BenQ ou le renouveau de la vidéoprojection Home Cinéma

Vidéoprojecteurs trop coûteux pour le Home Cinéma ?

Reste que, faute de marché grand public, entre autres, les vidéoprojecteurs restaient des équipements coûteux par rapport aux traditionnels écrans. Un fait d’autant plus marqué que ces derniers bénéficiaient, eux, pleinement des effets du marché de masse. Leur prix ne cessait de chuter et baisse toujours. Par exemple, au début des années 2000, un téléviseur CRT (cathodique) doté d’une diagonale 32'' (81 cm) coûtait deux fois le prix d’un TV LCD 65'' (165 cm) actuel. Les consommateurs pouvaient ainsi satisfaire leur désir d’accroissement de la surface d’image sans difficulté, dans le but de se rapprocher toujours plus des sensations délivrées par les salles obscures, référence en matière d’immersion du spectateur.

 

Téléviseurs, la diagonale limitée par la taille

Cependant les écrans physiques possèdent aussi leurs limites en matière de dimensions. Il semble en effet difficile de passer le cap des 100'' (2,54 m) de diagonale tant pour des problèmes de fabrication que de transports (poids, fragilité, encombrement…). Si certains constructeurs proposent des dalles dont la diagonale de la dalle LCD atteint 98'' (2,48 m), il s’agit plus d’une vitrine technologique que d’un réel produit commercial. De plus, il s’agit là de téléviseurs particulièrement onéreux : plus de 70 000 euros. En somme, la diagonale de 100'', et plus sûrement 80'' (203 cm), constituent une sorte de frontière entre l’univers des systèmes à dalle conventionnelle et la vidéoprojection.

 

L'accroissement de la diagonale des TV

est limité. À partir de 80'', le prix devient prohibitif, comme le poids. Et le risque

de casse lors du transport augmente.

 

 

Hausse de la résolution pour une grande image

Mais, une telle diagonale d’écran se justifie‑t‑elle ? Disons‑le clairement : pour de la vidéo standard, vidéo SD, certainement pas. En revanche de tels choix commencent à devenir intéressants en vidéo HD 1 080p et se justifient pleinement dès qu’il est question de vidéo Ultra HD (2 160p). Pour justifier de telles tailles d’images intéressons‑nous au pouvoir séparateur de l’œil. C’est‑à‑dire le plus petit détail qu’il est capable de distinguer pour une distance donnée. Dans notre cas, à quelle distance faut‑il se trouver de l’écran pour ne plus percevoir les pixels tout en bénéficiant pleinement de la définition de l’image ?

 

Le problème du recul, lié à la très grande

taille d'image proposée par les vidéoprojecteurs, n'est plus un problème avec la technologie Ultra HD. Il est donc possible d'en profiter dans son salon.

 

En vidéo SD il était conseillé de se placer à une distance comprise entre 5 et 7 fois la diagonale, sur un écran haute définition ce rapport passe à 2 ou 3 fois. Avec une définition Ultra HD/4K, enfin, cette distance tombe à un peu plus d’une fois la diagonale. Ainsi, dans un salon de taille habituelle, si le canapé se trouve à 3 mètres de l’écran, une diagonale d’image de 2,50 m est parfaitement adaptée. Mais il est encore loin le temps où des TV de telles dimensions seront proposés en nombre et à prix abordable. En revanche, le vidéoprojecteur s’affirme, d’ores et déjà, une alternative crédible, aussi bien pour la taille de l’image que du tarif.

  

Plus la résolution est importante, plus l'image supporte une grande diagonale. Mais si l'on considère 

le poids d'un TV de très grande taille, les soucis logistiques pour l'installer, son prix et son encombrement dans une pièce une fois éteint, les atouts d'un vidéoprojecteur Ultra HD/4K

dans un salon ou une salle vidéo apparaissent au grand jour.

  

BenQ bouleverse la donne

Cependant, les vidéoprojecteurs capables de délivrer une image Ultra HD/4K dite native, c’est‑à‑dire comptant réellement 3 840 x 2 160 pixels étaient peu fréquents sur le marché et, surtout, très coûteux. Signalons au passage que la plupart des salles de cinéma numérique sont équipées de projecteurs 2K « seulement ». BenQ a donc décidé de bouleverser la donne en matière de politique tarifaire afin de relancer le marché de la vidéoprojection Home Cinéma en le basant sur la vidéoprojection Ultra HD/4K, et disposer ainsi véritablement du confort d’une salle de cinéma haut de gamme à domicile. Précisons que le groupe taïwanais a la capacité d’entreprendre une telle mutation du marché de la vidéoprojection. Détachée d'Acer depuis 2001, le groupe BenQ basé à Taipei à Taïwan et qui compte plus de 10000 collaborateurs a acquis une solide expérience dans l’univers du vidéoprojecteur, tant dans le monde professionnel que sur le marché grand public. Il compte 60 filiales à travers le monde et ses produits sont commercialisés dans plus de 130 pays. Dernière donnée révélatrice de la force de frappe BenQ, son chiffre d'affaires dépassait 25 milliards de dollars en 2017.

 

 

 

BenQ démocratise la technologie DLP XPR

Fidèle à la technologie DLP, BenQ a donc décidé de baser ses développements sur la puce dernière‑née de Texas Instrument extrêmement compacte et dotée d’un mécanisme de wobulation dénommé XPR. Pour faire court, le procédé XPR, réalisé à partir d'une section 1 920 x 1 080 pixels de la puce DMD 0,47'' (1,19 cm) qui compte 2 048 x 1 200 pixels, met à contribution la vitesse de commutation hyper‑élevée des miroirs (7 micro‑secondes) via un traitement vidéo spécifique pour créer 8 millions de pixels pour chaque image affichée (un pixel réel est affiché quatre fois, de manière légèrement décalé en haut et sur la droite, et donne au final quatre pixels grâce à la persistance rétinienne).

 

La technologie DLP XPR de Texas Instrument permet de générer des images Ultra HD

à partir de puces DMD dotée de 2 millions ou 4 millions de pixels. Les micromiroirs adoptent deux ou quatre positions différentes pour chaque image, une prouesse technique exclusive.


PLANNING
08/12/20 Le Parrain III
19/12/20 Enragé
24/12/20 Tenet
31/12/20 L'Anglais
Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

INTERVIEWS
Fabrice Gobert - Les revenants
https://www.avcesar.com/source/interview/136/photo_0107121104.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/168/photo_0147193231.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/128/photo_0541080530.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/132/photo_0731173018.jpg
fabrice-gobert
victor-matsuda
lucky-mckee
lucas-belvaux