a échoué.

 

Application Netgear Orbi

Une autre solution consiste à associer l’Orbi Voice directement depuis l’application Netgear Orbi App. Elle est à télécharger gratuitement depuis le Google Play Store, pour les appareils exploitant Android, ou l’App Store pour ceux basés sur iOS. La procédure de jumelages est alors identique à celle de l’ajout d’un satellite Wi‑Fi. Chaque étape est précisée clairement et le bon déroulement de l’opération ne doit pas poser de problème particulier, même si cette procédure est assez longue.

 

 

En revanche, l’application devient indispensable pour configurer la section assistant vocal de l’Orbi Voice, adossée à Amazon Alexa on le répète. Pour optimiser les performances de l’Orbi Voice, il est nécessaire de lui préciser le pays de l’utilisateur ainsi que la langue à utiliser. Pour info et pour les habitués de Google Assistant, si les formulations des instructions vocales diffèrent, le comportement d’Alexa et de Google Assistant sont assez comparable. Par exemple, si Google Assistant règle le volume d’écoute en l’exprimant en pourcentage, Alexa a choisi de lui attribuer une valeur comprise entre 0 et 10. Ce sont ces légères différences de formulation qui peuvent surprendre au début, mais rien de bien inquiétant. 

 

Neutralisation du micro

Côté musique et streaming, la priorité est bien entendu donnée à Amazon Music et Alexa ne manque ni d’arguments ni de propositions pour tenter de vous faire souscrire un abonnement, mais les autres services restent accessibles. De même, les Webradios sont disponibles par l’intermédiaire du traditionnel serveur vTuner. Précisons enfin qu’il est possible de verrouiller le micro (en fait les quatres micros) afin d’éliminer toute tentative d’écoutes indiscrètes de la part de tiers indésirables. Pour cela une touche sensitive marquée micro est présente sur la face supérieure de l’enceinte.

 

 

Lorsque celui‑ci est verrouillé, une croix rouge s’affiche à côté de son icône (cf. photo ci‑dessus). Dans le même esprit, une touche Mute symbolisée par un haut‑parleur met directement le volume à zéro et un bandeau, au tracé incurvé longeant la face arrière de l’Orbi Voice, fait office de commande tactile de volume (cf. photo ci‑dessus). Il est ainsi possible, et très rapide, d’ajuster le niveau d’écoute à ses désirs.

 

Performances sonores

En ce qui concerne la qualité de la restitution sonore, sans atteindre les performances de matériels dédiés du genre Sonos Play:1 ou Harman Kardon Citation 100, l’Orbi Voice délivre une écoute assez équilibrée. Contrairement à la tendance actuelle, le grave n’est pas démesurément exagéré. L’aigu est, lui aussi, assez doux et feutré. En somme, un comportement qui est plus à rapprocher de celui des enceintes Hi‑Fi conventionnelles que des systèmes d’écoute actuels qui ont tendance à sur‑amplifier les extrémités du spectre audible. De plus, cette relative « sagesse de restitution » autorise des écoutes à niveaux soutenus sans que trop de distorsion n’apparaisse en dépit de la puissance relativement modeste de l’amplification numérique, pour rappel 40 watts.

 

L’Orbi Voice est même assez convaincantes sur des écoutes type Jazz, comme nous l’a prouvée l’écoute de Take Five de Dave Brubeck, ou les enregistrements vocaux tels que Dans ma rue de Zaz. En revanche, elle sera (beaucoup) moins à l’aise sur les musiques électro ou le reggae et elle laissera les inconditionnels de déferlantes de basses profondes sur leur faim. À ce titre, il faut signaler que l'égaliseur interne (cinq réglages disponibles dont Jazz, Classique, R&B, Rock plus un personnalisable) influe (un) peu sur le rendu sonore.

 

 

Fil à la patte Orbi coupé

À savoir, une (très) récente mise à jour Firmware intervenur vendredi dernier apporte une fonctionnalité supplémentaire essentielle à l’Orbi Voice, la possibilité de se connecter directement, via Wi‑Fi, à une box internet. Plus besoin de base Orbi, l’Orbi Voice sera autonome à l’instar des autres enceintes connectées intelligentes du marché. Bien sûr, sa condition de satellite Wi‑Fi sera toujours de mise pour étendre le réseau sans‑fil ou le renforcer, à l'instar d'un simple répéteur Wi‑Fi. Avec toutefois un avantage certain sur ces derniers, une fois l'Orbi Voice intallé en répéteur Wi‑Fi, le débit original du Wi‑Fi de la box est préservé et non divisé par deux.

 

 

Conclusion

On le constate, avec l’Orbi Voice, Netgear a misé sur la polyvalence. Maillon d’une chaîne Orbi, enceinte audio pour une écoute de proximité, enceinte intelligente dotée de l’assistant vocal Amazon Alexa capable de piloter les matériels certifiés Works with Alexa, et bientôt répéteur Wi‑Fi dont le débit reste plein et entier (contrairement aux répéteurs classiques dont l’installation divise par deux la débit disponible), l’Orbi Voice répond à de nombreux besoins. Et c’est bien cette diversité de compétences qui en fait un produit unique et, pour tout dire, assez génial.

 

MAJ : suite à la mise à jour Firmware en date du 04/10/19 (initialement attendu pour le mois de novembre) autorisant le raccordement direct de l'Orbi Voice à une box internet, la base Orbi n'est plus indispensable à son fonctionnement. Le test ci‑dessus a été modifié en ce sens. À savoir, à partir du mois de novembre, les Netgear Orbi Voice disponibles dans le commerce intégreront directement le nouveau Firmware.

+ Les points forts
»  
Restitution assez équilibrée
»  
Aigu bien défini sans être agressif
»  
Augmentation de la couverture Wi‑Fi
»  
Wi‑Fi très haut débit et stable
»  
Finitions élégantes
»  
Raccordement Wi‑Fi possible à une box internet (mise à jour Firmware à venir)
- Les points faibles
»  
Pas d’accès Bluetooth
»  
Adaptateur secteur volumineux
BONNES AFFAIRES
ACTUALITÉS POPULAIRES
TESTS MATÉRIEL POPULAIRES