Là-haut

Up
Année : 2009
Réalisateurs : Pete Docter, Bob Peterson
Interprètes : Jordan Nagai, Edward Asner, Christopher Plummer, Bob Peterson, Delroy Lindo, John Ratzenberger (voix VO)
Éditeur : WDSHE
BD : 1 BD-50 + 1 BD-25, 96', toutes zones
Genre : animation, couleurs
Interdiction : tous publics
Sortie : 16/12/09
Prix ind. : 24,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.78
HD 1 080p (Mpeg4 AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS-ES Mastrix 6.1
Anglais DTS-HD Master Audio 6.1
Anglais Dolby Digital 2.0 en Audio Description
Néerlandais DTS-ES Matrix 6.1
Hongrois Dolby Digital 5.1 EX
Flamand Dolby Digital 5.1 EX
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, néerlandais, hongrois
Amazon
11,85 €
Après la mort de sa chère épouse, Carl Fredericksen, vieux retraité rêveur et bourru, se met en tête d’atteindre ce pays magique et perdu dont il rêvait étant enfant. Ainsi, après avoir attaché des milliers de ballons à sa maison, le voilà qui s’envole vers une terre inconnue située en Amérique du Sud. Néanmoins, le vieil homme ne se doute pas que Russell, un petit scout de 8 ans, a embarqué à bord de la maison volante… Puis arrivent Dug, un chien doté de la parole, et Kevin, un oiseau géant très recherché par un célèbre et dangereux explorateur.

Là-haut est un petit joyau du cinéma d’animation, à la fois drôle (parfois très drôle) et émouvant. Le récit s’amuse à confronter les âges (celui du commencement et du terme de la vie), et parvient sans difficulté à relier les générations, du moment que toutes deux sont capables de se lancer dans la grande aventure. L’intelligence de la fiction consiste à anéantir l’étiquette binaire des âges et leurs différences. Avec Là-haut, la poésie et la magie se vivent de 7 à 77 ans.
Carole Lépinay - Publié le 23/07/10
Liste des bonus
- Commentaires audio interactifs Ciné-Explore en VF : le réalisateur et le coréalisateur, traduits en français, nous délivrent des tonnes de détails sur les objets du film, la signification de private jokes, etc., dessins et animatics à l'appui en PIP
- Passage nuageux, court métrage génial en Dolby Digital 5.1 et en HD (6')
- Dug en mission spéciale, court métrage en Dolby Digital 5.1 et en HD, présentant le chien avant son arrivée dans le film (5')
- L'aventure, c'est extra : doc en HD revenant sur les repérages du noyau dur de l'équipe au Venezuela, où se trouve un rocher plat gigantesque appelé Tepui, à l'origine des décors du film (22')
- Les nombreuses fins de Munz (5')
- Focus HD sur les héros du troisième âge et la conception de Carl (6')
- Les chiens du film en HD (8')
- Gros plan en HD sur le petit garçon Russell : croquis, inspiration, mimiques… (9')
- Module en HD sur Kevin, l'oiseau rare (5')
- Retour en HD sur la maison de Carl et sa conception graphique (4')
- Ballons et dirigeables en HD (6')
- Sujet sur la musique en HD (8')
- Ouverture alternative plus « pêchue » du film en HD retraçant toute la vie de Carl et sa femme (7')
- Montage promo en HD (6')
- Jeu : badge de défenseur de la nature
- Économiseur d'écran
- Bandes-annonces


Commentaire
Dynamisme, humour et précision caractérisent le plus justement ces suppléments en cascade. Un travail autour de l'animation complet et divertissant qui mérite d'être vu tout autant que le film lui‑même.
Note bonus : 5/6
Image
Que dire si n'est que tout est beau, du moindre petit plan (en fait, il n'y a pas de « moindre petit plan »…) aux passages les plus colorés dans la forêt primaire d'Amérique du Sud. Ça grouille de couleurs, de détails, de clins d'œil, de piqué et d'énergie, sans jamais oublier l'émotion et la douceur quand cela est nécessaire. L'ouverture du film retraçant la vie de Carl et sa femme depuis leur enfance est tout simplement magique. Le reste du film surprend à chaque instant. En plus d'être drôle, Là-haut marque la rétine. Un grand bravo aux dessinateurs, concepteurs et auteurs.
Top image : 21'07 (Carl prend son envol), 31'42 (les chutes du Paradis)
Note image : 6/6
Son
Là encore, beaucoup de détails, de mélange de sons (notamment pour recréer le cri de Kevin), d'envolées lyriques, de musiques entraînantes et de jingle rigolos. C'est l'équilibre parfait, ni trop, ni pas assez. Bien entendu, privilégiez la VO pour l'ampleur et la localisation, au débit quatre supérieur à celui de la VF. Le canal Surround Back apporte aussi son lot de précisions et magnifie l'ambiance générale. Le spectateur est pile au centre de l'action.
Top son : 26'38 (l'orage gronde)
Note son : 6/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
10/06/20 Vice Squad
10/06/20 Une vie cachée
10/06/20 The Gentlemen
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Mads Mikkelsen - Hannibal saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/145/photo_1133162811.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/141/photo_0421152318.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/150/photo_0520115613.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/160/photo_1145102402.jpg
mads-mikkelsen
poppy-montgomery
kevin-bacon
matt-dillon
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011