Liaison HDMI : mode d'emploi
Accédez à la page 1 / 2 / 3


HDMI 1.3

2006, l’interface HDMI prend toute sa dimension avec la version 1.3. Une nouvelle fois, la bande passante est améliorée, de nouvelles fonctions font leur apparition (Deep Color, xvYCC et auto LipSync). Surtout, elle s’ouvre à l’audio haute définition (Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD et DTS-HD). La version 1.3 est donc une étape décisive pour la liaison HDMI. Elle donne également naissance à deux déclinaisons de connecteurs. Nous connaissons le connecteur Type A (dix-neuf connexions), celui qui se trouve sur tous les produits actuellement commercialisés avec de l’HDMI, il faut désormais compter avec les connecteurs Type B et Type C.

Le premier, plus large (21 mm contre 15), comporte vingt-neuf connexions et permet de doubler la bande passante vidéo (Dual Link). Plutôt destiné au monde informatique, il autorise un affichage jusqu’en 2 560 x 1 440 pixels. Le second, plus petit (10 mm contre 15), comporte dix-neuf connexions et assure une parfaite compatibilité avec le Type A. Plus communément appelé mini HDMI, ce connecteur Type C est parfaitement adapté aux appareils nomades comme les lecteurs DVD portables, appareils photo numériques ou caméscopes numériques. Simplement, pour assurer l’interconnexion de ces appareils avec un téléviseur, il faut utiliser un nouveau genre de cordon HDMI, avec une fiche Type A d’un côté et une fiche Type C de l’autre. Le nombre de connexions étant identique, la compatibilité est assurée à 100 %. Aucune crainte à avoir…

Les compatibilités audio
HDMI 1.0 1.1 1.2a

1.3

PCM 2.0 x x x x
Dolby Digital 5.1 x x x x
DTS 5.1/6.1 x x x x
DTS 96/24 5.1 x x x x
LPCM 5.1 - x x x
DSD 5.1 - - x x
Dolby Digital Plus 7.1 - / / x
DTS-HD 7.1 - / / x
Dolby TrueHD 7.1 - / / x
- : non      x : oui      / : conversion par la source du son en LPCM

Mieux que bien

Plus que le connecteur, la véritable évolution de la liaison HDMI 1.3 réside dans sa compatibilité avec le son haute définition (High BitRate audio) et dans l’arrivée de fonctionnalités destinées à améliorer l’image. En d’autres termes, pour exploiter pleinement le format Blu-Ray, il faut disposer d’une chaîne audio-vidéo complète équipée de prises HDMI 1.3 : source, amplificateur mais aussi diffuseur (cf. encadré). Certes, la rétro-compatibilité est assurée. Ainsi un lecteur BD vidéo HDMI 1.3 relié à un amplificateur HDMI 1.2a, lui-même relié à un plasma HDMI 1.1, permet de profiter d’un son multicanal et d’une image HD de qualité. Simplement, vous ne tirez pas la quintessence du Blu-Ray. Entre le lecteur et l’amplificateur, le signal audio transmis n’est pas natif (pas de High BitRate audio ou HBR). C’est un signal préalablement décodé par le lecteur afin de l’adapter aux capacités de l’amplificateur.

De même, le diffuseur vidéo ne profite pas de tous les bienfaits de la source. Le flux vidéo envoyé est réduit à sa plus simple expression. Certes, il s’agit toujours d’un signal 1 080p, si le diffuseur est compatible, mais sans amélioration de la colorimétrie (Deep Color plus xvYCC), et souffrant peut-être d’un léger décalage par rapport au flux sonore (pas d’auto LipSync). Il faut alors agir sur l’amplificateur, s’il le permet, pour retarder très légèrement le son, afin de retrouver une parfaite synchronisation avec les lèvres des acteurs.


Deep Color, xvYCC, auto LipSync et High BitRate

La liaison HDMI 1.3 adopte quatre nouvelles fonctionnalités : Deep Color, xvYCC, Auto LipSync et High BitRate (HBR). La première, Deep Color, autorise le transport non plus d’un signal vidéo de 24 bits, soit 8 bits par couleurs primaires (RVB) mais d’un signal jusqu’en 48 bits, soit 16 bits maximum par couleurs primaires. Les dégradées de couleurs affichés sont alors plus naturels, avec un risque de solarisation proche de zéro. L’échantillonnage de chaque couleur par ce biais étant plus efficace, l’image gagne en nuance mais également en contraste, car les écarts de niveaux entre le noir et le blanc sont aussi plus importants.

La deuxième, xvYCC, étend l’espace de couleur (Color Gamut). Par rapport au standard RVB, le standard xvYCC est 1,8 fois plus important. Il offre des couleurs encore plus fidèles et réalistes. La troisième, l’Auto LipSync, permet de recaler automatiquement l’image et le son, pour compenser les retards engendrés au cours des différents traitements appliqués. Ainsi, la synchronisation entre le mouvement des lèvres des acteurs et leur dialogue est garantie. Enfin la quatrième, le High BitRate ou HBR, permet à la liaison HDMI de véhiculer les flux audio natifs Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD et DTS-HD. Ainsi, l’amplificateur prend en charge l’intégralité du décodage audio multicanal.



Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

BONNES AFFAIRES