The Pacific

Année : 2010
Créateurs : Tom Hanks, Steven Spielberg
Interprètes : James Badge Dale, Joseph Mazzello, Jon Seda, Sidney Phillips
Éditeur : Warner
BD : 6 BD-50, 10 x 50', toutes zones
Genre : guerre, couleurs
Interdiction : tous publics (accord parental indispensable)
Sortie : 03/11/10
Prix ind. : 49,99 €
Mustav
Critique

Test technique
Image :
Son :
Bonus :
Format image
1.77
HD 1 080p (AVC)
16/9 natif
Bande-son
Français DTS 5.1
Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol DTS 2.0
Polonais DTS 2.0
Castillan DTS 5.1
Sous-titres
Français, anglais, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, castillan, polonais, brésilien, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois, tchèque, grec, portugais
Amazon
21,70 €
Après Band of Brothers, Tom Hanks et Steven Spielberg relèvent un défi encore plus grand : raconter en dix épisodes ultra‑réalistes la guerre du Pacifique durant la Seconde guerre mondiale. Comme pour leur première mini‑série commune (ils sont à l'origine des projets et aussi producteurs), ils s'appuient sur une base historique solide et s’inspirent principalement des récits de deux vétérans : With the Old Breed d’Eugène B. Sledge et Helmet for my Pillow de Robert Leckie.

À travers le parcours de trois marines américains, Robert Leckie (James Badge Dale), Eugène B. Sledge (Joseph Mazzello) et John Basilone (Jon Seda), ces dix épisodes d’environ une heure chacun (3 millions de téléspectateurs américains ont suivi le premier épisode) retracent l’enfer quotidien vécu par des milliers de soldats embourbés dans les batailles fratricides sur le front du Pacifique. Face à eux, les troupes japonaises, aussi résistantes que déterminées. De la bataille de Guadalcanal en 1942 en passant par la Nouvelle‑Angleterre, l’île de Peleliu, les plages d’Iwo Jima, les événements tragiques d’Okinawa jusqu’au retour des survivants aux États‑Unis, The Pacific met en exergue le destin de plusieurs hommes au sein de la grande Histoire.

Dès les premières images, on comprend où sont passés les 200 millions de dollars de budget. Les décors sont somptueux (tournage en Australie) et les reconstitutions de batailles dans la plus pure tradition spielbergienne (Il faut sauver et le soldat Ryan, Bands of Brothers). Quant aux comédiens pour la plupart inconnus (sauf James Badge Dale qui incarne Robert Leckie, aussi à l'affiche de la série US à succès Rubicon), ils facilitent grandement le transfert et l'identification. Ces gars‑là, ce sont nos frères, nos pères, nos fils, semble nous dire la série.

Si l'ensemble peut paraître parfois didactique et un poil trop spectaculaire, notamment dans sa première moitié, le récit finit par reprendre une dimension plus humaine lors des derniers épisodes, et réserve même quelques moments d’émotion rares. En tout cas, c’est largement suffisant pour faire de The Pacific un des moments cathodiques incontournables de ces dernières années. On attend donc avec impatience un nouvel opus sur la guerre signé du même duo, sans doute déjà en préparation…
Cédric Melon - Publié le 03/11/10
Liste des bonus
- Guide pratique interactif sur la guerre du Pacifique : cartes, infos animées, récits de Marines, présentation chronologique, biographies, extraits TV, interviews, témoignages, tactique japonaise…
- Vision améliorée en PIP : informations sur les protagonistes et leur famille, archives, photos, interventions d'historiens…


Commentaire
Sur chaque disque, vous retrouverez ces deux bonus évolutifs qui suivent la chronologie des batailles et l'avancée de la série. Une mine d'informations, de documents d'archives et de témoignages de spécialistes, présentée de manière assez ludique et claire. Que l'on soit spécialiste de cette période ou tout simplement curieux, on y trouvera forcément de quoi satisfaire notre appétit de détails, de tactiques et autres techniques guerrières.
Note bonus : 5/6
Image
Définition au cordeau, travail sur l'image somptueux, décors splendides, scènes sombres exemplaires, tons terreux oppressants, contrastes d'acier, gros plans d'une limpidité étonnante… Cet enfer vert confère au spectacle une valeur exceptionnelle. Hanks et Spielberg y ont mis le prix, mais le rendu final est impressionnant.
Top image : aucun
Note image : 6/6
Son
Ça commence fort avec une musique qui prend aux tripes dès les premières minutes, puis ça continue de tous les côtés avec des largages de basses et de sons sifflants lors des batailles (question effets Surround, la série se pose là), jusqu'aux passages plus intimes, juste épaulés par une présence musicale ciselée. Difficile de trouver un défaut. Même la pluie donne l'impression que la toiture laisse passer les gouttes dans la maison… VF ou VO, la démonstration est puissante, mais comme on s'y attendait, les salves de graves et la profondeur sonore sont plus présentes encore en VO.
Top son : aucun
Note son : 6/6


Nouvelle Newsletter
inscrivez-vous
OK
Merci !

Les informations recueillies sont destinées à AVCesar.com pour vous assurer l'envoi de votre newsletter.

Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

PLANNING
10/06/20 Vice Squad
10/06/20 Une vie cachée
10/06/20 The Gentlemen
BONNES AFFAIRES
INTERVIEWS
Maggie Q - Nikita saison 1
https://www.avcesar.com/source/interview/133/photo_1014195601.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/174/photo_0200124313.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/157/photo_0253124723.jpg
https://www.avcesar.com/source/interview/147/photo_0157140523.jpg
maggie-q
damian-lewis
stefano-sollima
bryan-cranston
DOSSIERS
»
2013, la barre (de son) tabasse
»
Ultra HD : le TV de demain s'invite dans nos foyers
»
Best of Blu-Ray 2011